L'astronomie peut-elle expliquer l'étoile biblique de Bethléem?

L'Étoile de Béthlehem

Les étoiles brillantes placent les arbres de Noël dans les maisons chrétiennes dans une grande partie du monde. Les fidèles chantent à propos de "l'Étoile de la merveille" qui a guidé les sages vers une mangeoire dans la petite ville de Bethléem, où Jésus est né. Ils commémorent l'étoile de Bethléem décrite par l'évangéliste Matthieu dans le Nouveau Testament. La description biblique de l'étoile est-elle une fiction pieuse ou contient-elle une vérité astronomique?

Puzzles pour l'astronomie

Pour comprendre l'étoile de Bethléem, nous devons penser comme les trois sages. Motivés par cette "étoile à l'est", ils se sont d'abord rendus à Jérusalem et ont dit au roi Hérode la prophétie qu'un nouveau souverain du peuple d'Israël serait né. Nous devons aussi penser comme le roi Hérode, qui a demandé aux hommes sages quand l'étoile est apparue, parce que lui et sa cour, apparemment, n'étaient pas au courant d'une telle étoile dans le ciel.

Ces événements nous présentent notre premier puzzle d'astronomie du premier Noël: Comment les propres conseillers du roi Hérode auraient-ils pu ignorer une étoile si brillante et si évidente qu'elle aurait pu conduire les sages à Jérusalem?

Ensuite, pour atteindre Bethléem, les sages devaient se rendre directement au sud de Jérusalem; d'une façon ou d'une autre, cette «étoile à l'est» «est passée devant eux, jusqu'à ce qu'elle vienne se placer là où était le jeune enfant.» Maintenant nous avons notre deuxième énigme d'astronomie de Noël: comment une étoile «à l'est» peut-elle guider notre sage? les hommes au sud? Les guides des étoiles du nord ont perdu des randonneurs au nord, alors une étoile à l'est n'aurait-elle pas dû conduire les sages vers l'est?

Et nous avons encore un troisième casse-tête d'astronomie de Noël: comment l'étoile de Matthieu se déplace-t-elle devant eux, comme les feux arrière du chasse-neige que vous pourriez suivre pendant une tempête de neige, puis arrêtez-vous sur la mangeoire de Bethléem se trouve l'enfant Jésus?

Que pourrait être "l'étoile à l'est"?

L'astronome en moi sait qu'aucune étoile ne peut faire ces choses, ni une comète, ou Jupiter, ou une supernova, ou une conjonction de planètes ou de tout autre objet lumineux dans le ciel nocturne. On peut prétendre que les mots de Matthieu décrivent un miracle, quelque chose au-delà des lois de la physique. Mais Matthew a soigneusement choisi ses mots et a écrit deux fois "star in the east", ce qui suggère que ces mots ont une importance particulière pour ses lecteurs.

Pouvons-nous trouver une autre explication, compatible avec les paroles de Matthieu, qui n'exige pas que les lois de la physique soient violées et qui a quelque chose à voir avec l'astronomie? La réponse, étonnamment, est oui.

Les réponses astrologiques aux puzzles astronomiques

Astronome Michael Molnar souligne que "à l'est" est une traduction littérale de la phrase grecque en te anatole, qui était un terme technique utilisé dans l'astrologie mathématique grecque 2,000 années auparavant. Il décrivait, très précisément, une planète qui s'élèverait au-dessus de l'horizon oriental juste avant l'apparition du soleil. Puis, juste quelques instants après que la planète se lève, elle disparaît dans l'éclat lumineux du soleil dans le ciel du matin. Sauf pour un bref moment, personne ne peut voir cette "étoile à l'est".

Nous avons besoin d'un peu de fond d'astronomie ici. Dans une vie humaine, presque toutes les étoiles restent fixées à leurs places; les étoiles se lèvent et se fixent chaque nuit, mais elles ne bougent pas l'une par rapport à l'autre. Les étoiles de la Grande Ourse apparaissent année après année toujours au même endroit. Mais les planètes, le soleil et la lune errent à travers les étoiles fixes; en fait, le mot "planète" vient du mot grec pour étoile errante. Bien que les planètes, le soleil et la lune se déplacent à peu près le même chemin à travers les étoiles de fond, ils voyagent à des vitesses différentes, de sorte qu'ils se chevauchent souvent. Quand le soleil rattrape une planète, nous ne pouvons pas voir la planète, mais quand le soleil passe assez loin, la planète réapparaît.

