Un homme nouveau: des archétypes pour un nouveau monde

Un homme nouveau: des archétypes pour un nouveau monde

Votre vieille route est rapidement agin '...
Sortez de la nouvelle si vous ne pouvez pas donner un coup de main
Pour les temps ils sont un changin '.
- BOB DYLAN

Notre culture a besoin d'hommes compatissants, rationnels, intuitifs et judicieux dans leur recours à la force. Ils ne transmettent pas la peur et la colère comme des moyens à une fin intéressée, promouvant le patriarcat et la domination, mais voient le monde comme un lieu de choix concurrents où les responsabilités sont partagées et les impacts du comportement soigneusement évalués.

Notre société occidentale a été déséquilibrée depuis l'époque romaine, tandis que les sociétés amérindiennes et d'autres peuples autochtones adhéraient de plus près à une manière naturelle d'être. Ces traits de responsabilité vis-à-vis de l'ensemble, fournissant aux gens, et représentant les idées de tout le groupe, pas une élite ou une sélection, quelques-uns puissants, sont des traits dont le monde moderne a grand besoin.

Un homme nouveau: le mâle moderne

Ce n'est plus le fait d'être un homme qui offre un laissez-passer pour être irréfléchi, aveugle, ignorant ou inflexible dans la projection d'un pouvoir indiscriminé. Le mâle moderne n'est plus un roi, à moins qu'on suppose qu'il partage la couronne. Il n'est pas un amant plus que son partenaire, avec qui il partage l'intimité. Et il ne doit pas se permettre d'être un guerrier, dans un état de guerre constant, qui déforme notre sens de la société et des obligations sociales, à moins qu'il ne choisisse d'être et que le bien social l'exige.

L'homme moderne reconnaît que la paix, et non la guerre, est l'état naturel de l'humanité, que tous les êtres humains, quels que soient leurs rôles ou leur statut social, sont parties prenantes de l'avenir de la planète et de tous les autres êtres humains. vivre en équilibre est le chemin de toute la nature.

Deux exemples de contrastes

Deux exemples de contrastes dans la virilité émergent dans ce nouveau monde: les présidents américains George W. Bush et Barack Obama.

George W. Bush a clairement illustré le pire des «vieux mâles» - la guerre, intransigeant dans la pensée et le comportement, imprudent dans l'utilisation du pouvoir, insouciant des coûts et des conséquences financières, humaines et culturelles sérieuses de ses actions. Il a montré son statut d'homme-enfant, mal à l'aise dans sa propre peau et essayant de "macho" ses pairs, à travers des postures adolescentes, des processus de pensée incompréhensibles exprimés dans une maladresse linguistique, une incapacité à se frayer un chemin, sauf dans le rejet rebelle de la diplomatie de son propre père, et de son besoin de demander l'approbation d'une autre figure patriarcale plus puissante, guerrière et inflexible sous la forme de son vice-président ostensible Dick Cheney.


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


George Bush est un enfant d'affiche pour un homme qui a mal tourné. Nous le voyons dans sa jeunesse dissolue, son jeune âge insouciant et irresponsable, sa posture et son fanfaronnade, son abus de faits pour soutenir sa prétention à être un «président de guerre» et conquérant, et sa piété née de nouveau, qui a servi à faire avancer son l'ordre du jour de faire reculer les droits des femmes et de renforcer les élites du pouvoir.

Son héritage est celui de la répression, de la régression et de la peur sous prétexte de brandir le pouvoir et d'exercer un contrôle, autoriser la torture, soutenir l'espionnage domestique, détruire les rapports de force au Moyen-Orient, retarder les droits humains et sexuels , ou engendrant un virage à droite dans les mesures religieuses, économiques et sociales au gouvernement. Sa base était l'homme blanc en colère qui perd son emprise sur le gouvernement représentatif, la religion et l'hégémonie économique.

En revanche, le président Obama est arrivé au pouvoir en tant qu'anti-Bush, promettant la paix, l'inclusion, le rejet des élites du pouvoir en faveur des droits civiques, des droits humains, des droits sociaux et l'élargissement du service gouvernemental aux minorités, historiquement mal desservies. la classe moyenne.

Alors que George Bush incarnait un rejet des impératifs historiques de plus de démocratie, plus d'égalité et plus d'inclusion dans le gouvernement, le capitalisme et la religion, Obama les illustrait: un homme minoritaire qui n'était pas "macho" dans son comportement, pensif, attentionné d'autres, prudent dans ses actions, opérant sur un modèle consensuel de gouvernance, et avec des objectifs qui pèsent les bénéfices à l'ensemble comme plus importants que quelques uns.

Alors que certains peuvent critiquer Obama comme étant trop modéré dans ses paroles et ses comportements, trop hésitants, trop accommodants et trop disposés à faire des compromis, ces comportements sont ceux qui tendent le mieux à servir les marginalisés, les sans voix historiques, les coalitions de sous-représentés. dans toute leur diversité.

