Pleine conscience

Quelques astuces pour calmer l'esprit

ligne de chemin de fer partant dans les nuages
Image Larisa Koshkina

La civilisation occidentale ne laisse pas l'esprit se reposer ; nous avons toujours « besoin » d'être connectés, de consommer plus d'informations et de satisfaire nos curiosités vides. Tout attire et demande notre attention, donc notre énergie.

Nous gaspillons d'énormes quantités d'énergie. À un moment donné, cela devient une seconde nature (sinon la première) et quelque chose que nous justifions. Nous pensons qu'il est nécessaire et juste d'être connecté, de savoir ce qui se passe avec nos amis, dans le monde, en bourse. Pour lire plus d'articles dans le but de savoir des choses, afin que nous puissions frimer avec des "faits intéressants" inutiles que nous avons entendus l'autre jour sur un documentaire animalier.

Le côté gauche du cerveau n'a pas été conçu pour prendre en charge tous les éléments de notre vie, et encore moins être élevé au rang de roi légitime de notre société à qui nous devons nos avancées technologiques. Les érudits de la Renaissance européenne croyaient que les gens pouvaient trouver le bonheur en utilisant leur esprit. Ce bonheur dépend de nous et il est dans notre capacité de créer notre bonheur, puisque nous seuls savons ce qu'est le bonheur pour nous. Les gens de la Renaissance cherchaient des sources alternatives aux écrits sacrés.

L'idée que nous seuls savons ce qui nous rend heureux est fondamentale. L'esprit n'est pas la partie qui sait ; le mental n'est pas le chef mais le serviteur. L'esprit ne peut pas générer d'inspiration ou croire en des valeurs universelles ou aimer quelqu'un, ou même s'aimer lui-même. Le cœur connaît toutes ces réponses et le cœur est celui qui peut expérimenter l'amour, l'inspiration et le bonheur ; et il sait ce qui peut nous rendre heureux. 

Cette idée, que nous sachions ce qui nous rend heureux, est devenue le slogan de vente de chaque publicité. Cette idée est utilisée par le capitalisme et démesurée. Elle a donné naissance au consumérisme romantique, à l'esprit rétréci du côté gauche du cerveau et au bonheur des plaisirs éphémères.

En conséquence, nous sommes des créatures déséquilibrées, au cerveau gauche, gouvernées par ces désirs implantés et déconnectées de nos propres désirs (réels).

Spoiler alert : nous ne sommes pas créés pour consommer mais pour créer. Seule la création du cœur, avec joie et enthousiasme, nous apportera une réelle satisfaction ; quand nous faisons ce que nous sommes censés faire, nous éprouvons de la joie à le faire.

Mais d'abord, faisons taire le cerveau. Certaines personnes ne peuvent pas s'endormir naturellement la nuit après une journée de travail. Voici donc quelques astuces faciles, rapides et efficaces pour mettre le côté gauche du cerveau au repos. Oous n'avons besoin de rien de l'extérieur (à part des conseils) pour être équilibrés et heureux. Tout ce dont nous avons besoin, nous l'avons à l'intérieur. Nous n'avons pas besoin de pilules, d'alcool, d'herbe, de musique, du monde extérieur ou de quoi que ce soit d'autre.

Quelques astuces pour calmer l'esprit

Alors que le côté gauche du cerveau travaille comme un fou, il aspire les énergies de tout le corps, rétrécissant les centres énergétiques et laissant le corps sec d'énergie. Chaque fois que nous exigeons de meilleures performances de notre cerveau, nous élargissons le centre énergétique de la tête afin qu'il puisse fonctionner. En conséquence, tous les chakras du corps sauf celui de la tête sont petits et vides.

Plus tard (dans le livre), nous présenterons un exercice qui équilibre les chakras. Mais voici ce qu'il faut faire pour l'instant. N'oubliez pas d'utiliser l'intention tout en faisant l'exercice.

Pensez au chiffre mathématique zéro. Voyez sa forme dans votre esprit et ce qu'elle représente : rien, zéro activité, zéro mouvement, zéro création. Laissez ce zéro occuper votre esprit et transférez l'idée de rien, d'aucune action et ces vibrations sur votre corps dans la zone autour de votre tête. Ressentez comment la vibration du zéro est absorbée par les champs énergétiques autour de vous et de votre tête.

