Cinq habitudes d'hommes compatissants

Cinq habitudes d'hommes compatissantsAvoir de la compassion mène à un bonheur accru, à l'absence de stéréotypes sexuels et à de meilleures relations avec les autres.

Je me souviens d'être un enfant très compatissant. En regardant «La petite maison dans la prairie», j'ai pleuré quand Laura n'a pas pu donner un cadeau de Noël à Pa. Mais 12 ans de violence physique et d'être contraint à l'espace de la "boîte de l'acte-comme-un-homme" arraché la plupart de cette compassion de moi au moment où j'ai atteint l'âge adulte.

Même si j'étais ce que les thérapeutes appellent le «haut niveau de fonctionnement», mon manque de compassion était comme un cancer qui empoisonnait mes amitiés, mes relations, mes affaires et ma vie. À l'âge de 46, j'ai touché le fond. Sans emploi et sur le point de divorcer, je me suis retrouvé à gifler la tête de mon fils de quatre ans quand il ne m'écoutait pas.

En tant que survivant d'abus, je m'étais promis que je ne porterais jamais la main sur mes enfants, mais ici, j'abusais de mon fils bien-aimé.

"Seuls les hommes compatissants peuvent sauver la planète."

Je savais que je devais changer. J'ai commencé par l'empathie, ce qui m'a conduit à la compassion. Je me suis engagé à une pratique de méditation quotidienne, a pris la CCARE Cultiver la compassion classe à l'Université de Stanford, et a terminé une retraite de méditation silencieuse 10-jour. J'ai lu et recherché tout ce que je pouvais trouver sur la compassion.

J'ai trouvé que plus je ressentais de la compassion, plus je devenais heureux.

Convaincu que j'avais trouvé un ingrédient essentiel à une vie heureuse et paisible, j'ai commencé à interviewer des experts scientifiques et spirituels sur la compassion, essayant de découvrir ce qui faisait un homme compatissant. Les personnes interrogées comprenaient le Dr. Dacher Keltner, co-fondateur du Berkeley Greater Good Science Centre; James Doty, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la compassion et l'altruisme à l'Université Stanford; Dr Rick Hanson, auteur de Bonheur câblé; Marc Brackett, directeur du Yale Center for Emotional Intelligence; et Thich Nhat Hanh, le moine bouddhiste zen nommé par Martin Luther King Jr. pour le prix Nobel de la paix à 1967.

De ces entrevues et recherches, j'ai compilé une liste de ce qui fait un homme compatissant.

1. Apprenez à voir la compassion comme force

La plupart des événements auxquels je participe et qui traitent de la compassion sont principalement des femmes. Quand j'ai demandé à Thich Nhat Hanh comment rendre la compassion plus attirante pour les hommes, il a répondu: «Il doit y avoir un malentendu fondamental sur la nature de la compassion parce que la compassion est très puissante ... La compassion nous protège plus que les fusils, les bombes et l'argent.

Bien que beaucoup d'hommes dans la société considèrent la compassion et la sympathie comme féminines - ce qui se traduit par une faiblesse dans notre société patriarcale - tous les hommes compatissants que j'ai interviewés considèrent la compassion comme une force.

Dr. Hanson a noté comment la compassion rend un plus courageux puisque la compassion renforce le coeur - le courage vient du mot français "coeur", qui signifie le coeur. Dacher Keltner soutient que Darwin croyait en la «survie du plus gentil», pas le plus apte. Dr. Ted Zeff, auteur du livre Élever un garçon émotionnellement en santé, croit que seuls les hommes compatissants peuvent sauver la planète. Zeff soutient que "le moment est venu de briser le code masculin rigide et obsolète qui insiste sur le fait que tous les hommes doivent être agressifs, à peau épaisse et sans émotion" - une excellente description de la boîte de l'acte que j'ai essayé de vivre dans.

Les hommes compatissants que j'ai interviewés sont d'accord avec le Dalaï Lama quand il a dit: «L'amour et la compassion sont des nécessités, pas des luxes. Sans eux l'humanité ne peut pas survivre."

2. Avoir des modèles de comportement compatissants

Tous les hommes compatissants semblaient avoir des modèles qui soutenaient leur instinct de compassion. Marc Brackett donne du crédit à son oncle, Marvin Maurer, qui était un enseignant en sciences sociales essayant d'instiller l'intelligence émotionnelle chez ses étudiants avant que le terme «intelligence émotionnelle» ait été inventé. Plus de 30 ans après l'enseignement au collège, Maurer "Sentir le programme des mots" agit comme un élément clé du programme RULER du Yale Center for Emotional Intelligence. De même, Marshall Rosenberg, auteur du livre Communication non-violente, mentionne constamment son oncle compatissant qui se souciait de sa grand-mère mourante.

