Coronavirus: un moyen simple d'empêcher les travailleurs - et l'économie - de tomber malade

Coronavirus: un moyen simple d'empêcher les travailleurs - et l'économie - de tomber malade Le port d'un masque peut ne pas suffire. Photo AP / Lee Jin-man

L'épidémie de COVID-19 semble se diriger vers les États-Unis, et le Centers for Disease Control and Prevention exhortent les Américains à préparer maintenant, par exemple en faisant le plein de nourriture et de médicaments sur ordonnance.

Mais depuis le Économie américaine et ses effectifs risquent également de tomber malades - une préoccupation que vous pouvez déroute récente du marché boursier - il est important de faire des préparatifs pour s'assurer qu'ils restent en bonne santé aussi.

Tandis que la La Réserve fédérale dit qu'elle surveille attentivement L'impact «évolutif» de COVID-19 et réduira les taux d'intérêt si nécessaire, cela aiderait principalement les banques et les entreprises. Cela aiderait relativement peu les travailleurs qui pourraient être temporairement sans revenu, ce qui nuirait non seulement à leur famille mais l'économie aussi.

Heureusement, il existe un remède: l'assurance chômage - un sujet Je n'ai écrit au sujet de autrefois. Actuellement, il n'est pas conçu pour aider en cas de pandémie. Mais avec quelques changements faciles, cela pourrait faire une grande différence, non seulement en adoucissant le coup pour les travailleurs et l'économie, mais aussi en empêchant la propagation de COVID-19.

Les travailleurs sont vulnérables

Plus des trois quarts des travailleurs américains chèque de paie en direct, tandis qu'une part importante des ménages américains aurait du mal avec une dépense inattendue de 400 $ US.

Si vous vivez de cette façon, vous avez un forte incitation à aller travailler même en cas de maladie, ce qui facilite la propagation d'une maladie comme le coronavirus et augmente les chances d'une épidémie.

De plus, lors d'une pandémie, les responsables de la santé ont mis un grand nombre de personnes en quarantaine dans l'espoir d'empêcher la propagation du virus. Cette ferme temporairement des entreprises et met les travailleurs horaires hors d'un emploi jusqu'à sa réouverture.


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


Comment fonctionne l'assurance-chômage

Assurance chômage fait partie du filet de sécurité sociale du pays. Il fournit un chèque de paie temporaire aux travailleurs qui perdent leur emploi sans faute de leur part ou qui sont mis en congé lorsqu'une entreprise ferme temporairement.

L'assurance-chômage est un programme mandaté par le gouvernement fédéral et géré par des États individuels qui protège partiellement les revenus des travailleurs lorsqu'ils perdent leur emploi. Il couvre à la fois les salariés horaires et les salariés et offre aux travailleurs licenciés qui souscrivent une certaine protection en payant une partie de leur salaire jusqu'à six mois. Les travailleurs indépendants et licenciés ne sont pas éligibles au programme.

Le montant de chaque versement d'assurance chômage dépend du salaire antérieur de la travailleuse et du lieu où elle a travaillé. Chaque État a des règles légèrement différentes. Par exemple, lorsque le le gouvernement fédéral a fermé ses portes en 2019, Virginia dit aux travailleurs fédéraux ils obtiendraient entre un minimum de 60 $ et un maximum de 378 $ par semaine s'ils demandaient des prestations. Les travailleurs fédéraux qui demandent une assurance chômage à Washington DC, cependant, étaient éligibles pour un prestation maximale de 425 $ par semaine.

En place depuis les 1930, le système fonctionne bien lors de chocs économiques majeurs, mais peut échouer lors de pandémies.

Alors que d'autres pays ont reconnu les lacunes de leurs lois, les États-Unis a peu fait garantir que les revenus des travailleurs mis en quarantaine et des autres travailleurs sont convenablement protégés pendant une flambée.

Réparer le système

Quelques petits changements pourraient rendre le système très efficace en cas de pandémie.

Premièrement, il existe actuellement un période d'attente d'une semaine pour les prestations dans la plupart des États. Le gouvernement fait cela parce que de nombreuses personnes mises à pied trouvent rapidement un nouvel emploi. Pour les personnes touchées par une pandémie, qui a une période de quarantaine de deux semaines, cette disposition pourrait être supprimée.

Deuxièmement, la plupart des personnes qui reçoivent des prestations d'assurance-chômage doivent certifier qu'elles recherchent activement du travail. Par exemple, Le Massachusetts exige trois recherches d'emploi par semaine, tout comme New York. Pendant une pandémie, la société veut moins de déplacements et moins de contacts humains - nous ne voulons pas que les malades sortent pour des entretiens d'embauche. Les personnes touchées par une pandémie devraient être exemptées de l'obligation de recherche d'emploi.