Imaginez le champ énergétique généré par le travail disproportionné du cerveau autour de votre tête, et voyez comment un fil de cuivre relie le champ au centre de la Terre. Comment toute l'énergie générée autour de la tête passe par le fil vers le centre de la planète. Il vous libère de la surcharge indésirable.

Maintenant, en utilisant votre intention, réduisez le centre énergétique à une taille normale (autour de la taille d'une balle de ping-pong) ; pendant ce temps, agrandissez le chakra du cœur à la même taille et voyez comment le potentiel énergétique entre les deux centres est équilibré.

Prenez une éponge imaginaire pour tableau noir et effacez les informations autour de votre tête et à l'intérieur, comme si les informations étaient des écritures à la craie sur le tableau noir. Maintenant, continuez à effacer les informations autour de tout le champ énergétique autour du corps.

Portez votre attention sur le cœur (le cœur énergétique); ressentez son calme et son ambiance particulière. Respirez profondément et lentement. Inspirez, retenez et, aussi lentement que possible, expirez. Faites-le plusieurs fois jusqu'à ce que vous ressentiez un calme complet. Ne laissez pas le cerveau prendre le dessus; gardez votre attention sur la respiration ou le cœur. Quand une sensation agréable apparaît, tournez votre attention vers elle. Cela signifie que vous vous êtes retiré du côté gauche du cerveau et que les ondes alpha du cerveau ont été activées.


 Recevez le dernier par courriel

Magazine hebdomadaire Daily Inspiration

Toutes ces étapes fonctionnent parfaitement en tant qu'actes individuels et encore mieux en tant qu'enchaînement d'actions.

Mudras et utilisation de la main gauche

Une autre astuce qui peut être utilisée est les mudras yogiques, qui sont vraiment destinés à atteindre des états d'esprit supérieurs mais qui pour nous peuvent être utilisés pour éteindre ou faire taire le cerveau et ainsi calmer votre esprit.

Si vous avez délégué plus de responsabilités à votre main gauche, le côté gauche de votre cerveau sera désormais moins "agressif" dans le sens d'être le commandant de notre vie sur laquelle nous n'avons aucun contrôle.

Dans tous les cas, vous pouvez toujours initier une activité avec votre main gauche pendant que la droite se repose tranquillement. Cela éteindra progressivement votre côté gauche et réveillera le côté droit de votre cerveau.

Shambhavi et Akashi Mudras

Le but original de ces exercices est d'éveiller la super-conscience, mais c'est aussi un bon moyen de laisser l'esprit se reposer ou de soutenir un état d'esprit méditatif (transe). Il est traditionnellement pratiqué dans la posture du lotus, mais peut facilement être pratiqué dans la position assise que vous préférez, même assis sur votre canapé bien-aimé.

Moudra Shambhavi est effectué en regardant le point entre les sourcils. Oui, il est impossible de voir ce point, mais nous continuons à chercher. Les yeux ouverts, nous dirigeons notre attention vers le point entre les sourcils, mais tout ce que nous voyons, ce sont deux arcs et un "V" entre eux. Si vous le pouvez, ou avec le temps, vous pourrez fermer les yeux. Dans certaines traditions, la tête doit être penchée en arrière d'environ 30 à 45 degrés. Avant d'effectuer le mudra trois fois, respirez profondément et expirez très lentement.

Akashi mudra est effectué en s'asseyant droit tout en penchant la tête en arrière à 90 degrés, les yeux levés ou en shambhavi mudra. Vous penchez la tête en arrière lors d'une inspiration et vous la renvoyez lors d'une expiration. Tout cela semble si yogique mais c'est vraiment très simple. Lorsque votre cou est détendu et que la tête est penchée en arrière (vous pouvez ajouter à cela le fait de regarder entre les sourcils ou juste vers le haut), vous aurez l'impression de vouloir vous endormir ou d'entrer dans des ondes cérébrales alpha ( mode transe ou méditation). Dans cet état, il est très difficile pour le côté gauche du cerveau d'effectuer un travail acharné. Faites la même chose ici, en respirant d'abord profondément trois fois, puis en exécutant le mudra. Lorsque vous expirez, faites-le très lentement.

