Les vérités éthiques universelles sont au cœur des grandes fêtes juives

Les vérités éthiques universelles sont au cœur des grandes fêtes juives
Souffler le shofar pendant Rosh Hashana est l'une des nombreuses traditions de la fête. AP Photo / Emile Wamsteker

Mon souvenir le plus vif à l’adolescence des grands jours saints juifs est le grondement douloureux de mon estomac vide alors que je jeûnais à Yom Kippour, et les coups retentissants du shofar - la corne du bélier - résonnant de la chaire de la synagogue.

J'étais l'un des millions de Juifs du monde entier qui observaient «Yamim Nora'im». C'est l'hébreu pour «Jours de crainte» ou «Grands Jours Saints».

Cette période de 10 commence par la célébration de deux jours du Nouvel An juif, Rosh Hashana. Cela se termine par l'observance d'un jour de Yom Kippour, qui devrait permettre aux Juifs adultes en bonne santé de jeûner.

Quelle est la signification de ces jours saints pour les juifs orthodoxes, les juifs laïques et peut-être même pour les non-juifs?

Croyances traditionnelles

Rosh Hashana et Yom Kippour sont connus respectivement comme «le jour du jugement» et «le jour des expiations». Dans le judaïsme orthodoxe, ces journées combinées incarnent à la fois célébration et trépidation, renouveau et repentance.

C'est un moment où les Juifs croient que toute l'humanité est jugée par Dieu et inscrite dans «Le Livre de la vie» ou «Le Livre de la mort». Le judaïsme ne croit pas qu'il s'agisse de «livres» réels. La tradition juive nous dit que Dieu écrit les noms des justes dans le livre de la vie, et les noms des méchants dans le livre de la mort.

La conviction est que les justes vivront toute l'année à venir; les méchants ne le feront pas. Tous les autres - ni pleinement méchants ni pleinement justes - verront leur destin décidé entre Rosh Hashana et Yom Kippour.


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


L'angoisse qui entoure ces vacances est illustrée dans un poème liturgique intitulé «Unetanneh Tokef», traduit par «parlons de l'énormité». Cette ancienne prière est chantée à la fois lors des offices de Rosh Hashana et de Yom Kippour. stipule que,

«A Rosh Hashanah, ils sont inscrits, et le jour du jeûne du Kippour, ils sont scellés… qui vivra et qui mourra… qui périra par l'eau et par le feu; qui par l'épée et qui par une bête sauvage; qui a faim et qui a soif… »

Leonard Cohen, considéré parmi les plus grands auteurs-compositeurs, s’inspire de ce poème et utilise des mots similaires dans sa chanson, "Qui par le feu." Il a écrit,

Et qui par le feu, qui par l'eau
Qui au soleil, qui dans la nuit
Qui par haute épreuve, qui par épreuve commune
Qui dans votre joyeux joyeux mois de mai
Qui par très lente décomposition
Et qui dois-je dire appelle?

Compte tenu de l'appréhension qui accompagne ces déclarations abruptes, il n'est pas surprenant que pendant les Jours de crainte, les Juifs observateurs se saluer avec une phrase d'espoir, «G'mar Chatimah Tovah» - traduit grossièrement: «Puisses-tu être inscrit dans le Livre de la vie».

En tant que psychiatre réfléchissant sur les Hautes Jours Saints, je me suis souvent demandé combien d’enfants d’origine juive élevés traditionnellement avaient été effrayés par la perspective de se retrouver dans le Livre de la Mort. Je sais que j'étais.

Comme quelqu'un qui a écrit abondamment sur l'éthique juive, je sais que les Hautes Jours Saints incarnent également un «noyau éthique» qui transcende les doctrines religieuses et incarne des vérités éthiques universelles.

Les variétés de croyances juives

Le judaïsme englobe un large éventail de croyances. Le judaïsme orthodoxe est basé sur le principe que la Torah - essentiellement, les cinq premiers livres de la Bible hébraïque -représente les règles éternelles et immuables de Dieu pour la vie juive et l'observance religieuse.

Mais les branches non-orthodoxes du judaïsme insistent davantage sur les traditions éthiques et culturelles juives que sur le strict respect de la loi et des Écritures. Ils cherchent à adapter les traditions juives aux besoins modernes.

