3 façons dont les entreprises modifient leurs produits pour masquer l'inflation

cacher l'inflation 9 14
 Faire du shopping pendant une hausse de l'inflation peut nécessiter un peu plus de réflexion. Sergueï Ryzhov / Shutterstock

Inflation des prix à la consommation au Royaume-Uni ralenti pour la première fois en près d'un an en août. Une baisse des prix de l'essence a contribué à ralentir le rythme global, mais les prix des denrées alimentaires continuent d'augmenter rapidement. Mais même avec un ralentissement à 9.9 %, contre 10.1 % en juillet, l'inflation reste proche du plus haut depuis une génération.

Après que l'inflation ait atteint des taux à deux chiffres plus tôt cette année pour la première fois depuis les années 1970, beaucoup ont regardé en arrière pour comparer ce qui se passe maintenant avec ce qui est arrivé ensuite. Mais cette comparaison est problématique car il n'y a pas que les coiffures et les modes qui ont changé au cours des 50 dernières années.

Les habitudes de consommation sont également très différentes et cela signifie que l'inflation aura un effet différent sur la façon dont les gens dépensent et épargnent, sans parler des produits qu'ils achètent, cette fois-ci.

Pour commencer, les marchés sont très différents aujourd'hui par rapport aux années 1970. Internet et les chaînes d'approvisionnement mondialisées ont encouragé la concurrence de multiples sources, les gens ne se limitant plus aux biens et services disponibles localement. Les économies reposent également de plus en plus sur les services plutôt que sur les biens, tandis que les définitions des dépenses essentielles par rapport aux dépenses discrétionnaires ont changé.

Un autre changement majeur est la déréglementation de nombreux services monopolistiques fournis par l'État depuis les années 1970. Que vous pensiez ou non que cela a profité à la société, cela permet plus grande concurrence sur les prix.

Par exemple, au lieu d'un service de colis monopolistique - la Poste - répercutant l'augmentation des coûts sachant que les clients n'ont guère d'alternative, la concurrence entre des prestataires tels que Parcelforce, Hermes et DPD, entre autres, peut contribuer à maintenir les prix bas.

Mais il y a certains changements de produits que les entreprises peuvent faire et font pour essayer d'intégrer discrètement l'augmentation des coûts dans les prix. En voici trois à surveiller :

1. Produits de valeur

Sans surprise, les ventes d'épiceries « à marque propre » des détaillants ont tendance à s'élever lorsque le revenu disponible baisse. En ligne avec cette, magasins et supermarchés ont réagi à l'inflation récente en promouvant des gammes "de base" ou "essentielles" à bas prix. Cela s'est également produit dans les années 1970.

Les produits d'épicerie de marque propre sont généralement plus rentable aux détaillants que de vendre de toute façon les produits de marque des fabricants. Mais le prix très bas laisse peu de marge bénéficiaire et les supermarchés sont donc confrontés à un dilemme dans la mesure où la promotion de gammes budgétaires pourrait cannibaliser les ventes de produits à marge plus élevée.


 Recevez le dernier par courriel

Magazine hebdomadaire Daily Inspiration

D'autre part, la promotion de produits individuels à bas prix aide les détaillants à donner l'impression qu'ils sont abordables et d'un bon rapport qualité-prix. Parmi les détaillants alimentaires britanniques, les discounters bon marché ont gagné du terrain pendant la crise financière de 2007-8.

Comme l'inflation a grimpé en flèche plus récemment, Aldi et Lidl gagné un total de 1.8 % des ventes d'épicerie au Royaume-Uni au cours des 12 semaines précédant le 7 août 2022, ce qui représente une variation annuelle des dépenses de 2.3 milliards de livres sterling. Aldi a également récemment dépassé Morrisons deviendra le quatrième plus grand supermarché de Grande-Bretagne.

L'empressement des détaillants à se faire passer pour les champions des consommateurs luttant contre l'inflation s'est également manifesté récemment lors de négociations d'approvisionnement normalement routinières. En juillet, un contestation d'une hausse de prix pour des produits tels que des boîtes de fèves au lard, le supermarché Tesco a gelé ses commandes auprès de l'entreprise alimentaire Heinz.

La perspective d'un espace en forme de Heinz sur les étagères de l'un des principaux supermarchés du Royaume-Uni rapidement faire la Une et la publicité qui en a résulté était sans doute un résultat gagnant-gagnant pour les deux : Tesco était perçu comme se battant pour le consommateur, tandis que Heinz mettait l'accent sur les valeurs de ses produits haut de gamme.

2. "Shrinkflation"

En période de pressions inflationnistes sur les coûts, une stratégie commune pour les fabricants de biens de consommation à rotation rapide tels que les aliments emballés, les boissons et les cosmétiques, a été de maintenir le prix d'un produit, mais de réduire son contenu.

