Les collèges historiquement noirs donnent aux diplômés un coup de pouce salarial

Dans 2010, deux économistes ont affirmé que les diplômés des universités et collèges historiquement noirs, ou HBCU, subissaient une «pénalité salariale», c'est-à-dire qu'ils gagnaient relativement moins qu'ils ne l'auraient été dans un HBCU.
La recherche est en conflit sur la manière dont les diplômés des universités noires se positionnent sur le marché du travail. sirtravelalot / Shutterstock.com

Dans 2010, deux économistes ont affirmé que les diplômés des universités et collèges historiquement noirs, ou HBCU, subissent un "pénalité salariale”- c’est-à-dire qu’ils gagnent relativement moins que ce qu’ils auraient été dans une HBCU.

Dans une première version du document, les économistes - l'un de Harvard et l'autre du MIT - ont soutenu que, même si les HBCU avaient pu servir utilement dans les 1970, elles servaient maintenant, selon certaines mesures, à «retard noir progrès. ”La raison pour laquelle, ont-ils suggéré, est que traditionnellement les institutions blanches ont peut-être amélioré l'éducation des étudiants noirs et que les“ relations interraciales ”peuvent présenter un intérêt, au moment de trouver un emploi.

Le document, qui s'appuyait sur les données des 1950 jusqu'aux premiers 2000, a généré des titres négatifs pour les HBCU. Par exemple, le Wall Street Journal appelé HBCUs “académiquement inférieur. "Le New York Times a averti les lecteurs de la"baisse des gains des collèges noirs".

Comme un érudit qui a fait des recherches sur les HBCU, mes collègues et moi-même avons trouvé des preuves contraires: les étudiants qui ont fréquenté des HBCU ne subissent pas de pénalité de salaire relatif. En fait, nous avons constaté qu’ils gagnaient généralement en moyenne plus que les étudiants similaires qui fréquentaient des établissements autres que les HBCU. Nos conclusions reposent sur la comparaison des UHBC avec d’autres écoles ayant une importante population d’étudiants noirs.

Producteurs de médecins noirs, d'ingénieurs

Largement mis en place pour servir les Noirs après la guerre civile et dans le Ère Jim Crow ségrégation raciale, les HBCU étaient les seule option d'enseignement supérieur pour beaucoup d'Américains noirs jusqu'à la moitié du 1960 pendant la poussée pour l'intégration. Depuis lors, les HBCU ont servi une part décroissante d’étudiants noirs. Par exemple, les HBCU desservaient 17.3% des étudiants noirs de 1980, mais selon 2015, ce chiffre tombé à 8.5%.

Les HBCU ont été dans une constante lutter pour leur survie financière en raison de la baisse des inscriptions, entre autres. En fait, certains experts en finances des collèges prédire que de nombreuses UHBC vont disparaître dans les prochaines années 20.

Les HBCU servent actuellement environ 298,000 étudiants et se classer parmi les plus grands producteurs de médecins noirs. Les HBCU jouent également rôle hors normes dans la production de diplômés noirs en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques, ou STEM.


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


Une prime salariale

Notre étude comprenait les collèges et universités à but non lucratif 1,364, publics et privés, qui octroient au moins un baccalauréat.

Les augmentations de salaire ont été les plus fortes pour les HBCU d’élite: Hampton, Howard, Morehouse, Spelman et Xavier. Mais l'effet a persisté 10 plusieurs années après l'obtention du diplôme pour les diplômés de toutes les HBCU 59 - plus de la moitié des 100 ou alors HBCU dans la nation - qui ont été inclus dans l'échantillon. D'autres HBCU n'ont pas été incluses en raison du manque de données.

Et ce n'était pas une petite somme d'argent non plus. Dans notre étude, nous avons constaté que les étudiants HBCU des universités d’élite gagnaient 32% plus six ans après leur participation que les étudiants présentant les mêmes caractéristiques et fréquentant d’autres collèges et universités.

Mais avant que quiconque ne célèbre nos résultats comme une victoire nette pour les HBCU, quelques mises en garde s'imposent.

Les pénalités existent

Premièrement, tous les diplômés HBCU ne gagnent pas plus que tous les diplômés non HBCU à tout moment. En fait, un peu comme Freyer et Greenstone l’ont fait il ya dix ans, nous avons constaté que très tôt dans leur carrière - jusqu’à six ans après l’obtention du diplôme - les diplômés typiques de l’HBCU subissent en réalité une pénalité salariale.

L’étude HBCU sur 2010 a révélé que les diplômés gagnaient 20% de moins que leurs homologues des autres universités des 1990, bien que l’on ne sache pas combien de temps cela a pris après l’obtention du diplôme.

Nous avons constaté qu’il y avait une pénalité de salaire en% 11 après six ans mais qu’elle disparaissait après les années 10 et qu’elle devenait en fait un avantage. Ainsi, bien que les diplômés HBCU typiques gagnent peut-être moins d’argent que les diplômés non-HBCU dans leurs derniers 20, ils gagnent plus, au début de leurs 30.

