Les dangers d'un système alimentaire juste assez, juste à temps

Les dangers d'un système alimentaire «juste assez, juste à temps»
An entire section of meat and poultry is left empty after panicked shoppers swept through in fear of the coronavirus at a grocery store in Burbank, Calif. on March 14, 2020. (AP Photo/Richard Vogel)

Toilet paper shortages, profiteering from hand sanitizer and empty shelves in grocery stores.

Thanks to COVID-19, governments in most industrialized nations are preparing for shortages of life’s necessities. If they fail, riots over food may be inevitable. Some wonder if we are responding appropriately to COVID-19, and it’s clear that recent events expose a fundamental flaw in the global systems that bring us our daily bread.

We live in a wondrous age when global supply chains seamlessly link farmers and consumers using the principles of “just enough, just in time.” For years, companies have worked hard to keep inventories low, timing shipments to balance supply and demand using knife-edge accuracy.

In many ways, this system is a miracle. Low-cost food is one outcome. And if there’s a problem in one part of the supply chain, the global system is good at finding alternatives. (Mangoes from Asia gone bad? Try the mangoes from Central America!)

But with this abundance — and convenience — comes a hidden cost that COVID-19 has exposed: a loss of resilience. Our global food system depends on the tendrils of international trade to wrap the world in an ever more complex system of buyers, sellers, processors and retailers, all of whom are motivated to keep costs low and operations lean.

Construire la résilience

So when the supply chain system itself is thrown into question — as it is now thanks to COVID-19 — then the wheels threaten to come off the proverbial apple cart. COVID-19 shows that we need to wake up and realize that if we really want to be resilient, we need to build in more redundancies, buffers and firewalls into the systems we depend on for life.

In practical terms, this means we should be keeping larger inventories and promoting a greater degree of regional self-sufficiency.


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


These measures will help ensure that our communities don’t panic if the food trucks stop.

Les dangers d'un système alimentaire «juste assez, juste à temps» A truck is loaded with containers full of apples ready to be shipped to the market. (Shutterstock)

But while this may sound sensible, high inventories and more regional self-sufficiency are, in fact, antithetical to the “just enough, just in time” approach that drives most of our economy, even though no one’s suggesting we need to be completely self-sufficient du temps.

Take the systems that produce and distribute the corn, wheat and rice that fuel most of humanity’s calories. The latest United Nations report on the global grain system contains some bad news. Last year, the world ate more grains than it produced within the year, and our carry-over stocks (defined as the amount of food we have, globally, at the end of the year to see us through to the next harvest) are declining.

The good news is that this decline comes after a run of good years where farmers delivered one monumental harvest after another. So our carry-over stocks started last year in pretty good shape and this means we’ve currently got about four months of food stored. But there’s a downward trend regarding those stockpiles, and this is worrisome.

Climate change poses challenges

But what if Mother Nature doesn’t play nice with us this year?

Climate change, after all, is making food harder to produce. What if we face a major drought in Europe and Asia like we did in 2010 to 2011? Or another big Midwestern drought similar to the situation in 2012 and 2013? And what if COVID-19 doesn’t go away by summer?

If any of these things happen, we may not have the buffers to protect ourselves. And it won’t be toilet paper and hand sanitizer we need to worry about. It might be wheat, rice and corn.

Les dangers d'un système alimentaire «juste assez, juste à temps» Wheat is harvested in a Kansas field in June 2018. THE CANADIAN PRESS/AP/Charlie Riedel

Today, conventional wisdom is that the average city in North America has a three-day supply of fresh food (dried, canned and other preserved food supplies will last a bit longer). This, according to some, means that we are all only ever “nine meals from anarchy.” Luckily, North American grocery stores have sophisticated supply chains so no one is seriously suggesting that the panicked purchasing of the last few days that has emptied shelves will persist. Nevertheless, the systems we depend upon are, in many ways, fragile and inherently vulnerable.

In all likelihood, COVID-19 will pass and most of us will only suffer economic setbacks from lost wages and disruptions linked with cancelled classes, travel and meetings. But in the aftermath, it’s important to ask whether we — as a society — will treat this as a moment to learn a bit about the fragility of the modern world.

Will we work collectively to put resilience alongside efficiency as a primary driver for the systems we depend upon each and every day to feed ourselves?La Conversation

A propos de l'auteur

Evan Fraser, Professor, Director of the Arrell Food Institute and Tier 1 Canada Research Chair in Global Food Security, Université de Guelph

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original.

Livres recommandés:

Le Capital au XXIe siècle
par Thomas Piketty. (Traduit par Arthur Goldhammer)

Capitale dans la couverture rigide du XXIe siècle par Thomas Piketty.In Capitale au XXIe siècle, Thomas Piketty analyse une collection unique de données provenant de vingt pays, qui remonte au XVIIIe siècle, pour mettre au jour les principaux modèles économiques et sociaux. Mais les tendances économiques ne sont pas des actes de Dieu. Selon Thomas Piketty, l'action politique a réduit les inégalités dangereuses dans le passé, et pourrait le faire à nouveau. Un travail d'ambition, d'originalité et de rigueur extraordinaire, Le Capital au XXIe siècle réoriente notre compréhension de l'histoire économique et nous confronte à des leçons qui donnent à réfléchir aujourd'hui. Ses découvertes vont transformer le débat et établir le programme de la prochaine génération de réflexion sur la richesse et l'inégalité.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature
par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.

Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.Quelle est la nature vaut la peine? La réponse à cette question, qui a traditionnellement été encadrée dans l'environnement des termes est en train de révolutionner la façon dont nous faisons des affaires. Dans Fortune NatureMark Tercek, PDG de The Nature Conservancy et ancien banquier d'investissement, et l'écrivain scientifique Jonathan Adams soutiennent que la nature n'est pas seulement le fondement du bien-être humain, mais aussi l'investissement commercial le plus intelligent que puisse faire une entreprise ou un gouvernement. Les forêts, les plaines d'inondation et les récifs d'huîtres, souvent considérés simplement comme des matières premières ou comme des obstacles à franchir au nom du progrès, sont en fait aussi importants pour notre prospérité future que la technologie ou le droit ou l'innovation commerciale. Fortune Nature offre un guide essentiel pour le bien-être économique et environnemental du monde.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Au-delà Outrage: Qu'est-ce qui a mal tourné avec notre économie et de notre démocratie, et comment y remédier -- par Robert B. Reich

Au-delà de OutrageDans ce livre, en temps opportun, Robert B. Reich affirme que rien de bon ne se passe à Washington si les citoyens sont sous tension et organisé pour s'assurer que les actes de Washington dans l'intérêt public. La première étape consiste à voir la grande image. Au-delà Outrage relie les points, en montrant pourquoi la part croissante des revenus et des richesses allant vers le haut a entravé emplois et de croissance pour tout le monde, mine notre démocratie, provoquée Américains à devenir de plus en plus cynique de la vie publique, et se tourna de nombreux Américains contre l'autre. Il explique également pourquoi les propositions du «droit régressive» sont tout à fait tort et fournit une feuille de route claire de ce qui doit être fait à la place. Voici un plan d'action pour tous ceux qui se soucie de l'avenir de l'Amérique.

Cliquez ici pour plus d'information ou pour commander ce livre sur Amazon.


Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99%
par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.

Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99% par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.Cela change tout montre comment le mouvement Occupy change la façon dont les gens se perçoivent eux-mêmes et le monde, le type de société qu'ils croient possible, et leur propre implication dans la création d'une société qui fonctionne pour le 99% plutôt que le 1%. Les tentatives pour classer ce mouvement décentralisé et en évolution rapide ont conduit à la confusion et à la perception erronée. Dans ce volume, les éditeurs de OUI! Magazine rassembler des voix de l'intérieur et de l'extérieur des manifestations pour transmettre les problèmes, les possibilités et les personnalités associées au mouvement Occupy Wall Street. Ce livre comprend des contributions de Naomi Klein, de David Korten, de Rebecca Solnit, de Ralph Nader et d'autres, ainsi que des militants d'Occupy qui étaient là depuis le début.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.



enafarzh-CNzh-TWnltlfifrdehiiditjakomsnofaptruessvtrvi

suivez InnerSelf sur

facebook-icontwitter-iconrss-icon

Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}

DES ÉDITEURS

Une chanson peut élever le cœur et l'âme
by Marie T. Russell, InnerSelf
J'ai plusieurs façons d'utiliser pour effacer l'obscurité de mon esprit quand je trouve qu'elle s'est infiltrée. L'une est le jardinage ou passer du temps dans la nature. L'autre est le silence. Une autre façon est la lecture. Et celui qui ...
Pourquoi Donald Trump pourrait être le plus grand perdant de l'histoire
by Robert Jennings, InnerSelf.com
Toute cette pandémie de coronavirus coûte une fortune, peut-être 2 ou 3 ou 4 fortunes, toutes de taille inconnue. Oh ouais, et, des centaines de milliers, peut-être un million, de personnes mourront prématurément en direct…
Mascotte de la pandémie et chanson thème de la distance sociale et de l'isolement
by Marie T. Russell, InnerSelf
Je suis tombé sur une chanson récemment et en écoutant les paroles, j'ai pensé que ce serait une chanson parfaite en tant que "chanson thème" pour ces temps d'isolement social. (Paroles en dessous de la vidéo.)
Laisser Randy entonnoir ma fureur
by Robert Jennings, InnerSelf.com
(Mise à jour 4-26) Je n'ai pas pu écrire à droite une chose que je suis prêt à publier le mois dernier, vous voyez que je suis furieux. Je veux juste me déchaîner.
Annonce du service Pluton
by Robert Jennings, InnerSelf.com
(mis à jour le 4/15/2020) Maintenant que tout le monde a le temps d'être créatif, on ne sait pas ce que vous trouverez pour divertir votre moi intérieur.