Des taux d'intérêt négatifs pourraient arriver. Qu'est-ce que cela signifierait pour les emprunteurs et les épargnants?

Des taux d'intérêt négatifs pourraient arriver. Qu'est-ce que cela signifierait pour les emprunteurs et les épargnants?
www.shutterstock.com

Il y a une dispute qui se prépare dans les couloirs du pouvoir financier. La Banque de réserve de Nouvelle-Zélande (RBNZ) a récemment informé les banques commerciales que la taux officiel en espèces pourrait passer du moins positif au négatif.

À l'heure actuelle, la RBNZ retient une telle initiative en faveur de autre stimulus monétaire les mesures. Mais les grandes banques s'opposer fermement taux négatifs, faisant valoir qu'ils ont eu un succès limité à l'étranger et que la technologie bancaire du pays n'est pas à la hauteur.

Pour la banque centrale, cependant, cela reste une option pour stimuler les dépenses, les investissements et l'emploi dans le cadre de la reprise du COVID-19. En réduisant le coût d'emprunt, l'activité économique reprend - du moins c'est ce que dit la théorie.

Ceux qui se tournent vers une politique monétaire non conventionnelle sont le Japon, la Suisse et l'Union européenne. Gamme de taux négatifs de –0.1% à –0.8% pour certains niveaux de dépôts de la banque centrale.

Par le passé, les variations des taux de trésorerie se sont répercutées sur les variations des taux des prêts et des dépôts. Par exemple, un 25-point de base une baisse du taux de trésorerie peut entraîner une économie d'intérêts annuelle de 2,500 1 dollars sur un prêt de XNUMX million de dollars néo-zélandais.

Cependant, aux faibles taux d'intérêt actuels, ces changements ne sont plus répercutés, ce qui limite considérablement les pouvoirs de la RBNZ.

Oui, la banque vous paie pour emprunter

Cela peut sembler fou, mais si le taux de prêt est négatif et que vous empruntez un montant à des conditions d'intérêt seulement, la banque vous paie en fait des intérêts à chaque période. Par exemple, Jyske Bank au Danemark est offrir des paiements d'intérêts négatifs en réduisant efficacement la période de remboursement.


 Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


Les banques devraient être à l'aise d'offrir des taux négatifs aux emprunteurs si, à leur tour, les banques elles-mêmes disposent d'épargne et d'autres financements à des taux encore plus bas.

Mais c'est la question: pourquoi les épargnants paieraient-ils les banques pour accepter les dépôts? Premièrement, ils peuvent conserver leurs placements en espèces à un taux d'intérêt nul plutôt que de payer une banque. Deuxièmement, ils peuvent choisir d'investir dans des actifs plus risqués avec des taux d'intérêt positifs.

Pour cette raison, seuls les très gros déposants (avec une capacité limitée de stocker des espèces) ont tendance à laisser leur argent dans des banques offrant des taux négatifs, tandis que les déposants ordinaires reçoivent un taux de zéro ou plus.

Mais les taux négatifs fonctionnent-ils?

On peut soutenir que l'ère de la politique monétaire en tant qu'outil de stimulation de l'investissement et de l'activité économiques est révolue. Les taux négatifs ne se traduisent pas nécessairement par un investissement productif et une croissance.

Les pays qui sont devenus négatifs n'ont pas réalisé les augmentations attendues des dépenses et des investissements. De plus, la difficulté de répercuter les taux négatifs sur les déposants fait que les taux des prêts et des dépôts ne suivent plus le taux de trésorerie.

Cela est également évident en Australie, où une baisse des taux de trésorerie de 0.25% à 0.15% a pas été transmis aux emprunteurs hypothécaires, sauf dans des zones isolées comme les prêts à taux fixe.

Le graphique ci-dessous compare le taux variable moyen des prêts hypothécaires avec le taux au comptant néo-zélandais, l'écart se creusant avec le temps. Les graphiques pour l'Australie et les autres économies développées seraient comparables.