Obama est une voix de la raison et de la logique, de soigneusement planifier et exécuter un chemin d'inclusion. Sa base est diverse en termes de race, de sexe, d'ethnie, plus féminine que masculine, et plus compatissante et inclusive - ceux qui sont sur l'ascendant dans la poussée historique vers plus d'égalité et de partage du pouvoir.

Se définir soi-même sur la base de principes spirituels et de sens commun

L'objectif de ce livre n'est pas de créer de nouveaux archétypes; Il s'agit d'aider les individus à se définir, en se basant sur les principes spirituels et de bon sens qui ont guidé l'humanité dans les sociétés du monde entier pendant des milliers d'années. De cette manière, de nouveaux archétypes peuvent émerger naturellement.

Il ne s'agit pas tant de la montée d'un nouvel homme que d'une nouvelle incarnation du mâle; Cela nous ramène à la façon dont les hommes ont été avant que notre monde ne devienne si désordonné avec les femmes, les aînés, les enfants et les autres hommes et les intendants responsables de leur monde.

Comme avec les exemples réels des Présidents Bush et Obama, si ce livre aide à développer de nouveaux archétypes pour un nouveau monde, quels seraient ces archétypes? Ou approximatif? Quels archétypes seraient utiles et lesquels seraient nuisibles aux buts et aux besoins positifs de la société?

Un archétype fort dans la culture populaire est le cow-boy du Far West. Tel qu'il est décrit dans les westerns, ce Rôdeur solitaire a un lien malheureux avec les armes et les femmes en tant que victimes, ainsi que les hommes qui sont des solitaires sans lien avec la société. C'est un archétype que l'on retrouve également dans les romans policiers. Le héros a toujours le plus haut des motifs (protéger les femmes, vaincre le mal), dans le sens d'une quête spirituelle pour apporter la justice au monde, mais il le fait habituellement par des moyens violents.

Basé sur la peur, ces types de littérature fournissent des portraits d'hommes en colère dans un monde en colère. Leurs relations sont une forme d'exil célibataire alors qu'ils poursuivent des valeurs «viriles» plus élevées, atténuées par de brèves relations avec des femmes plus grandes que nature (inaccessibles, parfaites, déesses ou terriblement imparfaites, impuissantes sans leur intervention). Ce ne sont pas des êtres humains de chair et de sang, vivant, respirant, mère / sœur / fille. Ce sont essentiellement des pin-ups aérographes avec une arme à feu comme un outil masturbatoire.

Néanmoins, l'archétype du solitaire célibataire et sauveur, à contrecœur, peut être une nouvelle réalité pour beaucoup d'hommes aujourd'hui, non pas par choix mais à la suite de nouvelles mœurs. Pour beaucoup de jeunes aujourd'hui, les relations ne se forment pas tant dans les dattes que dans les groupes qui sortent ensemble et qui se «raccrochent» - une nuit sans engagement émotionnel. Le mariage est souvent retardé jusqu'à ce que les années fertiles d'une femme soient presque terminées, afin qu'elle puisse établir sa carrière et son revenu. La montée des mères célibataires suggère que la parentalité peut être un objectif parmi ces femmes, mais sans le mariage ou la famille traditionnelle.

En conséquence, plus d'Américains vivent seuls que jamais auparavant, et les hommes sont à peu près laissés à eux-mêmes. Les archétypes pour les hommes vivant seuls sont puissants mais peu nombreux et dépassés. Ils soutiennent aussi pleinement la dynamique «homme absent» avec «la blessure du père» et «la mère noire».

Les hommes et les femmes vivant de plus en plus séparément, ce qui définit la masculinité est un sujet de préoccupation chez les adolescents. Cela a des implications particulièrement négatives pour l'intimité et la contraception, et devrait soulever des drapeaux avec les hommes et les femmes sur l'avenir des relations hétérosexuelles saines.

L'absence de modèles de rôles parentaux masculins

L'absence de parents mâles dans les unités familiales est de mieux en mieux documentée. On lui reproche des problèmes parmi les jeunes, y compris la toxicomanie, une faible estime de soi, de mauvaises notes à l'école et la violence.

Les enfants de ces familles sont plus susceptibles d'être pauvres, présentent de l'anxiété et de la dépression et abandonnent l'école. Les descendants des pères absents se tournent souvent vers la constitution de familles de substitution par l'implication des gangs et la grossesse chez les adolescentes, qui favorisent les opinions aberrantes des femmes en tant qu'objets, et non en tant qu'êtres humains vivants partageant l'espace et l'humanité avec les hommes.