Souvent appelé "shrinkflation", ce processus silencieux peut ensuite être inversé lorsque les coûts des intrants chutent à nouveau. C'est à ce moment-là que le fabricant fera la promotion d'un nouveau produit plus gros avec un pourcentage "extra gratuit".

Bien que cette stratégie puisse fonctionner même lorsque la connaissance des prix des consommateurs est élevée en se déplaçant par petits incréments, il s'agit d'un autre domaine dans lequel les temps ont changé depuis les années 1970. La connaissance des prix par les consommateurs a diminué depuis les années 1970.

Les prix de référence (qui permettent de comparer différents produits sur la base du coût par montant) sont désormais moins visible en partie parce que les codes à barres ont remplacé les étiquettes individuelles qui continuent de rappeler aux consommateurs le prix après l'achat, chaque fois qu'un produit est utilisé.

Cependant, l'essor des achats en ligne a permis aux consommateurs de faire leurs propres comparaisons. Une simple recherche sur le Web peut facilement révéler la démarque inconnue en permettant des comparaisons immédiates de prix par unité de poids/volume.

3. Faites-le vous-même

Il est trop simpliste de dire que les entreprises fabriquent des choses et que les consommateurs les consomment. En fait, bon nombre des produits que nous consommons résultent des efforts combinés du producteur et du consommateur.

Les pressions inflationnistes peuvent amener les consommateurs à substituer encore plus leurs propres intrants aux intrants coûteux des fabricants. Les meubles en kit, par exemple, ont réduit la pression des coûts sur les fabricants et permis aux consommateurs de réaliser des économies en entreprenant eux-mêmes certaines parties du processus de production.

Cette tendance à la « coproduction » est encore plus marquée dans les services qui sont en réalité plus dominants dans économies nationales aujourd'hui que dans les années 1970, par exemple la banque, dont une grande partie a déplacé des succursales vers le Web. Le libre-service, volontairement ou non, est un autre moyen d'atténuer les effets de l'inflation.

Changement permanent?

Les changements à long terme dans le comportement des consommateurs sont plus susceptibles d'émerger en raison de plusieurs facteurs plutôt que d'un seul problème. Et donc, les conséquences de l'inflation cette fois-ci seront différentes en raison d'autres facteurs, notamment le changement climatique, les effets de la pandémie et du Brexit.

Une question intrigante est de savoir si nous allons évoluer vers une culture dominante moins axée sur la consommation. Les sociétés ont toujours eu des sous-cultures qui épousent valeurs de consommation minimalistes, mais il y a eu une émergence tendance pour que les gens réévaluent leurs choix de vie et leurs priorités au cours des dernières années.

La flambée de l'inflation, le changement climatique (et la honte climatique) et les compétences acquises pendant le verrouillage pourraient fournir une autre impulsion pour déplacer ces attitudes marginales vers le courant dominant.La Conversation

A propos de l'auteur

Adrien Palmer, Professeur de marketing, Université de Reading

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original.

Livres recommandés:

Le Capital au XXIe siècle
par Thomas Piketty. (Traduit par Arthur Goldhammer)

Capitale dans la couverture rigide du XXIe siècle par Thomas Piketty.In Capitale au XXIe siècle, Thomas Piketty analyse une collection unique de données provenant de vingt pays, qui remonte au XVIIIe siècle, pour mettre au jour les principaux modèles économiques et sociaux. Mais les tendances économiques ne sont pas des actes de Dieu. Selon Thomas Piketty, l'action politique a réduit les inégalités dangereuses dans le passé, et pourrait le faire à nouveau. Un travail d'ambition, d'originalité et de rigueur extraordinaire, Le Capital au XXIe siècle réoriente notre compréhension de l'histoire économique et nous confronte à des leçons qui donnent à réfléchir aujourd'hui. Ses découvertes vont transformer le débat et établir le programme de la prochaine génération de réflexion sur la richesse et l'inégalité.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature
par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.

Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.Quelle est la nature vaut la peine? La réponse à cette question, qui a traditionnellement été encadrée dans l'environnement des termes est en train de révolutionner la façon dont nous faisons des affaires. Dans Fortune NatureMark Tercek, PDG de The Nature Conservancy et ancien banquier d'investissement, et l'écrivain scientifique Jonathan Adams soutiennent que la nature n'est pas seulement le fondement du bien-être humain, mais aussi l'investissement commercial le plus intelligent que puisse faire une entreprise ou un gouvernement. Les forêts, les plaines d'inondation et les récifs d'huîtres, souvent considérés simplement comme des matières premières ou comme des obstacles à franchir au nom du progrès, sont en fait aussi importants pour notre prospérité future que la technologie ou le droit ou l'innovation commerciale. Fortune Nature offre un guide essentiel pour le bien-être économique et environnemental du monde.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Au-delà Outrage: Qu'est-ce qui a mal tourné avec notre économie et de notre démocratie, et comment y remédier -- par Robert B. Reich