La Banque de réserve d'Australie (RBA) a conseillé aux emprunteurs de changer de prêteur s'ils ne répercutent pas les baisses de taux. Mais les banques centrales ne peuvent pas faire grand-chose pour compenser ce qui est un problème systémique.

Quels sont les risques?

Il est peu probable que les taux d'intérêt négatifs soient la bonne réponse aux chocs actuels du COVID. Plutôt que de conduire à des dépenses plus élevées, nous avons tendance à voir le contraire - plus d'économies.

À long terme, cependant, les déposants rechercheront de meilleurs rendements et déplaceront leurs fonds vers des catégories d'actifs plus risquées, y compris les marchés immobiliers, ce qui fera grimper les prix et réduira l'accessibilité pour les nouveaux acheteurs.

La plupart des économistes conviennent que l'inflation n'est pas une préoccupation pour le moment. Mais qu'en est-il à moyen terme? Si les taux d'intérêt grimpent à nouveau, les prêts hypothécaires à fort effet de levier peuvent être difficiles à gérer.

Quoi qu'il en soit, les taux négatifs ne sont pas une solution à long terme aux défis économiques actuels. Nous devons trouver des moyens de rendre l'économie nationale plus flexible, nécessitant moins d'interventions de sauvetage.

La fragilité des chaînes d'approvisionnement et la circulation encore limitée de la main-d'œuvre, des biens et des services devraient être des priorités. Les nouvelles technologies peuvent devenir essentielles - les innovations qui permettent de travailler à domicile et d'organiser des activités en ligne ont déjà sauvé des industries entières.

En outre, le système bancaire lui-même doit être réformé. Les banques travaillent sur l'hypothèse de chocs qui se produiront une fois tous les mille ans - mais nous en avons vu deux au cours des 13 dernières années!

Après la crise financière mondiale de 2008, des coussins de sécurité dans les systèmes financiers ont été mis en place. Par exemple, les exigences de fonds propres des banques ont été fixées élevées, pour être réduites en cas de ralentissement économique. Serait-ce maintenant le bon moment pour les éliminer plutôt que d'insister pour qu'ils soient maintenus?

Au-delà de l'atteinte de taux négatifs, la nécessité de repenser les fondamentaux économiques et de créer des systèmes plus résistants aux chocs mondiaux devrait être les leçons durables du COVID-19.

A propos de l'auteurLa Conversation

Harry Scheule, professeur, Finance, UTS Business School, Université de Technologie de Sydney

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original.

Livres recommandés:

Le Capital au XXIe siècle
par Thomas Piketty. (Traduit par Arthur Goldhammer)

Capitale dans la couverture rigide du XXIe siècle par Thomas Piketty.In Capitale au XXIe siècle, Thomas Piketty analyse une collection unique de données provenant de vingt pays, qui remonte au XVIIIe siècle, pour mettre au jour les principaux modèles économiques et sociaux. Mais les tendances économiques ne sont pas des actes de Dieu. Selon Thomas Piketty, l'action politique a réduit les inégalités dangereuses dans le passé, et pourrait le faire à nouveau. Un travail d'ambition, d'originalité et de rigueur extraordinaire, Le Capital au XXIe siècle réoriente notre compréhension de l'histoire économique et nous confronte à des leçons qui donnent à réfléchir aujourd'hui. Ses découvertes vont transformer le débat et établir le programme de la prochaine génération de réflexion sur la richesse et l'inégalité.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature
par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.

Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.Quelle est la nature vaut la peine? La réponse à cette question, qui a traditionnellement été encadrée dans l'environnement des termes est en train de révolutionner la façon dont nous faisons des affaires. Dans Fortune NatureMark Tercek, PDG de The Nature Conservancy et ancien banquier d'investissement, et l'écrivain scientifique Jonathan Adams soutiennent que la nature n'est pas seulement le fondement du bien-être humain, mais aussi l'investissement commercial le plus intelligent que puisse faire une entreprise ou un gouvernement. Les forêts, les plaines d'inondation et les récifs d'huîtres, souvent considérés simplement comme des matières premières ou comme des obstacles à franchir au nom du progrès, sont en fait aussi importants pour notre prospérité future que la technologie ou le droit ou l'innovation commerciale. Fortune Nature offre un guide essentiel pour le bien-être économique et environnemental du monde.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Au-delà Outrage: Qu'est-ce qui a mal tourné avec notre économie et de notre démocratie, et comment y remédier -- par Robert B. Reich