Contrôler et vivre son propre rythme

Lorsque nous contrôlons le rythme, nous contrôlons le mental, sinon le mental contrôle le rythme. C'est très vrai pour contrôler la respiration. Mais faites également attention au rythme de vos actions et à la façon dont votre cerveau passe à la tâche suivante avant de terminer avec le courant.

Voyez comment vous bougez, tapez, marchez, mangez, buvez et parlez, observez votre comportement et votre rythme. La ruée de votre cerveau affecte toutes les actions du corps ; cela se traduit par du stress et modifie le rythme naturel du corps.

Plutôt que de simplement croire ces idées et de suivre le cerveau, le laissant dicter le rythme, nous devons mieux contrôler ce que nous considérons comme urgent, pour voir la situation dans son ensemble. Je vous suggère de porter une attention particulière à vos actions et au rythme avec lequel elles sont exécutées. Chaque fois que vous vous surprenez à vous précipiter, arrêtez-vous, ralentissez et continuez à travailler avec un rythme légèrement plus lent. Ne laissez pas les gens autour de vous vous aspirer dans leur précipitation. Vivez votre propre rythme.

Contrôler la respiration du corps

Une très bonne solution est le contrôle de votre respiration. Vous contrôlez la respiration de votre corps, vous contrôlez tout. Ce n'est pas un hasard si dans le yoga et les arts martiaux la respiration est placée à la base et au centre des pratiques. Le calme de l'esprit est atteint par le calme du prana, et le calme du prana est atteint par une respiration calme et rythmée.

Que vous respiriez par la poitrine ou par le ventre ou même que vous exécutiez une respiration yogique complète, contrôlez le rythme de votre respiration. Concentrez-vous sur votre respiration et rendez-la rythmiquement égale : inspirez égale expirez. Plus ils sont longs, plus vous serez calme. Commencez avec un minimum de trois secondes (trois entrées, trois sorties).

Il est très bon de pratiquer la respiration deux fois par jour jusqu'à ce que la respiration rythmique fasse partie de votre vie, mais il est même utile de le faire ad hoc. Lorsque vous remarquez que vous êtes pressé, arrêtez-vous et commencez à respirer en rythme. Trouvez un rythme calme et laissez-le influencer le corps et le rythme de vos actions.

Si vous voulez avoir encore plus de contrôle sur le rythme, apprenez à respirer rythmiquement en fonction de votre rythme cardiaque. Commencez par trois temps : inspirez pendant trois temps et expirez pendant trois temps. Faites-le deux fois par jour et avec le temps, vous pourrez passer à quatre et quatre. C'est l'un des meilleurs services que vous puissiez vous rendre ; il vous alignera avec le rythme de l'univers. Votre rythme cardiaque calme et naturel est aligné avec l'univers et en respirant ce rythme, vous le serez également.

Ce qu'il ne faut pas faire

Ne revenez pas aux vieilles habitudes de perturber votre rythme naturel.

Comment et quand puis-je savoir que cela fonctionne ?

Lorsque vous sentez que vous êtes sur le point de vous précipiter, mais que quelque chose surgit en vous et que vous réfléchissez pendant une fraction de seconde et faites les choses avec le nouveau rythme. Cela signifie que les nouvelles habitudes que vous avez développées commencent à faire partie de vous.

Pourquoi est-ce que je le fais ?

Pour calmer l'esprit et obtenir le contrôle sur le rythme de votre vie.

En bref

Dites à l'esprit chut, grâce à l'utilisation de mudras, à la respiration contrôlée et à la prise de conscience des chakras.

Notes: Il existe de nombreux autres exercices pour développer et maîtriser l'esprit, mais ils ne sont pas conseillés, à mon avis, tant que vous n'êtes pas en équilibre.