Voir les femmes comme des objets se traduit par plus de partenaires sexuels, une relation moins intime avec le partenaire sexuel actuel, et par l'absence de respect envers les femmes, une plus grande croyance que les relations entre les femmes et les hommes sont contradictoires. Ces comportements sont liés à une faible utilisation du préservatif, à une moindre croyance en la responsabilité des hommes pour prévenir la grossesse et à une plus grande conviction que la grossesse valide la masculinité, même au détriment du partenaire sexuel.

Les hommes sans figures paternelles pratiquent le sexe occasionnel plus souvent parce qu'il correspond à une image «macho»; ils ne respectent pas les femmes et ne considèrent pas le sexe comme spécial ou significatif. Ils utilisent les femmes et les relations sexuelles comme un moyen d'obtenir du plaisir et de gagner en popularité auprès de leurs pairs. [Crise en Amérique: l'absence du père par Francesco Aristide Ancona]

Les effets indésirables ne sont pas limités aux enfants de sexe masculin; les filles évoluent différemment sans père. La promiscuité, les naissances hors mariage et l'anxiété à l'égard des relations sociales sont des conséquences fréquentes de l'absence d'un chiffre masculin positif à la maison. Parmi d'autres influences positives, un père façonne le point de vue de sa fille sur les liens et les relations sexuelles entre hommes et femmes, inculque le respect de soi et démontre qu'elle mérite l'amour et le respect des autres sans avoir à compter uniquement sur l'attirance sexuelle. [Amérique sans père, par David Blankenhorn]

Mais même dans des relations stables, le personnage masculin ou rebelle solitaire est tragiquement inadapté à un rôle de compassion, de partage et de responsabilité. Beaucoup de jeunes femmes savent très bien qu'elles doivent «se débrouiller» ou «s'installer» pour un homme mal formé et sans éducation, avec un sentiment de privilège accru par une faible estime de soi.

Alors que les archétypes régionaux peuvent varier, dans le Sud, le hors-la-loi rebelle peut être connu comme un «bon vieux garçon» plus intéressé à fumer de la drogue, boire du whisky et tirer des fusils que d'être disponible pour partager les tâches ménagères. S'il est plus décontracté, il peut être plus intéressé à s'allonger sur le canapé, à fumer des cigarettes et à boire de la bière plutôt qu'à trouver ou garder un emploi rémunérateur.

Souvent, les «perdants» autoproclamés, ces hommes trouvent de nombreuses raisons de sous-performance, avec des excuses variées pour éviter le travail ou la responsabilité. À maturité, ces bons vieux garçons sont paresseux, cupides et opportunistes, généralement assez fiers de leur capacité à «s'entendre» et à maintenir le «réseau des vieux» en bon état de fonctionnement. Ils forment la majeure partie de l'action d'arrière-garde contre les «idées radicales» pour promouvoir l'égalité, en maintenant les attitudes et les institutions sociales qui appliquent la discrimination masculine (et souvent raciale).

Même dans les ménages très performants, le père absent, comme l'illustre la «blessure du père», produit des exemples imparfaits de développement masculin. Les hommes et les femmes sont les victimes des archétypes de la vie courante dans ce pays, car les femmes assument plus de responsabilités pour les hommes absents tout en attendant peu de leurs partenaires, et les hommes n'atteignent pas leur plein potentiel, évitant la responsabilité. C'est un cycle qui produit des relations dysfonctionnelles entre les générations.

© 2015 par Jim PathFinder Ewing. Tous droits réservés.
Reproduit avec la permission de l'éditeur,
Findhorn Press. www.findhornpress.com.

Source de l'article

Redefining Manhood: Un guide pour les hommes et ceux qui les aiment par Jim PathFinder Ewing.Redéfinir la virilité: un guide pour les hommes et ceux qui les aiment
par Jim PathFinder Ewing.

Cliquez ici pour plus d'informations et / ou pour commander ce livre.

A propos de l'auteur

Jim PathFinder EwingJim PathFinder Ewing est un journaliste primé, un animateur d'atelier, un conférencier inspirateur et un auteur dans les domaines de la médecine corps-esprit, de l'agriculture biologique et de l'éco-spiritualité. Il a écrit, enseigné et donné des conférences sur le Reiki, le chamanisme, l'écologie spirituelle, la médecine intégrative et la spiritualité amérindienne pendant des décennies. Il est l'auteur de de nombreux livres sur les aspects spirituels de la nourriture, la durabilité, la vigilance et la santé alternative, publié en anglais, français, allemand, russe et japonais. Pour en savoir plus, consultez son site web: blueskywaters.com

Écoutez une interview avec Jim à propos de ce que Redefining Manhood implique réellement.

enafarzh-CNzh-TWnltlfifrdehiiditjakomsnofaptruessvtrvi

suivez InnerSelf sur

facebook-icontwitter-iconrss-icon

Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}