Comment choisir des livres d'images qui permettront à un enfant

Comment choisir des livres d'images qui permettront à un enfant
Blanche-Neige et d'autres histoires tirées des contes de fées de Grimms offrent des exemples d '«enfantisme» abusif dans la littérature pour enfants.
Wikamedia Commons, CC BY-SA

Pendant des siècles, la plupart des livres pour enfants ont renforcé les messages selon lesquels les enfants sont sans importance, incompétents et impuissants. Les enfants doivent façonner et adopter les valeurs des adultes. Les enfants doivent changer pour s'adapter à un monde adulte.

Aujourd'hui, il est facile de reconnaître ces livres comme "enfantins".

Heureusement, de plus en plus de livres pour enfants proposent aujourd'hui un ensemble différent de messages - les habilitant. Si vous soutenez, respectez, encouragez et même admirez les enfants, alors vous voudrez leur donner des livres qui les aident à s'épanouir et à atteindre leur plein potentiel. En d'autres termes, vous voudrez choisir des livres «centrés sur l'enfant» plutôt que «livres enfantins».

Irrespect

L'enfantisme est un préjugé contre les enfants. Le concept d'enfantisme a été le plus développé par le psychanalyste Elizabeth Young-Bruehl, qui le définit comme la conviction que, selon leur âge, les enfants en tant que catégorie sont moins valables et moins capables que les adultes. Ce préjugé, fondé sur l'hypothèse que les adultes et leurs besoins sont incontestablement supérieurs aux enfants et à leurs besoins, est répandu et dommageable. C'est la racine de toutes les formes de maltraitance des enfants.

Mais Young-Bruehl souligne également que l'enfantisme est beaucoup plus subtil que l'abus pur et simple. Il est ancré dans nos attitudes - souvent sur un niveau subconscient. Vous pouvez croire que vous «aimez les enfants» tout en perpétuant les actions des enfants (non abusives). L'enfantisme se produit lorsque nous refusons de reconnaître le droit des enfants à exprimer leurs opinions sur les questions qui les touchent. Cela arrive quand nous ne respectons pas la validité de leurs réalités quotidiennes et développementales. Cela arrive quand on les compare aux animaux.

Comme Young-Bruehl Explique, l'enfantisme comprend: "Les images dominantes ou les stéréotypes des enfants que les adultes et les sociétés utilisent pour rationaliser leurs sentiments à leur égard."

Sachant cela, il devient plus clair comment les livres pour enfants peuvent être des enfants. Ils constituent un vaste répertoire d'images et de stéréotypes capturés sur papier. Parce qu'ils sont distribués aux enfants, ils peuvent perpétuer l'enfantisme en amenant même les plus jeunes lecteurs à prendre pour acquis une hiérarchie sociale où les adultes détiennent tout le pouvoir.

En fait, l'un des livres d'images les plus vendus de tous les temps, le classique contemporain Devine à quel point je t'aime tourne sur l'enfantisme. L'histoire confirme la supériorité de Big Nutbrown Hare en le montrant toujours plus grand, plus fort et plus intelligent que Little Nutbrown Hare.


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


Contrairement à de nombreux livres d'images contemporains, il n'y a pas de renversement de surprise à la fin de l'histoire qui révèle le pouvoir et la valeur de l'enfant. Au lieu de cela, Big est accordé le dernier mot. Les lecteurs n'ont plus que la confirmation que Little devrait intérioriser son statut inférieur.

Fracasser la hiérarchie

Mais il y a de bonnes nouvelles. Les livres pour enfants ont aussi le pouvoir de contrer l'enfantisme. Les représentations fictives de personnages d'enfants et d'adultes peuvent inciter les lecteurs à accepter les structures sociales existantes, qui privilégient les adultes, ou peuvent remettre en question, voire briser, cette hiérarchie.

Quelques spécialistes de la littérature pour enfants ont examiné les formes les plus enfantisme abusif dans les histoires pour les lecteurs de niveau intermédiaire. Ceux-ci comprennent les contes de fées de Grimms, que l'universitaire américain Jack Zipes a décrit comme révélant l'ambivalence des parents envers leurs enfants, y compris le désir de les abandonner et les sentiments de honte quand ils en abusent.

Nous devons également être conscients du potentiel d'un enfantisme plus subtil dans n'importe quel livre pour enfants. Ceci est particulièrement important dans le cas des livres d'images pour les très jeunes enfants, car ces œuvres de la presse écrite fournissent aux enfants certains de leurs premiers exemples de structures sociales. Pour le meilleur ou pour le pire, les livres d'images influencent comment les enfants se perçoivent et se valorisent et d'autres.

