Comment le coronavirus a transformé le processus de deuil

Comment le coronavirus a transformé le processus de deuil

Au moment où j'écris ceci, le gouvernement britannique a Vient d'être annoncé que 13,729 19 personnes sont décédées dans les hôpitaux de COVID-XNUMX. Estimations de Care England plus de 1,400 XNUMX personnes sont décédées dans des maisons de soins. En lisant ceci, ces chiffres épouvantables auront augmenté. Le directeur médical national, Stephen Powis, a dit que si le nombre de morts au Royaume-Uni est inférieur à 20,000 XNUMX, «nous aurons très bien réussi».

En conséquence, une vague de chagrin va gonfler dans les mois à venir, de plus en plus de personnes connaissant un deuil proche lié à COVID-19. La maladie pose de nouveaux défis pour prendre soin des patients et soutenir leur famille et leurs amis. Une situation particulièrement cruelle est que les patients doivent être isolés pour contrôler la propagation de l'infection.

Étant donné que les proches d'un patient sont souvent incapables de les accompagner à l'hôpital et que les patients atteints de COVID-19 peuvent se détériorer rapidement, il est vraiment important que nous ayons des conversations sur planification préalable des soins et documenter nos préférences. Ceci est crucial pour les personnes âgées et celles qui ont des conditions préexistantes.

Avec un plan de soins avancé en place, les parents et les cliniciens ont une idée beaucoup plus claire de ce que le patient voudrait médicalement, même s'il est trop malade pour l'exprimer. Cela se traduit par un meilleur processus de deuil pour les proches, en cas de décès du patient.

Jusqu'à présent, la visite de patients gravement malades avec COVID-19 a été impossible pour beaucoup, et j'ai entendu des preuves anecdotiques de pratiques différentes selon les hôpitaux et les maisons de soins. Certains permettent aux membres de la famille de voir un patient - un à la fois et portent un équipement de protection individuelle (EPI) - mais d'autres ne le peuvent pas.

Bien que cela prenne du temps d'habiller les membres de la famille en EPI et risque de contaminer, si les membres de la famille ne sont pas dans une catégorie à haut risque, en quarantaine ou en malaise, même une courte visite d'environ 15 minutes pourrait faire toute la différence. Ne pas pouvoir dire au revoir a été identifié comme cause de «chagrin compliqué»Parmi les proches endeuillés. Le secrétaire à la santé, Matt Hancock's déclaration récente que de nouvelles mesures seront prises pour permettre au revoir "dans la mesure du possible" est donc la bienvenue - mais nécessitera un bien meilleur accès aux tests et aux EPI, qui restent tous deux problématique.

Lorsque les visites ne sont pas possibles, l'utilisation de smartphones, de tablettes et autres formes de connexion peut également être un grand réconfort en permettant aux patients de communiquer avec des amis et des parents. Certains services cliniques demandent même des dons de technologie pour soutenir ces méthodes virtuelles de contact.


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


Mais une grande sensibilité est requise. Les cliniciens d'un hôpital suisse ont mis en garde contre l'utilisation du contact virtuel avec les familles lorsqu'un patient décède, en raison de la détresse que cela peut provoquer. Des recherches avec des membres de la famille endeuillés ont également révélé que le fait de voir un décès dans une unité de soins intensifs peut être associé avec de plus grands symptômes de trouble de stress post-traumatique.

Deuil seul

Le deuil seul est une caractéristique particulièrement difficile et non naturelle du deuil dû au COVID-19. Une impulsion commune dans les profondeurs du deuil est de rechercher le réconfort dans les bras des membres de la famille proche et des amis, mais COVID-19 peut rendre cela impossible. Comme Susannah Kraft Levene, l'épouse d'un rabbin de Londres décédé après avoir contracté un coronavirus, décrit si émouvant, les personnes endeuillées se retrouvent souvent dans l'isolement social.

Mais ceux qui sont en deuil, et leurs amis, familles et communautés, devraient être encouragés à tendre la main aux autres comme ils le peuvent - en ligne, par téléphone ou en écrivant des lettres. Car si ces méthodes ne peuvent jamais remplacer l'interaction en face à face, elles peuvent être un moyen efficace de montrer de l'amour et des soins.

Bien que la famille, les amis et les réseaux existants soient le fondement du soutien pendant le deuil, les services officiels de deuil jouent également un rôle crucial. De nombreuses organisations caritatives britanniques en cas de deuil ont fait des efforts herculéens pour adapter leur travail.

