Nous assistons à une transmission COVID plus occasionnelle. Mais est-ce à cause de la variante ou d'un meilleur suivi des cas ?

Nous assistons à une transmission COVID plus occasionnelle. Mais est-ce à cause de la variante ou d'un meilleur suivi des cas ?

Le confinement de Victoria est à étendre pendant une semaine pour prendre le dessus sur le nombre croissant de cas communautaires, qui s'élève maintenant à 60.

Mais des questions subsistent sur ce qui se cache derrière certains de ces cas. Le commandant des tests COVID-19 de Victoria, Jeroen Weimar dit hier dans environ quatre ou cinq cas, le virus a été transmis après seulement « un contact fugace ».

Aujourd'hui, nous avons entendu de L'administrateur en chef de la santé de Victoria, Brett Sutton, à propos de un cas suspect avoir été infecté en visitant un site environ deux heures après une personne contagieuse était partie. Le cas source était là depuis un certain temps et il a été décrit comme un espace mal ventilé.

Néanmoins, cela est cohérent avec le transmission d'aérosol nous sommes de plus en plus préoccupés, et c'est peut-être la première documentation de cette quarantaine à l'extérieur de l'hôtel.


 Recevez le dernier par courriel

Magazine hebdomadaire Daily Inspiration

Aujourd'hui, nous avons également appris que les autorités sanitaires ont signalé qu'environ 10 % des cas sont liés à des expositions plus occasionnelles, y compris sur des sites de «niveau deux» (Victoria décrit les sites d'exposition en fonction du risque, un site de niveau un étant le plus risqué).

Est-ce donc le virus, ou des efforts plus ciblés dans le suivi des cas, qui nous ont amenés à trouver de telles expositions occasionnelles ?

Est-ce le virus ?

Malgré les nouvelles d'aujourd'hui, les gens ne sont plus susceptibles d'être infectés en frôlant quelqu'un dans la rue.

Dans la grande majorité des cas, les personnes ont été infectées par des contacts très étroits, ou à certains "niveau un» des sites d'exposition lorsqu'il y a en même temps qu'un cas connu.

Il n’y a pas de limite de temps pour le tournoi. Cependant, si vous restez inactif pendant une longue période, vous serez déconnecté de BBO et la partie sera perdue. preuve la variante associée à l'Inde est plus contagieuse. Cette lignée particulière de la variante indienne B.1.617.1, cependant, peut ne pas être aussi infectieux comme les autres lignées.

Cela renforce à quel point il est important que les épidémies soient contenues le plus tôt possible lorsque ce risque accru de propagation est encore gérable.

En moyenne, avec des variantes préoccupantes comme celle qui circule actuellement à Victoria, un cas pourrait infecter 15 % des contacts familiaux au lieu des 10 % observés en 2020. Lorsque le nombre de nouveaux cas est élevé plus tard dans une épidémie, cette différence de transmission se traduit par beaucoup des sauts plus importants dans le nombre de cas.

La façon dont le virus se propage en grappes n'a pas non plus changé, certains cas ne transmettant pas le virus, tandis qu'un petit nombre le transmet à beaucoup.

Si cette souche du virus était beaucoup plus transmissible que la souche d'origine, nous nous attendrions à voir de nombreux cas. Cette souche est dans notre communauté depuis un mois maintenant, non détectée et libre depuis plus de deux semaines. Il y aurait bien plus de 60 cas si cela était vrai.

Nous sommes également meilleurs dans le suivi des cas

La principale chose qui a changé depuis la deuxième vague de Victoria l'année dernière, c'est que nous avons une analyse médico-légale de chaque cas et nous sommes mieux à trouver des liens occasionnels entre les cas.

Nous publions maintenant des listes de sites avec des temps d'exposition et plus de personnes se présentent pour des tests qu'au plus fort de la deuxième vague de Victoria. Nous avons également des données d'enregistrement pour de nombreux sites.

Cela se traduit par des mesures plus fiables de la propagation totale et des voies de transmission du virus que lors de la deuxième vague ou de toute épidémie communautaire de cette taille.

La transmission associée à des expositions plus occasionnelles aurait été beaucoup plus susceptible d'être manquée auparavant. Même si ces cas avaient été détectés, ils auraient pu être comptés parmi les « cas mystères » qui représentaient 18% de tous les cas en 2020. Nous ne savions pas où ces cas étaient infectés car il n'y avait aucun lien apparent entre eux et les cas connus. .

