Les vagues de peste de l'Europe médiévale nécessitent également un plan d'action économique

Les vagues de peste de l'Europe médiévale nécessitent également un plan d'action économique Les places des villes européennes médiévales témoignent de la réouverture des économies après les fléaux. (Shutterstock)

La peste noire (1347-51) société européenne dévastée. Écrivant quatre décennies après l'événement, le moine et chroniqueur anglais, Thomas Walsingham, a déclaré que «tant de misère a suivi ces maux que par la suite le monde ne pourrait jamais retourner à son ancien état. »

Ce commentaire médiéval reflète une réalité vécue: un monde bouleversé par la peur de masse, la contagion et la mort.

cela dit... la société s'est rétablie. La vie a continué malgré l'incertitude. Mais ce ne fut pas le «statu quo» au lendemain - la menace de la peste demeura.

Les vagues de peste de l'Europe médiévale nécessitent également un plan d'action économique Le Triomphe de la mort de Pieter Bruegel l'Ancien montre un paysage dévasté où la mort emporte les gens sans discernement comme cela est apparu lors d'une vague de peste. (Musée du Prado)

Récupération lente et douloureuse

Le monde post-Black Death avait «pas été amélioré par son renouvellement. " Le moine français, Guillaume de Nangis, a déploré que les hommes soient plus "avares et saisissants", "avides et querelleurs" et impliqués dans plus de "bagarres, disputes et procès".

La pénurie de travailleurs dans la foulée a été aiguë. Le contemporain Historia Roffensis note que des étendues de terre en Angleterre "est resté inculte», Dans un monde dépendant de la production agricole.

Une pénurie de biens a rapidement suivi, obligeant certains propriétaires dans le domaine à baisser ou gracier les loyers afin de garder leurs locataires. "Si les ouvriers ne travaillent pas", a ironisé le prédicateur anglais, Thomas Wimbledon, "les prêtres et les chevaliers doivent devenir des cultivateurs et des bergers, ou bien mourir faute de subsistance corporelle. »


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


Parfois, le stimulus venait de force. En 1349, le gouvernement anglais a publié son Ordonnance des travailleurs, qui imposait aux hommes et aux femmes valides de recevoir des traitements et salaires au taux d'avant la peste 1346.

D'autres fois, la reprise a été plus organique. Selon le frère carmélite français, Jean de Venette, «partout où les femmes ont conçu plus facilement que d'habitude; " aucune n'était stérile et les femmes enceintes abondaient. Plusieurs ont donné naissance à des jumeaux et des triplés, signalant un nouvel âge au lendemain d'une si grande mortalité.

Un ennemi commun et familier

Puis la peste est revenue. UNE deuxième peste a frappé l'Angleterre en 1361. Une troisième vague a touché plusieurs autres pays en 1369. Une quatrième et une cinquième vague ont suivi en 1374-79 et 1390-93 respectivement.

Les vagues de peste de l'Europe médiévale nécessitent également un plan d'action économique Une peinture de Domenico Gargiulo de Naples représente une vague de maladie qui a ravagé la ville au milieu des années 1500.

La peste était une caractéristique constante de la fin du Moyen Âge et du début de la vie moderne. Entre 1348 et 1670, écrivaient les historiens Andrew Cunningham et Ole Peter Grell, ce fut un événement régulier et récurrent:

"… Parfois dans de vastes régions, parfois seulement dans quelques localités, mais sans omettre un seul maillon annuel dans cette longue et triste chaîne. »

La maladie a touché les communautés, les villages et les villes risques accrus pour les centres urbains. Avec sa population dense, Londres était à peine indemne de maladie avec de grandes flambées 1603, 1625, 1636 et la «grande peste» de 1665, qui prétendait 15% de la population de la ville.

Aucune génération n'a échappé à sa colère.

Contrôler la catastrophe

Les gouvernements n'ont pas hésité dans leurs réponses. Bien que leur expérience n'ait jamais pu empêcher une épidémie, leur gestion de la maladie a tenté d'atténuer les catastrophes futures.

La reine Elizabeth I Ordonnance de peste de 1578 a mis en place une série de contrôles pour soutenir les personnes infectées et leurs familles. Dans toute l'Angleterre, une initiative du gouvernement a permis de s'assurer que les personnes infectées ne quittent pas leur domicile pour se nourrir ou travailler.

Des nuisibles ont également été construits pour héberger les malades et protéger les sains. En 1666, le roi Charles II a ordonné à chaque ville et ville "être prêt en cas d'infection. " Si une personne infectée était découverte, elle serait retirée de la maison et de la ville alors que la première était fermée pendant 40 jours, avec une croix rouge et le message «Seigneur, aie pitié de nous»Apposé sur la porte.