Nous avons également constaté que l’avantage salarial des HBCU demeurait, quelle que soit la majeure. À mon avis, en tant qu'économiste, les gains relatifs des participants à l'HBCU après six ans suggèrent qu'en moyenne, les diplômés de cette université sont mieux en mesure de trouver un emploi correspondant à leurs compétences et à leurs capacités.

Facteurs démographiques

Qu'est-ce qui rend les UBCS plus efficaces en tant qu'indicateurs de progression des gains sur le marché du travail et de la mobilité des revenus? Recherche antérieure Mes collègues et moi-même, de l'Université Howard, avons constaté qu'une forte proportion d'étudiants noirs dans un collège ou une université stimule l'identité et l'estime de soi des Noirs. Nous avons constaté que ce coup de pouce se traduit par une acquisition de compétences sur le marché du travail, ce qui se traduit par un bénéfice.

Compte tenu de l’histoire des HBCU recevant ressources inégales, nos résultats suggèrent que le gouvernement et la philanthropie pourraient envisager davantage de financement pour les HBCU. Cela pourrait leur permettre d’avoir encore plus de succès dans ce qu’ils font, surtout quand il s’agit de permettre aux étudiants issus de ménages qui gagner le moins d'argent pour monter économiquement.

A propos de l'auteur

Gregory N. Price, Professeur d'économie, Université de la Nouvelle-Orléans

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original.

Livres recommandés:

Le Capital au XXIe siècle
par Thomas Piketty. (Traduit par Arthur Goldhammer)

Capitale dans la couverture rigide du XXIe siècle par Thomas Piketty.In Capitale au XXIe siècle, Thomas Piketty analyse une collection unique de données provenant de vingt pays, qui remonte au XVIIIe siècle, pour mettre au jour les principaux modèles économiques et sociaux. Mais les tendances économiques ne sont pas des actes de Dieu. Selon Thomas Piketty, l'action politique a réduit les inégalités dangereuses dans le passé, et pourrait le faire à nouveau. Un travail d'ambition, d'originalité et de rigueur extraordinaire, Le Capital au XXIe siècle réoriente notre compréhension de l'histoire économique et nous confronte à des leçons qui donnent à réfléchir aujourd'hui. Ses découvertes vont transformer le débat et établir le programme de la prochaine génération de réflexion sur la richesse et l'inégalité.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature
par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.

Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.Quelle est la nature vaut la peine? La réponse à cette question, qui a traditionnellement été encadrée dans l'environnement des termes est en train de révolutionner la façon dont nous faisons des affaires. Dans Fortune NatureMark Tercek, PDG de The Nature Conservancy et ancien banquier d'investissement, et l'écrivain scientifique Jonathan Adams soutiennent que la nature n'est pas seulement le fondement du bien-être humain, mais aussi l'investissement commercial le plus intelligent que puisse faire une entreprise ou un gouvernement. Les forêts, les plaines d'inondation et les récifs d'huîtres, souvent considérés simplement comme des matières premières ou comme des obstacles à franchir au nom du progrès, sont en fait aussi importants pour notre prospérité future que la technologie ou le droit ou l'innovation commerciale. Fortune Nature offre un guide essentiel pour le bien-être économique et environnemental du monde.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Au-delà Outrage: Qu'est-ce qui a mal tourné avec notre économie et de notre démocratie, et comment y remédier -- par Robert B. Reich

Au-delà de OutrageDans ce livre, en temps opportun, Robert B. Reich affirme que rien de bon ne se passe à Washington si les citoyens sont sous tension et organisé pour s'assurer que les actes de Washington dans l'intérêt public. La première étape consiste à voir la grande image. Au-delà Outrage relie les points, en montrant pourquoi la part croissante des revenus et des richesses allant vers le haut a entravé emplois et de croissance pour tout le monde, mine notre démocratie, provoquée Américains à devenir de plus en plus cynique de la vie publique, et se tourna de nombreux Américains contre l'autre. Il explique également pourquoi les propositions du «droit régressive» sont tout à fait tort et fournit une feuille de route claire de ce qui doit être fait à la place. Voici un plan d'action pour tous ceux qui se soucie de l'avenir de l'Amérique.

Cliquez ici pour plus d'information ou pour commander ce livre sur Amazon.


Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99%
par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.

Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99% par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.Cela change tout montre comment le mouvement Occupy change la façon dont les gens se perçoivent eux-mêmes et le monde, le type de société qu'ils croient possible, et leur propre implication dans la création d'une société qui fonctionne pour le 99% plutôt que le 1%. Les tentatives pour classer ce mouvement décentralisé et en évolution rapide ont conduit à la confusion et à la perception erronée. Dans ce volume, les éditeurs de OUI! Magazine rassembler des voix de l'intérieur et de l'extérieur des manifestations pour transmettre les problèmes, les possibilités et les personnalités associées au mouvement Occupy Wall Street. Ce livre comprend des contributions de Naomi Klein, de David Korten, de Rebecca Solnit, de Ralph Nader et d'autres, ainsi que des militants d'Occupy qui étaient là depuis le début.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.



enafarzh-CNzh-TWnltlfifrdehiiditjakomsnofaptruessvtrvi

suivez InnerSelf sur

facebook-icontwitter-iconrss-icon

Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}