Nous faisons beaucoup mieux cette fois avec seulement trois événements de transmission qui ne sont pas encore entièrement compris.

Et ce « contact fugace » ?

Les quatre ou cinq cas que Weimar a mentionnés hier concernent une gamme de sites d'exposition intérieurs, notamment une maison d'exposition, un magasin Telstra, des épiceries locales et une rue commerçante.

C'est là que les gens peuvent avoir été en contact direct avec un cas, mais où aucun événement d'exposition définitif n'est documenté, il n'y a pas d'enregistrement et les gens ne se connaissent pas.

Donc, d'après ce que nous savons jusqu'à présent, il y a eu un croisement entre le moment où la plupart des cas étaient présents et le moment où leurs contacts ont été infectés. Et 90 % d'entre eux se trouvent dans des environnements que nous savons être à haut risque de transmission - les ménages et les lieux de travail en particulier, où il y a un contact intérieur prolongé et répété.

Les contacts plus occasionnels décrits hier, dans une maison d'exposition ou au magasin Telstra, il pourrait y avoir eu un certain chevauchement avec un cas dans une petite zone fermée pendant suffisamment de temps pour recevoir une dose infectante.

Un autre exemple que Sutton a fourni aujourd'hui était une infection qui a commencé avec une personne assise dans le même espace extérieur qu'un cas dans un bistrot d'hôtel. Nous savons qu'il y a moins de risques dans les environnements extérieurs en général, mais par une journée d'automne encore, nous savons maintenant que c'est tout ce qu'il faut.

Maintenant, comme nous avons une transmission dans le café en plein air, tous ceux qui se trouvent à proximité seront reclassés comme contacts proches principaux et invités à se mettre en quarantaine pendant 14 jours complets, même s'ils ont renvoyé un test négatif. Il vaut mieux être prudent que désolé.

C'est pourquoi il est si important de s'enregistrer avec un code QR. Vous ne connaissez pas toujours le nom de la personne qui est debout (ou assise) à côté de vous. C'est également pourquoi les enregistrements seront désormais requis dans davantage de lieux de vente au détail et publics à travers l'État. Être capable d'identifier les contacts dans ces paramètres supprimera une partie de la peur associée à cette propagation plus décontractée.

Alors, que devons-nous en faire?

Ces dernières nouvelles renforcent l'importance des codes QR et de l'enregistrement. Vous ne savez jamais à côté de qui vous vous trouvez dans une longue file d'attente lors de vos achats. Étendre nos codes QR à d'autres paramètres, qu'il s'agisse de commerces de détail, d'épiceries ou de maisons d'affichage, dont nous savons maintenant qu'ils représentent un risque, est une bonne décision.

Le message reste le même, faites-vous tester si vous présentez des symptômes ou lorsque vous y êtes dirigé par des responsables de la santé publique, et isolez-vous si nécessaire. En particulier, gardez un œil sur ces sites d'exposition, même si vous n'êtes passé que pour prendre un café.

Mais nous ne devrions pas être trop préoccupés par la propagation du COVID-19 par «contact fugace». Les précautions que nous connaissons tous (hygiène, distanciation et masques) fonctionnent toujours et sont nos meilleures formes de protection.

A propos de l'auteur

Catherine Bennett, Chaire d'épidémiologie, Université Deakin

Cet article a paru à l'origine dans la conversation

Vous aimeriez aussi

LANGUES DISPONIBLES

Anglais afrikaans Arabe Chinois simplifié) Chinois (traditionnel) Danois Hollandais Philippin Finnois Français Allemand Grec Hébreu Hindi Hongrois Indonésien Italien Japonais Coréen Malaisien Norvégien Persan Polonais Portugais Roumain Russian Espagnol Swahili Swedish Thaï Turc Ukrainien Ourdou Vietnamien

suivez InnerSelf sur

Icône facebooktwitter iconyoutube iconicône Instagramicône pintresticône rss

 Recevez le dernier par courriel

Magazine hebdomadaire Daily Inspiration

Nouvelles attitudes - nouvelles possibilités

InnerSelf.comClimateImpactNews.com | InnerPower.net
MightyNatural.com | WholisticPolitics.com | InnerSelf Marché
Copyright © 1985 - 2021 InnerSelf Publications. Tous les droits sont réservés.