Copyright© 2022, Findhorn Press.
Imprimé avec l'autorisation de l'éditeur
Inner Traditions international

Source de l'article:

LIVRE : Pratiques d'autonomisation pour les personnes très sensibles

Habiliter les pratiques pour les personnes très sensibles : un guide expérientiel pour travailler avec les énergies subtiles
par Bertold Keinar 

couverture du livre : Empowering Practices for the Highly Sensitive par Bertold KeinarPermettant aux personnes sensibles d'arrêter de sacrifier des parties importantes de leur nature unique pour s'intégrer, ce guide aide les empathes à se sentir plus à l'aise avec leur conscience accrue, à protéger leurs systèmes énergétiques et à adopter une pleine participation à la société, où leurs dons sont cruellement nécessaires. 

Pour plus d'informations et / ou pour commander ce livre, cliquez ici . Également disponible en livre audio et en édition Kindle.

À propos de l’auteur

photo de Bertold KeinarBertold Keinar est un guérisseur Reiki et un étudiant en connaissances ésotériques et mystiques. Il se consacre à guider les sensitifs à travers les difficultés de la vie quotidienne et se spécialise dans la personnalisation des techniques ésotériques pour aider les autres. Il vit en Bulgarie.

Pour plus d'informations, visitez https://lea-academy.eu/en/lecturer/23/bertold-keinar/
    

Plus d'articles de cet auteur

Vous aimeriez aussi

suivez InnerSelf sur

Icône facebooktwitter iconyoutube iconicône Instagramicône pintresticône rss

 Recevez le dernier par courriel

Magazine hebdomadaire Daily Inspiration

LANGUES DISPONIBLES

enafarzh-CNzh-TWdanltlfifrdeeliwhihuiditjakomsnofaplptroruesswsvthtrukurvi

LES PLUS LUS

image colorée du visage d'une femme souffrant de stress et de tristesse
Éviter l'anxiété, le stress et l'apparition précoce de problèmes de santé cardiovasculaire
by Bryant Lusk
Les troubles anxieux ont longtemps été associés à l'apparition précoce et à la progression des maladies cardiovasculaires…
population en baisse en chine 1 21
La population chinoise et mondiale décline maintenant
by Xiujian Peng
Le Bureau national chinois des statistiques a confirmé ce que des chercheurs comme moi ont depuis longtemps…
maintenir une alimentation saine2 1 19
Pourquoi les régimes à base de plantes nécessitent une bonne planification
by Hazel Flight
Le végétarisme était pratiqué dès le 5ème siècle avant JC en Inde, et il est fortement lié à…
deux personnes assises discutant
Comment parler à quelqu'un des théories du complot en cinq étapes simples
by Daniel Jolley, Karen Douglas et Mathew Marques
Le premier réflexe des gens lorsqu'ils s'engagent avec des partisans du complot est souvent d'essayer de démystifier leur…
si les compagnies pharmaceutiques étaient honnêtes 1 16
Comment l'industrie pharmaceutique utilise la désinformation pour saper la réforme des prix des médicaments
by Joël Lexchin
Les compagnies pharmaceutiques menacent depuis plus de 50 ans chaque fois que les gouvernements font quelque chose qui…
maintenir une alimentation saine 1 19
Vous surveillez votre poids ? Vous n'aurez peut-être besoin que de petites modifications
by Henriette Graham
Perdre du poids est l'une des résolutions les plus populaires du Nouvel An, mais c'est celle que la plupart d'entre nous…
politique de gentillesse 1 20
Jacinda Ardern et sa politique de gentillesse sont un héritage durable
by Hilde Café
L'approche humaine et empathique de Jacinda Ardern cherchait à trouver un ton conciliant. Nulle part était…
régimes de désintoxication 1 18
Les régimes détox sont-ils efficaces et utiles ou juste une mode ?
by Taylor Grasso
Ces régimes promettent des résultats rapides et peuvent particulièrement séduire les gens autour de la nouvelle année, quand…

Nouvelles attitudes - nouvelles possibilités

InnerSelf.comClimateImpactNews.com | InnerPower.net
MightyNatural.com | WholisticPolitics.com | InnerSelf Marché
Copyright © 1985 - 2021 InnerSelf Publications. Tous les droits sont réservés.