Le monothéisme «nous contre eux» et le retour #SheToo de la déesse

La
Image Pete Linforth

Pendant des siècles, l'adoration d'un seul Dieu a été considérée comme le summum de la sophistication religieuse, illustrant les progrès de la civilisation. Mais le regard le plus rapide sur les antécédents du monothéisme raconte une histoire très différente.

L'élévation d'un seul Dieu - et le rejet de tous les autres - crée une attitude «nous et eux». Cela va de pair avec l'intolérance envers les étrangers ou ceux qui ont une perspective différente - mais quelle est la cause et dont l'effet est une tout autre question. (Et cela ne veut pas dire que les anciennes cultures païennes n'ont jamais été intolérantes et sans préjugés; cela ne semble tout simplement pas lié à leur religion.)

Monothéisme et autoritarisme rigide

De tous les types de religion, c'est généralement le monothéisme qui se traduit par un autoritarisme rigide. Très vite les fidèles sont gouvernés avec une baguette de fer et toute déviation est sévèrement punie. Si d'un autre côté, la religion est déjà polythéiste, il y a de la place au sein du panthéon des divinités pour que les gens choisissent et choisissent leur propre chemin. Le polythéisme implique une certaine liberté religieuse que le monothéisme ne peut jamais posséder.

Et comme la triste, folle, mauvaise histoire des deux derniers millénaires ne fait que trop clair, le monothéisme encourage également un sentiment de supériorité et de suffisance morale. Ce n'est jamais bon, car cela peut être utilisé pour justifier toutes sortes d'abus, surtout si certaines des divinités qui manquent à la vie et au cœur des gens sont des femmes.

Le retour de la déesse: #SheToo

Au cours du siècle dernier, les Occidentaux ont commencé à sortir - souvent avec hésitation et tremblements - de l'ombre des systèmes de croyances totalitaires. Certes, dans notre propre pays, le Royaume-Uni distinctement laïque, la libre pensée est considérée comme acquise comme un mode de vie. Elle a été très durement gagnée - c'est le traumatisme de deux guerres mondiales qui a amené beaucoup de personnes à remettre en question les certitudes religieuses pour la première fois - mais la liberté spirituelle ici est désormais largement acquise.

Aujourd'hui, nous pouvons pratiquer n'importe quelle religion, de l'islam au judaïsme en passant par les diverses confessions chrétiennes telles que le catholicisme et le mormonisme jusqu'aux religions «marginales», y compris la théosophie, la Wicca et même Thelema. Le tout sans vivre dans la crainte que l'Inquisiteur vienne appeler. Cela ne veut pas dire que les pratiques religieuses ne provoquent jamais de sourcils levés, alors que les médias apprécient toujours de ridiculiser certaines croyances, telles que la réincarnation.

Cependant, peu de gens nieraient qu'un secteur de la société qui a le plus profité de la nouvelle liberté est celui des femmes. Parallèlement à d'autres types d'égalité - l'éducation et l'emploi, par exemple - les femmes exigent de plus en plus une voix dans les synagogues, les églises, les temples et les caves.


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


Dans le judaïsme, il y a eu une recrudescence de femmes rabbines et dans de nombreuses formes de christianisme une nouvelle vague de femmes ministres, même des évêques. (Bien sûr, l'Église catholique de Peter est toujours entièrement dominée par les hommes. Il serait si fier.)

Loin des religions dominantes - et même en dehors des croyances favorables aux femmes telles que la Wicca - les femmes ordinaires ont découvert tranquillement la déesse par elles-mêmes. Une grande partie du changement dans la perception populaire du rôle des femmes dans le christianisme - en particulier Marie-Madeleine - a commencé avec des livres «alternatifs» ridiculisés tels que Saint-Sang, Saint Graal et La Révélation templière. Presque une génération plus tard, c'était La Da Vinci Code qui a saisi l'imagination et a incité les femmes à reconsidérer non seulement le statut réel de Marie, mais aussi le leur. Les lecteurs individuels peuvent avoir leur propre relation avec la déesse, sachant que ce n'est pas nouveau, mais sanctifié par les âges.

Racines historiques de la déesse

Elle était ici. Elle a été abandonnée et souillée. Mais maintenant, elle est de retour. . .

Cependant, son retour n'a pas été aléatoire ou inattendu. Même les croyances les plus spirituelles ont besoin d'un cadre politique et historique. Il est rarement apprécié que même le retour de la déesse ait été motivé par la recherche académique et archéologique - même si la plupart des gens ne le connaissent que par des livres alternatifs et même par la fiction. Ses racines historiques lui donnent de la substance.

Pensez aux découvertes archéologiques sur Asherah qui ont sérieusement changé notre vision de la religion israélite. Comme l'observe William G. Dever (ses italiques): «avec le temps, l'orthodoxie a conduit la Grande Mère sous terre, où elle a été presque oubliée pendant des siècles, jusqu'à la piété populaire et l'archéologie la redécouvre et la fait revivre. Asherah, sous quelque forme que ce soit, semble bien vivre. " [Dieu avait-il une femme?]

