Le revenu de base universel a aidé les Kenyans à faire face à COVID-19 - Mais ce n'est pas une balle d'argent

Le revenu de base universel a aidé les Kenyans à faire face à COVID-19 - Mais ce n'est pas une balle d'argent
Un bénéficiaire affiche un message confirmant une transaction de revenu de base universel. Région de Bondo, ouest du Kenya.
YASUYOSHI CHIBA / AFP via Getty Images

La pandémie de coronavirus a des effets socio-économiques dévastateurs sur les personnes dans de nombreuses régions du monde. Pauvreté, faim et malnutrition augmentent; maladies - y compris polio, rougeole et tuberculose - sont en plein essor; et anxiété, dépression et stress sont en augmentation.

La distribution d'un revenu de base universel - une allocation modeste et inconditionnelle qui donne aux individus assez d'argent pour survivre - pourrait-elle aider les gens à surmonter des crises comme celle-ci?

L'idée d'un revenu de base universel n'est pas nouvelle. Par exemple, une version du support de base appelée Impôt sur le revenu négatif a été testé aux États-Unis il y a environ 40 ans. Le revenu de base est désormais au premier plan des discussions politiques à travers le monde, car certains politiciens ont commencé à l'ajouter à leurs plates-formes politiques. Par exemple, Parti du Congrès indien fait cela lors des dernières élections.

Parallèlement à ces discussions, un intérêt renouvelé s'est manifesté pour l'étude de son impact avant son application à grande échelle. Des expériences sont désormais en cours dans plusieurs pays à travers le monde, notamment Finlande, Espagne, Kenya, Inde et la US.

L'apparition du coronavirus a incité mes collègues et moi-même à examiner comment le revenu de base universel affectait la façon dont les gens ont fait face à un choc grave.

Au cours des dernières années, nous avons étudié les effets du revenu de base universel sur le bien-être des gens au Kenya. En 2017, nous avons commencé une expérience dans deux comtés - Siaya et Bomet - dans laquelle environ 5,000 personnes ont commencé à recevoir 0.75 USD (environ 75 Ksh) par jour pendant 12 ans. Ce montant couvrait la nourriture de base et peut-être certaines dépenses de base liées à la santé et à l'éducation.

D'autres (un peu moins de 9,000 adultes) ont reçu ce montant pendant deux ans et un troisième groupe (également un peu moins de 9,000 adultes) a reçu une somme initiale unique d'environ 500 USD, soit le total que le groupe de deux ans a obtenu. Un quatrième groupe - le groupe témoin - n'a reçu aucun transfert.


 Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


Beaucoup d'entre nos découvertes étaient encourageants. La plupart des personnes qui ont reçu de l'argent - que ce soit mensuellement ou sous forme de somme forfaitaire - s'en tiraient plutôt bien par rapport au groupe témoin. Ils ont connu moins de faim, de maladie et de dépression, tant avant qu'après que le pays ait imposé des restrictions dans la pandémie.

Mais le revenu de base universel n'est pas une solution miracle. Les compléments en espèces ont également encouragé les gens à faire des investissements commerciaux, qui étaient alors vulnérables pendant la crise. Nous espérons que nos résultats seront utiles aux gouvernements pour comprendre comment aider au mieux pendant une crise, comme cette pandémie.

Réponses pandémiques

Alors que les cas de coronavirus ont commencé à augmenter dans le monde plus tôt cette année, le gouvernement kényan, comme d'autres, a imposé des limites strictes à la mobilité et aux rassemblements pour empêcher la propagation du virus. Les restrictions ont eu un effet négatif sur la économie du pays et les membres les plus pauvres de la société.

Les mesures ont été imposées pendant la période de soudure agricole du pays, pendant laquelle la nourriture est plus rare et plus chère. Les effets de la période de soudure ont probablement été intensifiés par les restrictions liées à la pandémie. Les deux comtés impliqués dans notre expérience avaient une charge de travail extrêmement faible de coronavirus (moins d'une douzaine de cas signalés), de sorte que les effets que nous trouvons ne sont pas dus à la maladie, mais plutôt aux réponses politiques à la pandémie et à leurs interactions avec la période de soudure.

Près de 70% des personnes du groupe témoin ont déclaré avoir souffert de la faim dans les 30 jours précédant notre enquête cet été (en raison de la période de soudure). Les bénéficiaires du revenu de base, cependant, étaient entre 7% et 16% moins susceptibles de déclarer souffrir de la faim. Ils étaient entre 9% et 14% moins susceptibles d'avoir eu une maladie de quelque nature que ce soit, et ils étaient également moins déprimés.