Au-delà de OutrageDans ce livre, en temps opportun, Robert B. Reich affirme que rien de bon ne se passe à Washington si les citoyens sont sous tension et organisé pour s'assurer que les actes de Washington dans l'intérêt public. La première étape consiste à voir la grande image. Au-delà Outrage relie les points, en montrant pourquoi la part croissante des revenus et des richesses allant vers le haut a entravé emplois et de croissance pour tout le monde, mine notre démocratie, provoquée Américains à devenir de plus en plus cynique de la vie publique, et se tourna de nombreux Américains contre l'autre. Il explique également pourquoi les propositions du «droit régressive» sont tout à fait tort et fournit une feuille de route claire de ce qui doit être fait à la place. Voici un plan d'action pour tous ceux qui se soucie de l'avenir de l'Amérique.

Cliquez ici pour plus d'information ou pour commander ce livre sur Amazon.


Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99%
par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.

Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99% par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.Cela change tout montre comment le mouvement Occupy change la façon dont les gens se perçoivent eux-mêmes et le monde, le type de société qu'ils croient possible, et leur propre implication dans la création d'une société qui fonctionne pour le 99% plutôt que le 1%. Les tentatives pour classer ce mouvement décentralisé et en évolution rapide ont conduit à la confusion et à la perception erronée. Dans ce volume, les éditeurs de OUI! Magazine rassembler des voix de l'intérieur et de l'extérieur des manifestations pour transmettre les problèmes, les possibilités et les personnalités associées au mouvement Occupy Wall Street. Ce livre comprend des contributions de Naomi Klein, de David Korten, de Rebecca Solnit, de Ralph Nader et d'autres, ainsi que des militants d'Occupy qui étaient là depuis le début.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.



enafarzh-CNzh-TWnltlfifrdehiiditjakomsnofaptruessvtrvi

suivez InnerSelf sur

facebook-icontwitter-iconrss-icon

 Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}

DES ÉDITEURS

Bulletin InnerSelf: Janvier 24th, 2021
by Personnel InnerSelf
Cette semaine, nous nous concentrons sur l'auto-guérison ... Que la guérison soit émotionnelle, physique ou spirituelle, tout est connecté en nous-mêmes et aussi avec le monde qui nous entoure. Cependant, pour guérir…
Prendre des côtés? La nature ne prend pas les côtés! Il traite tout le monde également
by Marie T. Russell
La nature ne choisit pas de camp: elle donne simplement à chaque plante une chance de vivre. Le soleil brille sur tout le monde, quelle que soit leur taille, leur race, leur langue ou leurs opinions. Ne pouvons-nous pas faire de même? Oubliez nos vieux…
Tout ce que nous faisons est un choix: être conscient de nos choix
by Marie T. Russell, InnerSelf
L'autre jour, je me donnais une «bonne conversation»… en me disant que j'avais vraiment besoin de faire de l'exercice régulièrement, de mieux manger, de mieux prendre soin de moi… Vous voyez l'image. C'était un de ces jours où je ...
Newsletter InnerSelf: 17 janvier 2021
by Personnel InnerSelf
Cette semaine, nous nous concentrons sur la «perspective» ou la façon dont nous nous voyons, les gens autour de nous, notre environnement et notre réalité. Comme le montre l'image ci-dessus, quelque chose qui semble énorme, pour une coccinelle, peut…
Une polémique inventée - «Nous» contre «eux»
by Robert Jennings, InnerSelf.com
Quand les gens arrêtent de se battre et commencent à écouter, une chose amusante se produit. Ils se rendent compte qu'ils ont beaucoup plus en commun qu'ils ne le pensaient.