Elle a en effet de nombreuses formes. Mais appelez-la Asherah. Appelez-la Isis. Voir ses prêtresses réclamer une reconnaissance à travers les millénaires - Marie, appelée Madeleine; Helen la prostituée; et bien d'autres dont nous ne connaîtrons jamais le nom, outre leurs prêtres dévoués. Nous les honorons en essayant de bien faire leurs histoires. Et en les accueillant au XXIe siècle, nous saluons implicitement toutes ces femmes qui ont souffert de négligence, d'humiliation, d'abus et de mort hideuse au fil des ans. Car la façon dont nous traitons les femmes est la façon dont nous traitons la déesse - mais pas seulement les femmes. . .

La déesse et l'équilibre de son «autre moitié»

Il y a autre chose à garder à l'esprit, que de nombreuses féministes modernes adorant les déesses choisissent souvent d'ignorer. Si, en ignorant Marie-Madeleine, les gens insultaient Jésus-Christ, qui aspirait clairement à ce qu'elle soit admirée et aimée par le monde entier, alors cela fonctionne également dans l'autre sens. Il était son Seigneur, son autre moitié, l'équilibre masculin essentiel à son pouvoir féminin, comme elle l'était au sien.

Asherah avait son Yahvé. Isis avait son Osiris. Helen avait son Simon. Quoi qu'il en soit, il était axé sur équilibre entre les pouvoirs opposés et égaux des deux. Après qu'Helen a été sauvée, elle s'est associée au Mage. Madeleine a oint Jésus et le couple a ensuite partagé une mission, comme les évangiles gnostiques le montrent clairement. Même Asherah et El étaient autrefois une équipe, tout comme Yahweh et Shekinah. L'histoire que nous avons retracée montre qu'un équilibre perpétuel de type yin-yang est cosmiquement important.

Et ce dont le monde a besoin maintenant plus que tout, c'est de l'équilibre. Mais comme toujours, caché dans l'histoire de la déesse se cache le secret pour y arriver.

© 2019 par Lynn Picknett et Clive Prince. Tous les droits sont réservés.
Extrait avec la permission de Quand Dieu avait une femme.
Éditeur: Bear & Company, a divn. de Inner Traditions Intl..

Source de l'article

Quand Dieu avait une femme: la chute et l'essor du féminin sacré dans la tradition judéo-chrétienne
par Lynn Picknett et Clive Prince

Quand Dieu avait une femme: la chute et l'essor du féminin sacré dans la tradition judéo-chrétienne par Lynn Picknett et Clive PrinceQuand Dieu avait une femme révèle la tradition du culte de la déesse au début du judaïsme et comment Jésus a tenté de restaurer le côté féminin de la foi. Fournissant toutes les preuves nécessaires pour restaurer la déesse à la fois dans le judaïsme et le christianisme, Lynn Picknett et Clive Prince exposent les conséquences désastreuses de la suppression du féminin de ces deux grandes religions et révèlent comment nous avons collectivement et instinctivement aspiré au retour du Sacré Féminin depuis des millénaires. (Également disponible en livre audio et en édition Kindle.)

cliquez pour commander sur amazon

À propos des auteurs

Lynn Picknett et Clive PrinceDepuis 1989, Lynn Picknett et Clive Prince ont recherché des mystères historiques et religieux. Ensemble, ils ont écrit des best-sellers tels que La conspiration de Stargate et La révélation des Templiers, qui a directement inspiré Le Da Vinci Code. Orateurs fréquents lors de conférences à travers le monde, ils apparaissent régulièrement dans des séries télévisées telles que Histoire interdite, Les espions ultimes de l'histoire Mystères du meurtre médiéval. Visitez leur site web à http://www.picknettprince.com.

Plus de livres de ces auteurs

Vidéo / Entretien avec Lynn Picknett et Clive Prince: la religion dans le pré-christianisme

enafarzh-CNzh-TWnltlfifrdehiiditjakomsnofaptruessvtrvi

suivez InnerSelf sur

facebook-icontwitter-iconrss-icon

Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}

DES ÉDITEURS

Le jour du jugement est venu pour le GOP
by Robert Jennings, InnerSelf.com
Le parti républicain n'est plus un parti politique pro-américain. C'est un parti pseudo-politique illégitime plein de radicaux et de réactionnaires dont l'objectif déclaré est de perturber, déstabiliser et…
Pourquoi Donald Trump pourrait être le plus grand perdant de l'histoire
by Robert Jennings, InnerSelf.com
Mise à jour le 2 juillet 20020 - Toute cette pandémie de coronavirus coûte une fortune, peut-être 2 ou 3 ou 4 fortunes, toutes de taille inconnue. Oh oui, et des centaines de milliers, peut-être un million de personnes mourront…
Blue-Eyes vs Brown Eyes: Comment le racisme est enseigné
by Marie T. Russell, InnerSelf
Dans cet épisode d'Oprah Show de 1992, Jane Elliott, militante et éducatrice antiraciste primée, a enseigné au public une dure leçon sur le racisme en démontrant à quel point il est facile d'apprendre les préjugés.
Un changement va arriver...
by Marie T. Russell, InnerSelf
(30 mai 2020) Alors que je regarde les informations sur les événements de Philadéphie et d'autres villes du pays, mon cœur a mal pour ce qui se passe. Je sais que cela fait partie du plus grand changement qui prend…
Une chanson peut élever le cœur et l'âme
by Marie T. Russell, InnerSelf
J'ai plusieurs façons d'utiliser pour effacer l'obscurité de mon esprit quand je trouve qu'elle s'est infiltrée. L'une est le jardinage ou passer du temps dans la nature. L'autre est le silence. Une autre façon est la lecture. Et celui qui ...