Les modèles de rôle ne sont pas destinés à être vénérés, divinisés,
ou prié. Ils sont destinés à être émulés.

Un modèle ne doit pas nécessairement être vivant, ou même réel. Chade-Meng Tan, auteur de Recherche à l'intérieur de vous-même, cite la représentation de Gandhi par Ben Kingsley comme un modèle pour la compassion. Dr Rick Hanson postule Ender du roman de science-fiction le match de Ender comme un modèle de rôle compatissant. Certes, Jésus et Bouddha sont des modèles évidents de compassion. La clé est de les traiter comme des modèles.

Les modèles ne sont pas destinés à être vénérés, divinisés ou priés. Ils sont destinés à être émulés. Ils nous préparent à suivre un chemin similaire. Pouvons-nous tourner l'autre joue et aimer nos ennemis comme Jésus nous l'a demandé? Pouvons-nous transcender notre ego et voir toutes choses comme une seule, comme l'a fait le Bouddha?

En revanche, les individus ne sont pas guidés par des modèles positifs. Dans son livre De l'homme sauvage à l'homme sage, Le frère franciscain Richard Rohr décrit ce qu'il appelle «la faim du père»: «Des milliers et des milliers d'hommes, jeunes et vieux ... ont grandi sans l'amour d'un homme bien, sans la compréhension et l'affirmation du père.» Rohr, aumônier de 14 années, affirme que "le seul modèle universel que j'ai trouvé avec des hommes et des femmes en prison était qu'ils n'avaient pas un bon père."

Scott Kriens, ancien PDG de Juniper Networks et fondateur / directeur de la Fondation 1440, est d'accord: "La chose la plus puissante que nous puissions faire pour nos enfants est d'être l'exemple que nous pouvons espérer."

3. Efforcez-vous de transcender les stéréotypes de genre

Cinq habitudes d'hommes compatissantsTous les hommes compatissants interrogés ont rompu avec la boîte «agir comme un homme». À un certain moment de sa vie, le Dr Rick Hanson a réalisé qu'il avait trop le cerveau gauche, alors il a fait un effort conscient pour renouer avec son côté intuitif et émotionnel. Lorsque Elad Levinson, directeur de programme du Spirit Rock Meditation Centre, a commencé à éprouver des pratiques de bienveillance et de compassion, sa première réaction a été une réaction qu'il qualifie de typique chez les hommes: «Allez! Vous êtes une mauviette, Levinson. Vous ne pouvez pas vous asseoir ici et vous souhaiter bonne chance. »La pratique de la compassion a donc été à l'origine de sa libération des stéréotypes sexuels.

Ted Zeff cite une étude selon laquelle les bébés garçons sont plus réactifs émotionnellement que les filles, mais lorsqu'un garçon atteint l'âge de cinq ou six ans, il apprend à réprimer toutes les émotions sauf la colère, car la colère est la seule émotion que la société Si la société restreint le spectre émotionnel des hommes à la colère seule, il est évident que les hommes doivent transcender ce conditionnement pour devenir compatissants.

Le Dr Doty souligne que les rôles artificiellement définis constituent un problème majeur dans notre société parce qu'ils empêchent les hommes de montrer leur vulnérabilité. "Si vous ne pouvez pas être vulnérable, vous ne pouvez pas aimer", dit Doty. La vulnérabilité est une clé pour se libérer de la boîte «agir comme un homme», car elle permet aux hommes d'enlever l'armure de la masculinité et de se connecter authentiquement avec les autres.

Le Dr Doty et Scott Kriens mettent l'accent sur l'authenticité en tant que cheminement nécessaire vers la compassion. Kriens définit l'authenticité comme «quand quelqu'un partage ce qu'il croit par opposition à ce qu'il veut que vous croyiez». Cela ouvre la porte à la compassion et au vrai lien avec les autres.

4. Cultiver l'intelligence émotionnelle

Dans son livre Raising Cain, Dan Kindlon et Michael Thompson soutiennent que la plupart des garçons sont ignorants émotionnellement: «Sans éducation émotionnelle, un garçon rencontre la pression de l'adolescence et cette culture de pairs singulièrement cruelle avec les seules réponses qu'il a apprises et pratiquées - et qu'il sait sont socialement acceptables - les réponses «viriles» typiques de la colère, de l'agression et du retrait émotionnel ».