Et maintenant nous avons besoin d'un peu de fond d'astrologie. Quand la planète réapparaît pour la première fois et se lève dans le ciel du matin quelques instants avant le soleil, pour la première fois depuis de nombreux mois après avoir été cachée dans les reflets du soleil pendant de nombreux mois, les astrologues savent que ce moment est héliaque. en hausse. Un lever héliaque, cette première réapparition spéciale d'une planète, est ce que en te anatole mentionné dans l'astrologie grecque antique. En particulier, la réapparition d'une planète comme Jupiter a été pensée par les astrologues grecs pour être symboliquement significative pour toute personne née ce jour-là.

Ainsi, «l'étoile à l'est» fait référence à un événement astronomique ayant une signification astrologique supposée dans le contexte de l'astrologie grecque antique.

Qu'en est-il de l'étoile garée directement au-dessus de la première crèche? Le mot habituellement traduit par "se tenir debout" vient du mot grec epano, qui avait aussi une signification importante dans l'astrologie antique. Il se réfère à un moment particulier où une planète s'arrête de bouger et change de direction apparente du mouvement vers l'ouest vers l'est. Cela se produit lorsque la Terre, qui orbite le soleil plus rapidement que Mars ou Jupiter ou Saturne, rattrape ou chevauche l'autre planète.

Ensemble, une combinaison rare d'événements astrologiques (la bonne planète s'élevant avant le soleil, le soleil étant dans la bonne constellation du zodiaque, plus un certain nombre d'autres combinaisons de positions planétaires considérées comme importantes par les astrologues) aurait suggéré aux astrologues grecs horoscope royal et une naissance royale.

Sages hommes regardant vers le ciel

Molnar croit que les sages étaient, en fait, très sages et mathématiquement adeptes des astrologues. Ils savaient aussi à propos de la prophétie de l'Ancien Testament qu'un nouveau roi serait né de la famille de David. Très probablement, ils avaient observé le ciel pendant des années, en attendant des alignements qui pourraient prédire la naissance de ce roi. Quand ils ont identifié un ensemble puissant de présages astrologiques, ils ont décidé que le moment était venu de partir à la recherche du chef prophétisé.

Si les sages de Matthieu entreprirent effectivement un voyage à la recherche d'un roi nouveau-né, l'étoile brillante ne les guida pas; il leur a simplement dit quand partir. Et ils n'auraient pas trouvé un bébé emmailloté dans une mangeoire. Après tout, le bébé avait déjà huit mois au moment où ils ont déchiffré le message astrologique qu'ils croyaient prédire la naissance d'un futur roi. Le signal a commencé le 10 avril 17 de 6 BC (avec le lever héliaque de Jupiter ce matin, suivi, à midi, de son occultation lunaire dans la constellation Bélier) et a duré jusqu'en décembre 19 de 6 BC (quand Jupiter a cessé de se déplacer vers l'ouest, se tenait encore brièvement, et a commencé à se déplacer vers l'est, par rapport aux étoiles de fond fixes). Dans les premiers temps, les hommes auraient pu arriver à Bethléem, l'enfant Jésus aurait probablement été au moins un enfant en bas âge.

Matthew a écrit pour convaincre ses lecteurs que Jésus était le Messie prophétisé. Compte tenu des indices astrologiques inclus dans son évangile, il doit avoir cru que l'histoire de l'étoile de Bethléem serait une preuve convaincante pour beaucoup dans son auditoire.

La Conversation

A propos de l'auteur

David A Weintraub, professeur d'astronomie, L'Université Vanderbilt

Cet article a été publié initialement le La Conversation. Lis le article original.

Livres connexes

{amazonWS: searchindex = Livres; keywords = Star Of Bethlehem; maxresults = 3}