L'assistance au deuil est disponible par courriel, téléphone, application mobile, forums webet virtuel réunions de soutien par les pairs. Nous connaissons certaines personnes ne se sent pas à l'aise demander de l'aide, donc une large gamme de services est cruciale.

Funérailles isolées

Sur le plan pratique également, les mesures de coronavirus et de distanciation sociale ont restrictions importantes aux services funéraires qui affecteront la capacité de deuil des proches endeuillés. Mais de nombreux directeurs de funérailles font tout ce qu'ils peuvent pour aider.

Il existe des ressources en ligne sur la façon d'organiser des funérailles pendant la crise des coronavirus qui sont significatives pour les deux adultes et les enfants. Des conseils sur les funérailles religieuses dans le contexte de COVID-19 sont disponibles sur les sites officiels du Église d'Angleterre, Église catholique pour l'Angleterre et le Pays de Galles, Conseil musulman de Grande-Bretagne et la Société juive d'enterrement conjoint.

Les moyens d'amener d'autres personnes qui ne sont pas là en personne incluent des installations de diffusion en direct ou d'enregistrement et la diffusion de l'ordre de service, de la musique et des poèmes. Les personnes endeuillées au cours des prochains mois pourraient vouloir organiser un service simple à ce stade et organiser un service commémoratif ou de célébration plus tard. Il est important de rassembler les gens pour se souvenir et célébrer la personne décédée, même si cette occasion doit être retardée.

Nous pouvons tous jouer notre rôle pour soutenir les personnes endeuillées en reconnaissant et en reconnaissant leur perte. Il est très important de parler aux personnes qui ont perdu des êtres chers et de présenter leurs condoléances. Dans un enquête récente, la moitié des personnes interrogées ont déclaré avoir peur de «dire la mauvaise chose» à une personne endeuillée. Un sur deux a déclaré ne pas savoir quel soutien offrir, tandis qu'un sur quatre évite de parler à quelqu'un de son deuil.

Ces attitudes peuvent rendre le deuil encore plus isolant. Alors que COVID-19 progresse au cours des prochains mois, notre compassion personnelle, professionnelle et collective sera mise à l'épreuve. Mais avec un cœur ouvert, une volonté de se connecter et le courage de reconnaître et d'exprimer le chagrin et le chagrin, nous pouvons aider nos communautés à guérir.La Conversation

A propos de l'auteur

Lucy Selman, chercheuse principale, Université de Bristol

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original.

enafarzh-CNzh-TWnltlfifrdehiiditjakomsnofaptruessvtrvi

suivez InnerSelf sur

facebook-icontwitter-iconrss-icon

Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}

DES ÉDITEURS

InnerSelf Newsletter: Septembre 20, 2020
by Personnel InnerSelf
Le thème de la newsletter de cette semaine peut se résumer comme suit: «vous pouvez le faire» ou plus précisément «nous pouvons le faire!». C'est une autre façon de dire "vous / nous avons le pouvoir de faire un changement". L'image de…
Ce qui fonctionne pour moi: "Je peux le faire!"
by Marie T. Russell, InnerSelf
La raison pour laquelle je partage «ce qui fonctionne pour moi» est que cela peut également fonctionner pour vous. Si ce n'est pas exactement la façon dont je le fais, puisque nous sommes tous uniques, une certaine variation de l'attitude ou de la méthode pourrait très bien être quelque chose ...
InnerSelf Newsletter: Septembre 6, 2020
by Personnel InnerSelf
Nous voyons la vie à travers les lentilles de notre perception. Stephen R. Covey a écrit: «Nous voyons le monde, non pas tel qu’il est, mais tel que nous sommes - ou tel que nous sommes conditionnés à le voir.» Alors cette semaine, nous jetons un coup d'œil à certains…
Bulletin d’InnerSelf: Août 30, 2020
by Personnel InnerSelf
Les routes que nous parcourons ces jours-ci sont aussi vieilles que le temps, mais sont nouvelles pour nous. Les expériences que nous vivons sont aussi anciennes que le temps, mais elles sont aussi nouvelles pour nous. Il en va de même pour le…
Quand la vérité est si terrible que ça fait mal, agissez
by Marie T. Russell, InnerSelf.com
Au milieu de toutes les horreurs qui se déroulent ces jours-ci, je suis inspiré par les rayons d'espoir qui brillent à travers. Des gens ordinaires qui défendent ce qui est juste (et contre ce qui ne va pas). Joueurs de baseball,…