Troisièmement, lors de catastrophes la loi Stafford donne au président le droit de déclarer une «catastrophe majeure», ce qui lui permet d'accorder des allocations de chômage à toute personne qui se retrouve directement sans emploi. Déclarer une catastrophe permet au président de Fonds de secours en cas de catastrophe, qui contient des milliards de dollars.

Alors que les éclosions de maladies infectieuses précédentes ont été désignés «urgences» - qui fournit une certaine aide fédérale - aucune n'a été considérée comme une catastrophe majeure. Élargir la loi pour inclure les pandémies comme catastrophes majeures - comme certains législateurs ont exhorté - permettrait au président de s'assurer que les personnes touchées par une épidémie bénéficient du soutien dont elles ont besoin.

Il suffirait de petits changements comme ceux-ci pour rendre le programme d'assurance-chômage plus utile aux personnes malades, mises en quarantaine ou temporairement au ralenti pendant une pandémie.

Bien que cela ne résoudra pas tous les problèmes économiques causés par COVID-19 ou prochaine maladie pandémique, cela donnerait aux travailleurs américains et à l'économie en général beaucoup plus de marge de manœuvre.

A propos de l'auteur

Jay L. Zagorsky, maître de conférences à la Questrom School of Business, L'Université de Boston

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original.

Livres recommandés:

Le Capital au XXIe siècle
par Thomas Piketty. (Traduit par Arthur Goldhammer)

Capitale dans la couverture rigide du XXIe siècle par Thomas Piketty.In Capitale au XXIe siècle, Thomas Piketty analyse une collection unique de données provenant de vingt pays, qui remonte au XVIIIe siècle, pour mettre au jour les principaux modèles économiques et sociaux. Mais les tendances économiques ne sont pas des actes de Dieu. Selon Thomas Piketty, l'action politique a réduit les inégalités dangereuses dans le passé, et pourrait le faire à nouveau. Un travail d'ambition, d'originalité et de rigueur extraordinaire, Le Capital au XXIe siècle réoriente notre compréhension de l'histoire économique et nous confronte à des leçons qui donnent à réfléchir aujourd'hui. Ses découvertes vont transformer le débat et établir le programme de la prochaine génération de réflexion sur la richesse et l'inégalité.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature
par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.

Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.Quelle est la nature vaut la peine? La réponse à cette question, qui a traditionnellement été encadrée dans l'environnement des termes est en train de révolutionner la façon dont nous faisons des affaires. Dans Fortune NatureMark Tercek, PDG de The Nature Conservancy et ancien banquier d'investissement, et l'écrivain scientifique Jonathan Adams soutiennent que la nature n'est pas seulement le fondement du bien-être humain, mais aussi l'investissement commercial le plus intelligent que puisse faire une entreprise ou un gouvernement. Les forêts, les plaines d'inondation et les récifs d'huîtres, souvent considérés simplement comme des matières premières ou comme des obstacles à franchir au nom du progrès, sont en fait aussi importants pour notre prospérité future que la technologie ou le droit ou l'innovation commerciale. Fortune Nature offre un guide essentiel pour le bien-être économique et environnemental du monde.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Au-delà Outrage: Qu'est-ce qui a mal tourné avec notre économie et de notre démocratie, et comment y remédier -- par Robert B. Reich

Au-delà de OutrageDans ce livre, en temps opportun, Robert B. Reich affirme que rien de bon ne se passe à Washington si les citoyens sont sous tension et organisé pour s'assurer que les actes de Washington dans l'intérêt public. La première étape consiste à voir la grande image. Au-delà Outrage relie les points, en montrant pourquoi la part croissante des revenus et des richesses allant vers le haut a entravé emplois et de croissance pour tout le monde, mine notre démocratie, provoquée Américains à devenir de plus en plus cynique de la vie publique, et se tourna de nombreux Américains contre l'autre. Il explique également pourquoi les propositions du «droit régressive» sont tout à fait tort et fournit une feuille de route claire de ce qui doit être fait à la place. Voici un plan d'action pour tous ceux qui se soucie de l'avenir de l'Amérique.

Cliquez ici pour plus d'information ou pour commander ce livre sur Amazon.


Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99%
par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.

Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99% par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.Cela change tout montre comment le mouvement Occupy change la façon dont les gens se perçoivent eux-mêmes et le monde, le type de société qu'ils croient possible, et leur propre implication dans la création d'une société qui fonctionne pour le 99% plutôt que le 1%. Les tentatives pour classer ce mouvement décentralisé et en évolution rapide ont conduit à la confusion et à la perception erronée. Dans ce volume, les éditeurs de OUI! Magazine rassembler des voix de l'intérieur et de l'extérieur des manifestations pour transmettre les problèmes, les possibilités et les personnalités associées au mouvement Occupy Wall Street. Ce livre comprend des contributions de Naomi Klein, de David Korten, de Rebecca Solnit, de Ralph Nader et d'autres, ainsi que des militants d'Occupy qui étaient là depuis le début.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.