Au-delà de OutrageDans ce livre, en temps opportun, Robert B. Reich affirme que rien de bon ne se passe à Washington si les citoyens sont sous tension et organisé pour s'assurer que les actes de Washington dans l'intérêt public. La première étape consiste à voir la grande image. Au-delà Outrage relie les points, en montrant pourquoi la part croissante des revenus et des richesses allant vers le haut a entravé emplois et de croissance pour tout le monde, mine notre démocratie, provoquée Américains à devenir de plus en plus cynique de la vie publique, et se tourna de nombreux Américains contre l'autre. Il explique également pourquoi les propositions du «droit régressive» sont tout à fait tort et fournit une feuille de route claire de ce qui doit être fait à la place. Voici un plan d'action pour tous ceux qui se soucie de l'avenir de l'Amérique.

Cliquez ici pour plus d'information ou pour commander ce livre sur Amazon.


Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99%
par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.

Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99% par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.Cela change tout montre comment le mouvement Occupy change la façon dont les gens se perçoivent eux-mêmes et le monde, le type de société qu'ils croient possible, et leur propre implication dans la création d'une société qui fonctionne pour le 99% plutôt que le 1%. Les tentatives pour classer ce mouvement décentralisé et en évolution rapide ont conduit à la confusion et à la perception erronée. Dans ce volume, les éditeurs de OUI! Magazine rassembler des voix de l'intérieur et de l'extérieur des manifestations pour transmettre les problèmes, les possibilités et les personnalités associées au mouvement Occupy Wall Street. Ce livre comprend des contributions de Naomi Klein, de David Korten, de Rebecca Solnit, de Ralph Nader et d'autres, ainsi que des militants d'Occupy qui étaient là depuis le début.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.



Vous aimeriez aussi

suivez InnerSelf sur

Icône facebooktwitter iconyoutube iconicône Instagramicône pintresticône rss

 Recevez le dernier par courriel

Magazine hebdomadaire Daily Inspiration

LANGUES DISPONIBLES

enafarzh-CNzh-TWdanltlfifrdeeliwhihuiditjakomsnofaplptroruesswsvthtrukurvi

LES PLUS LUS

sorcellerie et amérique 11 15
Ce que le mythe grec nous dit sur la sorcellerie moderne
by Joël Christensen
Vivre sur la rive nord à Boston à l'automne apporte le magnifique tournant des feuilles et…
responsabiliser les entreprises 11 14
Comment les entreprises peuvent passer à l'action sur les défis sociaux et économiques
by Simon Pek et Sébastien Mena
Les entreprises sont confrontées à des pressions croissantes pour relever des défis sociaux et environnementaux tels que…
jeune femme ou fille debout contre un mur de graffitis
La coïncidence comme exercice pour l'esprit
by Bernard Beitman, MD
Porter une attention particulière aux coïncidences exerce l'esprit. L'exercice profite à l'esprit tout comme il...
propager la maladie à la maison 11 26
Pourquoi nos maisons peuvent devenir des hotspots COVID
by Becky Tustall
Tout en restant à la maison, beaucoup d'entre nous ont été protégés contre la COVID-XNUMX au travail, à l'école, dans les magasins ou…
syndrome de la mort subite du nourrisson 11 17
Comment protéger votre bébé du syndrome de mort subite du nourrisson
by Rachel Lune
Chaque année, environ 3,400 XNUMX nourrissons américains meurent soudainement et de manière inattendue pendant leur sommeil, selon le…
femme tenant sa tête, la bouche ouverte de peur
Peur des résultats : erreurs, échec, succès, ridicule, etc.
by Evelyn C. Rysdyk
Les gens qui suivent la structure de ce qui a été fait auparavant ont rarement de nouvelles idées, car ils ont…
rentrer chez soi n'est pas un échec 11 15
Pourquoi retourner à la maison ne signifie pas que vous avez échoué
by Rosie Alexandre
L'idée que l'avenir des jeunes est mieux servi en s'éloignant des petites villes et des zones rurales…
gâter le bébé 11 15
Laisser pleurer ou pas. Telle est la question!
by Amy Racine
Lorsqu'un bébé pleure, les parents se demandent souvent s'ils doivent apaiser le bébé ou laisser le bébé…

Nouvelles attitudes - nouvelles possibilités

InnerSelf.comClimateImpactNews.com | InnerPower.net
MightyNatural.com | WholisticPolitics.com | InnerSelf Marché
Copyright © 1985 - 2021 InnerSelf Publications. Tous les droits sont réservés.