Les vérités éthiques universelles sont au cœur des grandes fêtes juives
Les fidèles prient pendant les offices de Rosh Hashana. AP Photo / Diane Bondareff

Le judaïsme sous toutes ses formes est, au fond, une religion d'espoir et d'optimisme. Par exemple, les sombres avertissements du poème liturgique «Unetanneh Tokef» sont atténués par son rappel que on peut éviter être inscrit dans le «Livre de la Mort» au moyen de la repentance, de la prière et de la charité. Cela se fait dans l'intervalle entre Rosh Hashana et Yom Kippour.

La repentance, ou teshuvah en hébreu, nécessite de prendre une sorte d '«inventaire spirituel» visant à améliorer la santé de nos âmes. La vraie repentance pendant les grands jours saints aussi nécessite de faire amende honorable à ceux que nous avons péché ou maltraité. Demander à Dieu de pardonner de tels péchés ne suffit pas.

Les vérités éthiques universelles sont au cœur des grandes fêtes juives
Des juifs appartenant à une secte ultra-orthodoxe écoutent leur rabbin sur une colline surplombant la mer Méditerranée alors qu'ils participent à une cérémonie tachlitch à Herzeliya, en Israël. Photo AP / Ariel Schalit

Le noyau éthique des grands jours saints

Le judaïsme séculier et humaniste sont des branches du judaïsme non orthodoxe et sont souvent considérés ensemble sous la rubrique, «Judaïsme humaniste laïque. ”Cette tradition n'invoque ni n'accepte le concept d'un Dieu éternel et transcendant. Au cours des grandes fêtes religieuses, l’accent est mis sur la manière dont tous les peuples - juifs et non-juifs - peut devenir de meilleurs êtres humains.

Dans cette tradition humaniste laïque, Rosh Hashana est considéré comme un temps pour auto-évaluation et auto-amélioration, sans référence à Dieu. Au lieu de cela, l'accent est mis sur les aspects culturels, historiques et éthiques du judaïsme.

Une cérémonie commune dans la tradition humaniste laïque est «Tashlikh», qui consiste à abandonner symboliquement ses péchés en jetant des miettes de pain à l'eau.

Tashlikh permet aux juifs humanistes “… Pour réfléchir sur leur comportement; rejeter des comportements dont ils ne sont pas fiers; et de faire vœu d'être de meilleures personnes l'année à venir. "

Enfin, bien que Rosh Hashana et Yom Kippour soient des fêtes essentiellement juives, leurs valeurs éthiques transcendent toute religion.

A propos de l'auteur

Ronald W. Pies, Professeur émérite de psychiatrie, maître de conférences en bioéthique et sciences humaines à la SUNY Upstate Medical University; et professeur clinicien de psychiatrie à la faculté de médecine de l’Université Tufts [jusqu’en décembre 2019], Tufts University

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original.

enafarzh-CNzh-TWnltlfifrdehiiditjakomsnofaptruessvtrvi

suivez InnerSelf sur

facebook-icontwitter-iconrss-icon

Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}

DES ÉDITEURS

InnerSelf Newsletter: Septembre 6, 2020
by Personnel InnerSelf
Nous voyons la vie à travers les lentilles de notre perception. Stephen R. Covey a écrit: «Nous voyons le monde, non pas tel qu’il est, mais tel que nous sommes - ou tel que nous sommes conditionnés à le voir.» Alors cette semaine, nous jetons un coup d'œil à certains…
Bulletin d’InnerSelf: Août 30, 2020
by Personnel InnerSelf
Les routes que nous parcourons ces jours-ci sont aussi vieilles que le temps, mais sont nouvelles pour nous. Les expériences que nous vivons sont aussi anciennes que le temps, mais elles sont aussi nouvelles pour nous. Il en va de même pour le…
Quand la vérité est si terrible que ça fait mal, agissez
by Marie T. Russell, InnerSelf.com
Au milieu de toutes les horreurs qui se déroulent ces jours-ci, je suis inspiré par les rayons d'espoir qui brillent à travers. Des gens ordinaires qui défendent ce qui est juste (et contre ce qui ne va pas). Joueurs de baseball,…
Quand ton dos est contre le mur
by Marie T. Russell, InnerSelf
J'adore l'Internet. Maintenant, je sais que beaucoup de gens ont beaucoup de mauvaises choses à dire à ce sujet, mais j'adore ça. Tout comme j'aime les gens de ma vie - ils ne sont pas parfaits, mais je les aime quand même.
Bulletin d’InnerSelf: Août 23, 2020
by Personnel InnerSelf
Tout le monde peut probablement convenir que nous vivons des temps étranges ... de nouvelles expériences, de nouvelles attitudes, de nouveaux défis. Mais nous pouvons être encouragés à nous souvenir que tout est toujours en mouvement,…