Nous avons également examiné si les transferts en espèces encourageaient les bénéficiaires à participer à des activités risquant de propager le coronavirus. Avoir plus d'argent pourrait rendre les gens plus susceptibles de s'engager dans des interactions sociales, par exemple. Cela pourrait également rendre les gens plus susceptibles de se rendre à la clinique avec un problème de santé, ce qui, lors d'une pandémie, pourrait les exposer au virus. Nous n'avons pas trouvé de tels effets. Les bénéficiaires étaient moins susceptibles d'aller à l'hôpital et légèrement moins susceptibles d'avoir des interactions sociales.

Nous pouvons spéculer pourquoi cela pourrait être. Par exemple, avant la pandémie, les personnes qui avaient eu deux ans du revenu de base étaient probablement en meilleure santé parce qu'elles avaient dépensé une partie de l'argent pour leur santé. Ils auraient pu chercher des soins médicaux plus régulièrement et acheter des aliments plus nutritifs avant la pandémie. Ils étaient donc peut-être en meilleure forme et donc moins susceptibles d'avoir besoin de se rendre dans une clinique et d'être exposés au risque. Quant à leur santé mentale, il est probable que le revenu de base universel ait soulagé une partie du stress des bénéficiaires.

Pas une solution miracle

Et pourtant, notre étude a montré que le revenu de base universel n'est pas une solution miracle. Un grand avantage du revenu garanti, car il fournit suffisamment de ressources pour couvrir les éléments de base, est qu'il encourage la prise de risque - comme le démarrage d'une entreprise - et l'investissement dans l'avenir.

Dans les données que nous avons collectées en 2019, nous avons vu que les destinataires étaient plus susceptibles d'avoir démarré de nouvelles entreprises et de voir leurs bénéfices augmenter. Mais lorsque le gouvernement a institué des restrictions (pendant la période de soudure), ces bénéfices accrus ont disparu. Cependant, cela a permis à ces entrepreneurs de rester en affaires. Malgré les pertes de bénéfices, ils ont pu continuer à améliorer la sécurité alimentaire par rapport au groupe témoin.

Cette constatation souligne les limites du revenu de base universel. Il n'a pas fourni de protection contre la perte de revenu d'entreprise et a encouragé certaines personnes à prendre plus de risques avant la crise en créant une entreprise. Il ne s'agit pas d'un échec du revenu de base universel - car la motivation principale du revenu de base universel est d'aider les pauvres avec des moyens de subsistance de base - c'est plutôt un rappel qu'il n'est pas conçu pour faire face à des situations aussi extrêmes que cette pandémie.

Pourtant, la possibilité d'accéder à des suppléments de revenu a clairement aidé les gens à surmonter la pandémie - selon certaines dimensions telles que la sécurité alimentaire et la santé physique et mentale - et les gouvernements devraient donc envisager cela dans le cadre de leur réponse à la pandémie et aux urgences. Cela conduit également les personnes à prendre des risques, mais n'a pas été en mesure de protéger les revenus de ces investissements pendant la crise. En cas de pandémie, il peut être important de protéger également ces revenus, alors peut-être que des transferts monétaires ponctuels plus importants peuvent également être nécessaires pour aider les gens et l'économie à faire face à la pandémie.

A propos de l'auteurLa Conversation

Tavneet Suri, professeur agrégé, économie appliquée, MIT Sloan School of Management

Abhijit Vinayak Banerjee du MIT, Michael Faye de l'association caritative internationale «Give Directly», Paul Niehaus de l'UC San Diego et feu Alan Krueger de Princeton ont contribué à cette recherche.

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original

Livres recommandés:

Le Capital au XXIe siècle
par Thomas Piketty. (Traduit par Arthur Goldhammer)

Capitale dans la couverture rigide du XXIe siècle par Thomas Piketty.In Capitale au XXIe siècle, Thomas Piketty analyse une collection unique de données provenant de vingt pays, qui remonte au XVIIIe siècle, pour mettre au jour les principaux modèles économiques et sociaux. Mais les tendances économiques ne sont pas des actes de Dieu. Selon Thomas Piketty, l'action politique a réduit les inégalités dangereuses dans le passé, et pourrait le faire à nouveau. Un travail d'ambition, d'originalité et de rigueur extraordinaire, Le Capital au XXIe siècle réoriente notre compréhension de l'histoire économique et nous confronte à des leçons qui donnent à réfléchir aujourd'hui. Ses découvertes vont transformer le débat et établir le programme de la prochaine génération de réflexion sur la richesse et l'inégalité.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature
par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.

Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.Quelle est la nature vaut la peine? La réponse à cette question, qui a traditionnellement été encadrée dans l'environnement des termes est en train de révolutionner la façon dont nous faisons des affaires. Dans Fortune NatureMark Tercek, PDG de The Nature Conservancy et ancien banquier d'investissement, et l'écrivain scientifique Jonathan Adams soutiennent que la nature n'est pas seulement le fondement du bien-être humain, mais aussi l'investissement commercial le plus intelligent que puisse faire une entreprise ou un gouvernement. Les forêts, les plaines d'inondation et les récifs d'huîtres, souvent considérés simplement comme des matières premières ou comme des obstacles à franchir au nom du progrès, sont en fait aussi importants pour notre prospérité future que la technologie ou le droit ou l'innovation commerciale. Fortune Nature offre un guide essentiel pour le bien-être économique et environnemental du monde.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Au-delà Outrage: Qu'est-ce qui a mal tourné avec notre économie et de notre démocratie, et comment y remédier -- par Robert B. Reich

Au-delà de OutrageDans ce livre, en temps opportun, Robert B. Reich affirme que rien de bon ne se passe à Washington si les citoyens sont sous tension et organisé pour s'assurer que les actes de Washington dans l'intérêt public. La première étape consiste à voir la grande image. Au-delà Outrage relie les points, en montrant pourquoi la part croissante des revenus et des richesses allant vers le haut a entravé emplois et de croissance pour tout le monde, mine notre démocratie, provoquée Américains à devenir de plus en plus cynique de la vie publique, et se tourna de nombreux Américains contre l'autre. Il explique également pourquoi les propositions du «droit régressive» sont tout à fait tort et fournit une feuille de route claire de ce qui doit être fait à la place. Voici un plan d'action pour tous ceux qui se soucie de l'avenir de l'Amérique.

Cliquez ici pour plus d'information ou pour commander ce livre sur Amazon.


Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99%
par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.

Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99% par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.Cela change tout montre comment le mouvement Occupy change la façon dont les gens se perçoivent eux-mêmes et le monde, le type de société qu'ils croient possible, et leur propre implication dans la création d'une société qui fonctionne pour le 99% plutôt que le 1%. Les tentatives pour classer ce mouvement décentralisé et en évolution rapide ont conduit à la confusion et à la perception erronée. Dans ce volume, les éditeurs de OUI! Magazine rassembler des voix de l'intérieur et de l'extérieur des manifestations pour transmettre les problèmes, les possibilités et les personnalités associées au mouvement Occupy Wall Street. Ce livre comprend des contributions de Naomi Klein, de David Korten, de Rebecca Solnit, de Ralph Nader et d'autres, ainsi que des militants d'Occupy qui étaient là depuis le début.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.



enafarzh-CNzh-TWnltlfifrdehiiditjakomsnofaptruessvtrvi

suivez InnerSelf sur

facebook-icontwitter-iconrss-icon

 Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}

DES ÉDITEURS

Bulletin InnerSelf: Janvier 24th, 2021
by Personnel InnerSelf
Cette semaine, nous nous concentrons sur l'auto-guérison ... Que la guérison soit émotionnelle, physique ou spirituelle, tout est connecté en nous-mêmes et aussi avec le monde qui nous entoure. Cependant, pour guérir…
Prendre des côtés? La nature ne prend pas les côtés! Il traite tout le monde également
by Marie T. Russell
La nature ne choisit pas de camp: elle donne simplement à chaque plante une chance de vivre. Le soleil brille sur tout le monde, quelle que soit leur taille, leur race, leur langue ou leurs opinions. Ne pouvons-nous pas faire de même? Oubliez nos vieux…
Tout ce que nous faisons est un choix: être conscient de nos choix
by Marie T. Russell, InnerSelf
L'autre jour, je me donnais une «bonne conversation»… en me disant que j'avais vraiment besoin de faire de l'exercice régulièrement, de mieux manger, de mieux prendre soin de moi… Vous voyez l'image. C'était un de ces jours où je ...
Newsletter InnerSelf: 17 janvier 2021
by Personnel InnerSelf
Cette semaine, nous nous concentrons sur la «perspective» ou la façon dont nous nous voyons, les gens autour de nous, notre environnement et notre réalité. Comme le montre l'image ci-dessus, quelque chose qui semble énorme, pour une coccinelle, peut…
Une polémique inventée - «Nous» contre «eux»
by Robert Jennings, InnerSelf.com
Quand les gens arrêtent de se battre et commencent à écouter, une chose amusante se produit. Ils se rendent compte qu'ils ont beaucoup plus en commun qu'ils ne le pensaient.