Dans certains cas, des obstacles ou cordons sanitaires, ont été construits autour de communautés infectées. Mais ils ont parfois fait plus de mal que de bien. Selon l'historien des Lumières Jean-Pierre Papon, les habitants de la ville provençale de Digne en 1629 ont été empêchés de partir, d'enterrer leurs morts et de construire cabanes où ils auraient pu autrement être isolés en toute sécurité de la maladie.

État et autorité morale

L'expérience et les mesures réglementaires n'ont pas toujours été efficaces.

La grande peste qui a frappé la ville de Marseille, dans le sud de la France, entre 1720 et 1722, a tué un 100,000 XNUMX personnes environ. Suite à l'arrivée du Grand Saint-Antoine, navire marchand revenant du Levant, «soins et remèdes appropriés»Pour prévenir les conséquences fatales de cette maladie ont été retardés et ignorés. La maladie s'est propagée dans toutes les parties de la ville.

Les vagues de peste de l'Europe médiévale nécessitent également un plan d'action économique L'œuvre de l'artiste français Michel Serre de 1721 montre une vue de la mairie de Marseille lors de l'épidémie de peste de la ville l'année précédente. (Musée des beaux-arts de Marseille)

La peste a commencé à y faire rage en quelques semaines. Un médecin corrompu, de fausses factures de santé, des pressions politiques et économiques pour décharger la marchandise du navire et des fonctionnaires corrompus enquêtant sur la propagation initiale de la maladie ont tous contribué à une catastrophe qui ne pouvait guère être contenue dans le sud de la France.

Les hôpitaux étaient saturés, incapables de «recevoir la grande quantité de malades qui leur arrivaient en masse». En faisant preuve de «double diligence», les autorités ont construit de nouveaux hôpitaux dans les ruelles, «installé de grandes tentes» à la périphérie de la ville, les remplissant de «autant de lits de paille que possible pourraient y rester. »

Craignant une transmission sur ses côtes, le gouvernement anglais a rapidement mis à jour ses mesures de protection. le Loi sur la quarantaine de 1721 a menacé de violence, d'emprisonnement ou de mort toute personne tentant d'échapper à l'emprisonnement forcé ou refusant d'obéir aux nouvelles restrictions.

Les vagues de peste de l'Europe médiévale nécessitent également un plan d'action économique Un portrait d'Edmund Gibson, l'évêque de Londres, attribué au portraitiste anglais John Vanderbank. (Bibliothèque Bodleian, Université d'Oxford)

Certains ont jugé ces mesures inutiles. "L'infection a peut-être tué des milliers de personnes", a écrit un auteur anonyme, "mais la fermeture a tué ses dix mille… »

Edmund Gibson, l'évêque de Londres et un apologiste du gouvernement, n'était pas d'accord. "Là où la maladie est désespérée", écrit-il, "le remède doit l'être aussi". En tant que tel, écrit-il, il était inutile de s'attarder "sur les droits et libertés, et la facilité et la commodité de l'humanité, quand il y avait de la peste au-dessus de nos têtes. »

La dislocation sociale était un résultat inévitable - un mal nécessaire. Mais comme nous le rappellent les expériences médiévales et les débuts modernes de la peste, ce n'est pas un élément permanent.La Conversation

A propos de l'auteur

Kriston R. Rennie, chercheur invité à l'Institut pontifical d'études médiévales de Toronto et professeur agrégé d'histoire médiévale, L'Université du Queensland

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original.

Livres recommandés:

Le Capital au XXIe siècle
par Thomas Piketty. (Traduit par Arthur Goldhammer)

Capitale dans la couverture rigide du XXIe siècle par Thomas Piketty.In Capitale au XXIe siècle, Thomas Piketty analyse une collection unique de données provenant de vingt pays, qui remonte au XVIIIe siècle, pour mettre au jour les principaux modèles économiques et sociaux. Mais les tendances économiques ne sont pas des actes de Dieu. Selon Thomas Piketty, l'action politique a réduit les inégalités dangereuses dans le passé, et pourrait le faire à nouveau. Un travail d'ambition, d'originalité et de rigueur extraordinaire, Le Capital au XXIe siècle réoriente notre compréhension de l'histoire économique et nous confronte à des leçons qui donnent à réfléchir aujourd'hui. Ses découvertes vont transformer le débat et établir le programme de la prochaine génération de réflexion sur la richesse et l'inégalité.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature
par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.

Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.Quelle est la nature vaut la peine? La réponse à cette question, qui a traditionnellement été encadrée dans l'environnement des termes est en train de révolutionner la façon dont nous faisons des affaires. Dans Fortune NatureMark Tercek, PDG de The Nature Conservancy et ancien banquier d'investissement, et l'écrivain scientifique Jonathan Adams soutiennent que la nature n'est pas seulement le fondement du bien-être humain, mais aussi l'investissement commercial le plus intelligent que puisse faire une entreprise ou un gouvernement. Les forêts, les plaines d'inondation et les récifs d'huîtres, souvent considérés simplement comme des matières premières ou comme des obstacles à franchir au nom du progrès, sont en fait aussi importants pour notre prospérité future que la technologie ou le droit ou l'innovation commerciale. Fortune Nature offre un guide essentiel pour le bien-être économique et environnemental du monde.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Au-delà Outrage: Qu'est-ce qui a mal tourné avec notre économie et de notre démocratie, et comment y remédier -- par Robert B. Reich

Au-delà de OutrageDans ce livre, en temps opportun, Robert B. Reich affirme que rien de bon ne se passe à Washington si les citoyens sont sous tension et organisé pour s'assurer que les actes de Washington dans l'intérêt public. La première étape consiste à voir la grande image. Au-delà Outrage relie les points, en montrant pourquoi la part croissante des revenus et des richesses allant vers le haut a entravé emplois et de croissance pour tout le monde, mine notre démocratie, provoquée Américains à devenir de plus en plus cynique de la vie publique, et se tourna de nombreux Américains contre l'autre. Il explique également pourquoi les propositions du «droit régressive» sont tout à fait tort et fournit une feuille de route claire de ce qui doit être fait à la place. Voici un plan d'action pour tous ceux qui se soucie de l'avenir de l'Amérique.

Cliquez ici pour plus d'information ou pour commander ce livre sur Amazon.


Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99%
par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.

Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99% par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.Cela change tout montre comment le mouvement Occupy change la façon dont les gens se perçoivent eux-mêmes et le monde, le type de société qu'ils croient possible, et leur propre implication dans la création d'une société qui fonctionne pour le 99% plutôt que le 1%. Les tentatives pour classer ce mouvement décentralisé et en évolution rapide ont conduit à la confusion et à la perception erronée. Dans ce volume, les éditeurs de OUI! Magazine rassembler des voix de l'intérieur et de l'extérieur des manifestations pour transmettre les problèmes, les possibilités et les personnalités associées au mouvement Occupy Wall Street. Ce livre comprend des contributions de Naomi Klein, de David Korten, de Rebecca Solnit, de Ralph Nader et d'autres, ainsi que des militants d'Occupy qui étaient là depuis le début.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.



enafarzh-CNzh-TWnltlfifrdehiiditjakomsnofaptruessvtrvi

suivez InnerSelf sur

facebook-icontwitter-iconrss-icon

Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}

DES ÉDITEURS

Une chanson peut élever le cœur et l'âme
by Marie T. Russell, InnerSelf
J'ai plusieurs façons d'utiliser pour effacer l'obscurité de mon esprit quand je trouve qu'elle s'est infiltrée. L'une est le jardinage ou passer du temps dans la nature. L'autre est le silence. Une autre façon est la lecture. Et celui qui ...
Pourquoi Donald Trump pourrait être le plus grand perdant de l'histoire
by Robert Jennings, InnerSelf.com
Toute cette pandémie de coronavirus coûte une fortune, peut-être 2 ou 3 ou 4 fortunes, toutes de taille inconnue. Oh ouais, et, des centaines de milliers, peut-être un million, de personnes mourront prématurément en direct…
Mascotte de la pandémie et chanson thème de la distance sociale et de l'isolement
by Marie T. Russell, InnerSelf
Je suis tombé sur une chanson récemment et en écoutant les paroles, j'ai pensé que ce serait une chanson parfaite en tant que "chanson thème" pour ces temps d'isolement social. (Paroles en dessous de la vidéo.)
Laisser Randy entonnoir ma fureur
by Robert Jennings, InnerSelf.com
(Mise à jour 4-26) Je n'ai pas pu écrire à droite une chose que je suis prêt à publier le mois dernier, vous voyez que je suis furieux. Je veux juste me déchaîner.
Annonce du service Pluton
by Robert Jennings, InnerSelf.com
(mis à jour le 4/15/2020) Maintenant que tout le monde a le temps d'être créatif, on ne sait pas ce que vous trouverez pour divertir votre moi intérieur.