Comment être un utilisateur en bonne santé des médias sociaux

Comment être un utilisateur en bonne santé des médias sociaux

Nous pouvons en apprendre beaucoup sur les gens à travers leur utilisation des médias sociaux. Par exemple, le langage Twitter peut être utilisé pour prédire risque de mourir d'une maladie cardiaque.

Les analyses des mises à jour de Facebook montrent les femmes ont tendance à être plus chaudes que les hommes, mais tout aussi affirmées, et les gens riches en extraversion ont tendance à exprimer des émotions positives, alors que ceux qui ont des tendances névrotiques sont plus susceptibles d'écrire sur la solitude et la dépression.

Des préoccupations existent quant aux effets négatifs que les médias sociaux peuvent avoir sur la santé mentale, surtout pour les jeunes.

L'incidence de cyberintimidation, sexting victimisation a augmenté. Les gens gèrent leurs profils, présentant une image d'une vie parfaite, tout en cachant de vraies luttes qu'ils pourraient avoir. Malgré des milliers d '"amis", certaines personnes se sentir complètement seul.

Le potentiel des médias sociaux à détecter les signes de maladie mentale se reflète dans la mise en œuvre par Facebook d'un programme de surveillance de suicide.

Que rechercher dans votre utilisation des médias sociaux

Existe-t-il un moyen de savoir si votre utilisation des médias sociaux est saine ou reflète les problèmes de santé mentale sous-jacents?

Avec mes collègues, l'étudiante au doctorat Liz Seabrook et Dr Nikki Rickard, nous avons récemment conduit un examen systématique de 70 différentes études qui ont lié l'utilisation des médias sociaux à la dépression, l'anxiété et le bien-être mental. Il s'avère que, les médias sociaux ne sont pas tous bons, ni tous mauvais. C'est plus sur la façon dont vous l'utilisez.

Si vous êtes préoccupé par votre propre utilisation des médias sociaux ou celle d'un membre de la famille, voici quelques aspects à surveiller.

1. Contenu et ton

L'une des principales choses qui distingue les utilisateurs qui ont déclaré un bien-être élevé par rapport à ceux qui souffrent de dépression ou d'anxiété était ce qu'ils ont écrit et comment ils l'ont écrit.

Les personnes déprimées utilisaient un langage beaucoup plus négatif, réfléchissant à des choses qui n'allaient pas, ou se plaignaient de la vie ou d'autres personnes. Ils ont affiché des pensées et des émotions en colère.

Après avoir écrit un post, prenez un moment pour le lire. Quel est le ton? Envisagez des façons de vous concentrer sur certaines des bonnes choses qui se produisent dans votre vie, pas seulement sur les aspects négatifs.

2. Qualité

Après une conversation avec un ami, parfois je me sens vraiment bien dans la conversation. D'autres fois je ne le fais pas.

De même, nous avons constaté que la qualité des interactions sur les médias sociaux faisait une grande différence. La dépression est liée à des interactions négatives avec d'autres personnes, étant plus critique, réduisant les autres ou se sentant critiqué par les autres, et l'hostilité.

En revanche, en soutenant et en encourageant les autres et en se sentant soutenus par eux, cela peut vous aider à vous sentir bien.

3. Temps en ligne

Une enquête australienne récente adultes trouvés passent plus de deux heures par jour en utilisant les médias sociaux. Il a également constaté que plus de 50% des jeunes sont de gros utilisateurs de médias sociaux, un quart d'entre eux étant constamment connectés.

Dans notre revue, certaines études ont montré que les utilisateurs déprimés passaient plus de temps en ligne alors que d'autres études n'étaient pas concluantes.

Notamment, aucune étude n'a trouvé que passer plus de temps en ligne était une bonne chose.

C'est quelque chose à garder sur le radar que les gens passent de plus en plus de temps connecté à leurs appareils. Beaucoup de jeunes ont un peur de rater (FOMO)et rester ainsi constamment connecté. En effet, dans notre revue, nous avons trouvé que se sentir accro aux médias sociaux était associé à des niveaux plus élevés de dépression.

Nous voyons des preuves croissantes que simplifier la vie, y compris passer du temps hors ligne, a des avantages pour la santé et le bien-être.

Si vous vous sentez préoccupé par le temps qui passe pendant que vous êtes en ligne, pensez à vous éloigner des médias sociaux pendant quelques jours.

4. Utilisation passive ou active

Certaines personnes publient de nombreuses mises à jour, fournissant des descriptions détaillées de leur vie. D'autres lisent les bulletins d'information, aiment les messages et transmettent des informations intéressantes aux autres.

Dans notre examen, la simple lecture de messages et la navigation dans les flux de nouvelles n'ont eu aucun impact positif ou négatif sur le bien-être.

La différence était pour les utilisateurs actifs: ceux qui ont posté leurs pensées et sentiments et ont répondu aux autres. Les personnes déprimées affichaient beaucoup de contenu négatif. Ceux qui étaient heureux activement engagés avec d'autres utilisateurs, partageant leur vie.

5. Comparaisons sociales

Les médias sociaux offrent des occasions de se comparer aux autres, pour le meilleur ou pour le pire.

Les médias sociaux peuvent fournir des groupes de soutien qui peuvent vous aider à atteindre un objectif spécifique. Par exemple, le défi des forces utilisé les réseaux sociaux pour encourager les gens à chercher de bonnes choses à propos d'eux-mêmes et de leurs collègues, ce qui se traduit par des niveaux plus élevés de bien-être.

Mais se comparer aux autres peut aussi être très destructeur. Les personnes déprimées étaient plus susceptibles de voir les autres aussi mieux qu'eux. L'envie joue un rôle particulièrement destructeur.

Si vous vous trouvez jaloux d'amis et d'autres membres de votre réseau, il est peut-être temps de vous déconnecter et de trouver d'autres sources pour développer votre estime de soi.

6. Motivation

Pourquoi utilisez-vous les médias sociaux? Les gens qui utilisaient les médias sociaux pour communiquer avec des amis pensaient que cela contribuait à leur bien-être.

En revanche, ceux qui étaient déprimés cherchaient un soutien social sur les médias sociaux, mais avaient l'impression que leurs amis les laissaient tomber.

Si vous vous sentez seul et tentez de combler un vide à travers les médias sociaux, cela pourrait faire plus de mal que de bien.

Regardez bien vous-même

Les médias sociaux sont là pour rester. Il offre un excellent moyen de se connecter avec les autres, mais peut également exacerber les angoisses sociales qui existent dans le monde hors ligne.

Alors, comment utilisez-vous au mieux les médias sociaux? Prenez quelques minutes pour réfléchir à la façon dont les médias sociaux vous font sentir, vous ou votre famille et vos amis. Est-ce un ajout positif à votre vie, ou est-ce que vous vous sentez mal, en consommant du temps et de l'énergie que vous pourriez utiliser d'autres façons?

En faisant le point sur vos habitudes de médias sociaux, il peut vous aider à choisir des moyens - et encourager les autres - à l'utiliser de manière à vous garder en bonne santé.

La Conversation

A propos de l'auteur

Peggy Kern, Maître de conférences en psychologie positive, Université de Melbourne

Cet article a été publié initialement le La Conversation. Lis le article original.

Livres connexes

{amazonWS: searchindex = Livres; mots-clés = dangers liés aux réseaux sociaux; maxresults = 3}