Dans mon propre travail, j'ai suggéré d'utiliser la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant lentille pour discuter de l'autonomisation des enfants (ou son absence) est un moyen pour les universitaires de devenir plus conscients de l'enfantisme dans la littérature pour enfants.

Mais pour le reste d'entre nous à la maison, il ne doit pas être si compliqué lorsque nous choisissons des livres pour les jeunes enfants dans nos vies.

Votre bibliothèque de livres d'images

Les parents et les enseignants peuvent facilement évaluer la façon dont un livre d'images est centré sur l'enfant avec une série de questions simples. Vous pouvez demander si le livre provient d'une fondation centrée sur l'enfant qui reconnaît l'unicité, la compétence et la curiosité des enfants.

Le livre d'images interpelle-t-il les enfants lecteurs à travers son format, son contenu et sa langue riche? Cela invite-t-il le lecteur à participer activement et à résoudre les problèmes?

Vous pouvez également considérer les constructions littéraires en jeu en regardant comment les personnages enfants sont représentés. Pour ce faire, demandez si le livre fournit des représentations d'enfants qui:

  1. Reconnaître la compétence des enfants.
  2. Valoriser les contributions des enfants à leurs familles et communautés.
  3. Positionner les enfants et les adultes comme des alliés dans des relations de collaboration mutuellement bénéfiques.
  4. Valider les expériences des enfants comme significatives et précieuses.
  5. Donner une voix aux valeurs et aux préoccupations authentiques des enfants.

Peu de livres d'images cochent toutes ces cases. Beaucoup contiennent à la fois des qualités enfantines et centrées sur l'enfant. En général, cependant, un livre d'images centré sur l'enfant permet aux enfants lecteurs de fonder le respect des enfants. Au lieu de prescrire ce à quoi les enfants devraient ressembler, les livres d'images centrés sur l'enfant confirment que les enfants sont des membres précieux de la société en ce moment, tout comme ils le sont.

Six favoris illustrés

Voici certains de mes livres d'images centrés sur l'enfant préférés des éditeurs canadiens:

Êtes-vous un écho

Écrit par Misuzu Kaneko. Illustré par Toshikado Hajiri. Traduit par David Jacobson, Sally Ito et Michiko Tsuboi. (2016, Chin Music Press.)

Êtes-vous un écho incorpore la poésie dans son récit pour montrer que les enfants sont capables de penser profondément et philosophiquement.

Petit toi

Écrit par Richard Van Camp. Illustré par: Julie Flett. (2013, Orca Book Publishers.)

Petit toi confère respect, valeur et validation à tous les enfants. Dans ce livre, la valeur est offerte aux enfants simplement pour être "vous".

Le livre tranquille

Écrit par Deborah Underwood. Illustré par Renata Liwska. (2010, Houghton Mifflin.)

Ce livre reconnaît que les enfants sont sensibles aux subtilités de la vie et pleinement capables d'introspection discrète.

Poèmes bruyants pour une journée bien remplie

Écrit par Robert Heidbreder. Illustré par Lori Joy Smith. (2012, Kids Can Press.)

Poèmes bruyants pour une journée bien remplie utilise un langage et une poésie agréables pour valider les réalités quotidiennes des enfants de l'aube au crépuscule.

L'homme au violon

Écrit par Kathy Stinson. Illustré par Dušan Petričić. (2013, Annick Press.)

L'homme au violon célèbre les systèmes de valeur des enfants, qui privilégient la créativité par rapport à des calendriers rigoureusement limités dans le temps.

Morris Micklewhite et la robe mandarine

Écrit par Christine Baldacchino. Illustré par Isabelle Malenfant. (2014, Anansi Press.)

La ConversationCe livre promet que l'unicité est un cadeau et célèbre un enfant dont la différence aliène d'abord ses amis.

A propos de l'auteur

Michelle Superle, professeure adjointe, Université de la vallée du Fraser

Cet article a été publié initialement le La Conversation. Lis le article original.

Livres de cet auteur:

{amazonWS: searchindex = Livres; keywords = "Michelle Superle"; maxresults = 2}

Livres recommandés par l'auteur:

{amazonWS: searchindex = Livres, mots-clés = 0544056671; maxresults = 1}

{amazonWS: searchindex = Livres, mots-clés = 1459802489; maxresults = 1}

{amazonWS: searchindex = Livres; mots-clés = 163405962X; maxresults = 1}

{amazonWS: searchindex = Livres, mots-clés = 1554537061; maxresults = 1}

{amazonWS: searchindex = Livres, mots-clés = 1554515645; maxresults = 1}

{amazonWS: searchindex = Livres, mots-clés = 1554983479; maxresults = 1}