En revanche, la plupart des hommes que j'ai interrogés étaient «alphabétisés émotionnellement». Ils semblaient voir et sentir les choses avec la sensibilité d'un compteur Geiger. Des larmes ont jailli des yeux de Doty à plusieurs reprises lorsqu'il a parlé de compassion. Hanson a expliqué comment il a atterri à l'âge adulte "du cou jusqu'à" puis a passé une grande partie de ses 20s à nouveau entier. Une grande partie de Chade-Meng Tan Recherche à l'intérieur de vous-même La formation qu'il a développée pour les employés de Google est basée sur l'intelligence émotionnelle développée par l'entraînement à l'attention, la connaissance de soi et la maîtrise de soi.

De même, le Père Richard Rohr dirige des groupes d'initiation pour les jeunes hommes qui forcent les initiés à affronter la douleur, la solitude, l'ennui et la souffrance pour développer leur capacité émotionnelle et spirituelle. Ce n'est pas une coïncidence si ces initiations ont lieu dans la nature. La nature semble être un espace liminal important qui permet aux garçons et aux hommes de se reconnecter avec leur monde intérieur. Dr. Hanson est un alpiniste avide. Ted Zeff préconise de passer du temps dans la nature avec les garçons pour permettre à leur sensibilité de se développer.

5. Pratique silence

Presque tous les hommes que j'ai interviewés passent régulièrement du temps en silence. Ils frapperaient "pause" pour qu'ils puissent se voir plus clairement eux-mêmes et les autres. Lorsque notre entrevue s'est approchée de deux heures, le Dr Rick Hanson a demandé à conclure pour qu'il puisse prendre le temps de méditer le matin. Meng Tan venait de rentrer d'une retraite de méditation silencieuse d'une semaine quelques jours avant notre interview. Scott Kriens a commencé sa pratique de journalisme et de journalisation il y a près de dix ans qu'il pratique rigoureusement à ce jour.

Le Père Richard Rohr pratique la prière contemplative chrétienne qui, dit-il, conduit à un état de «savoir non défendu» qui transcende le dualisme, nous qui les opposons à la pensée. Rohr soutient que la vraie compassion ne peut pas arriver sans transcender la pensée dualiste. "Le silence nous enseigne à ne pas nous précipiter vers le jugement", dit Rohr.

La conscience de soi à travers des pratiques de pleine conscience comme la méditation, la prière silencieuse ou être dans la nature permet aux hommes compatissants d'embrasser la souffrance sans réagir, résister ou réprimer. Thich Nhat Hanh dit que la pleine conscience tendre tendrement "comme une mère tenant un bébé." Cette image poétique est soutenue par de plus en plus de recherche, qui est de trouver que la pleine conscience peut aider à favoriser la compassion pour les autres.

Le chemin pour faire plus d'hommes compatissants est clair: Comprenez la compassion comme une force, apprenez à vous connaître, transcender les rôles de genre, recherchez des modèles positifs - et devenez un vous-même. Si cela semble trop compliqué, Marvin Maurer, un jeune homme de dix-huit ans, résume bien être un homme compatissant en cinq mots faciles: «Soyez amoureux de l'amour».

Cet article a paru sur Plus grand bien Berkeley.


A propos de l'auteur

kozo hattoriKozo Hattori, MA est un écrivain et un conseiller à PeaceInRelationships.com et un blogueur à Everydaygurus.com. Il écrit actuellement un livre intitulé Élever des garçons compatissants qui met l'accent sur la nécessité et la façon de cultiver la compassion et l'intelligence émotionnelle chez les garçons. Dans "vies antérieures" Kozo a été un cinéaste indépendant primé dont les films ont été sélections officielles à la Festival international du film d'Hawaii Festival de danse avec films, un professeur d'anglais au collège et un entraîneur d'athlétisme.


Livre recommandé:

Élever un garçon émotionnellement en santé: Sauvez votre fils de la culture du garçon violent - par Ted Zeff.

Élever un garçon émotionnellement en santé: sauvez votre fils de la culture du garçon violent par Ted Zeff.Êtes-vous préoccupé par le fait que votre fils est constamment bombardé de fausses informations selon lesquelles les vrais garçons doivent toujours être forts, agressifs, durs et réprimer leurs sentiments? Dans ce livre révolutionnaire, le psychologue Ted Zeff fournit aux parents, aux éducateurs et aux mentors de nombreuses méthodes originales et éprouvées qui aideront les garçons à devenir des hommes compatissants et émotionnellement en santé, capables de transcender le comportement violent des hommes. Le Dr Zeff offre des conseils pratiques qui aideront les garçons à exprimer leurs sentiments, à manifester de l'empathie et à accroître leur estime de soi dans la famille, à l'école, avec leurs amis et dans les sports.

Cliquer ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.