Profitons des avantages économiques de la nourriture locale par rapport à la grande agriculture

nourriture

Profitons des avantages économiques de la nourriture locale par rapport à la grande agriculture
Si nous avons tendance à utiliser l'industrie alimentaire locale, nous pourrions récolter les fruits. donkeycart / Flickr, CC BY-NC

Alors que le débat national australien sur l'alimentation et l'agriculture se concentre sur l'augmentation de la production et l'augmentation des exportations, notre industrie alimentaire locale est négligée. C'est dommage car des pays comme les États-Unis et le Canada, qui ont explicitement donné la priorité aux aliments locaux, en tirent maintenant les bénéfices économiques.

Il y a quelques semaines, le gouvernement fédéral a décidé de supprimer le million de $ 1.5 Subventions alimentaires communautaires .

Cela signifie que les jardins communautaires 364, les marchés de producteurs, les organisations de secours alimentaires, les cuisines communautaires et d'autres groupes - plus de 200 ayant déjà été approuvés pour des subventions d'un montant inférieur à 20,000 - ont été informés que le programme serait liquidé et qu'aucun fonds ne serait disponible décaissé en raison de «l’environnement fiscal tendu».

Les subventions faisaient à l'origine partie de l'ancien Plan alimentaire national, une initiative syndicale clé lancée en mai 2013.

Le mythe du bol alimentaire

On a dit qu'un “boum à manger”Attend nos agriculteurs et fabricants de produits alimentaires, provoqués par le nombre croissant de classes moyennes asiatiques qui réclament nos produits agricoles.

Telle est la pensée qui informe le gouvernement fédéral Livre blanc sur l'agriculture, qui appelle à des soumissions jusqu’en avril 17.

Mais sa motivation première n’a rien à voir avec “nourrir le monde”, Bien que cela fournisse une feuille de vigne idéologique. Au contraire, la politique alimentaire et agricole bipartite dans ce pays concerne avant tout faire face à la faim en entreprise pour le profit.

Ce qui est perdu dans cette dynamique myope de croissance et de profit, ce sont les nombreuses autres dimensions et fonctions de nos systèmes alimentaire et agricole, y compris les systèmes alimentaires locaux.

États-Unis: l'alimentation locale a un sens économique

À l'étranger, les choses se font un peu différemment.

Depuis plus de 20 ans, le Département américain de l'agriculture (USDA) a débloqué des dizaines de millions de dollars en subventions et en prêts à faible taux d’intérêt au secteur alimentaire local. Voici quelques résultats du retour sur investissement de cet investissement public:

* Le nombre de marchés de producteurs aux États-Unis est passé de 340 à 1970 à 8144 dans 2013.

* Dans 1997-8, il y avait deux programmes de la ferme à l'école; maintenant il y a sur 2000 Et Etats 46 ont adopté ou proposé un projet de loi visant à soutenir les programmes de la ferme à l'école dans leur juridiction.

* Plus de 200 Food Hubs Il existe maintenant dans tout le pays depuis moins de dix ans il y a quelques années, offrant des solutions de distribution et de marketing à grande échelle à de nombreux agriculteurs et entreprises.

* Total des ventes d'aliments locaux atteint 4.8 milliards USD en 2008 / 9, avec un milliard 1.2 USD représentant des ventes directes aux consommateurs.

Les propres économistes de l'USDA expliquent cas économique solide:

«Les fermes de fruits et de légumes qui vendent sur les marchés locaux et régionaux emploient 13 à plein temps pour un chiffre d'affaires gagné de 1 millions de dollars… En comparaison, les fermes de fruits et de légumes non engagées dans la vente d'aliments locaux emploient trois travailleurs à temps plein pour un million de USD 1 En revenu."

Cela se traduit par une augmentation des taux de création d'emplois dans l'économie alimentaire locale. trois fois plus haut que les économies alimentaires nationales et / ou mondiales.

En termes d’effet multiplicateur, des études suggèrent que le pourcentage d’argent dépensé dans les entreprises locales qui est retenu dans l’économie locale est typiquement plus de 50%, comparé à 15-30 seulement% de l’argent dépensé dans des entreprises non locales.

Dans l'Illinois, selon un Rapport sur les aliments locaux 2009, une augmentation de 20% de la production alimentaire locale générera une nouvelle activité économique de milliards 20 USD à des milliards 30 USD, générant ainsi des milliers de nouveaux emplois.

Si on appliquait la même logique dans tous les États australiens (avec une dépense annuelle totale combinée de 13 milliards USD en denrées alimentaires comparée à un milliard USD dans l'Illinois), le même déplacement de 158% en aliments locaux en Australie entraînerait au moins Une nouvelle activité économique d'un milliard de dollars XN, générant d'importantes répercussions sur la création d'emplois et les activités locales.

Comparez ce chiffre avec importations alimentairesqui a atteint 2010 en 10.6, un chiffre presque trois fois supérieur à celui de 1991.

Je n'ai même pas abordé les avantages non économiques des aliments locaux: la consommation accrue de fruits et de légumes, la réduction de l'impact sur l'environnement et le renforcement du capital social.

Canada: la nourriture locale et la loi

C'est pour toutes ces raisons que le Canada suit le même chemin. le Loi sur les aliments locaux l’an dernier, l’Assemblée législative provinciale de l’Ontario a été unanimement approuvée par les deux partis.

En Ontario et dans presque tout le Canada, les aliments locaux ne sont pas controversés. Tous les partis politiques le soutiennent, à l'instar de Walmart Canada, de Cisco et d'autres multinationales du secteur de la restauration, des hôpitaux, des écoles, des chefs, des agriculteurs et des communautés locales.

Ce n'est plus un problème politique: c'est juste du bon sens. Comme le reconnaît le préambule de la loi:

«La variété des aliments produits, récoltés et fabriqués en Ontario reflète la diversité de sa population. Cette variété est quelque chose à célébrer, à aimer et à soutenir. Des systèmes alimentaires locaux et régionaux solides génèrent des avantages économiques et construisent des communautés fortes ».

La Loi sur les aliments locaux donne mandat au ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation d'établir des objectifs ou des cibles concernant:

* Améliorer l'alphabétisation alimentaire en ce qui concerne les aliments locaux

* Encourager l'utilisation accrue d'aliments locaux par les organisations du secteur public

* Augmentation de l'accès à la nourriture locale

La loi sur les aliments locaux crée également un crédit d'impôt en% 25 pour les agriculteurs qui donnent leurs produits aux banques alimentaires locales, ce qui améliore directement leurs résultats tout en fournissant davantage de bons aliments à ceux qui en ont besoin. Les agences de secours en Australie connaissant une demande sans précédent, il s'agit également d'une opportunité et d'un besoin majeurs.

Un autre volet de la stratégie canadienne est un programme dédié Fonds alimentaire local, d’une valeur pouvant aller jusqu’à X millions de dollars canadiens sur trois ans, afin de soutenir des projets novateurs qui améliorent l’achat de produits alimentaires locaux et contribuent au développement économique.

Expansion de la nourriture locale

En Australie, les autorités locales ont commencé à analyser les avantages d’une industrie alimentaire locale plus importante. Victoria Mornington Peninsula Shire trouvé dans modélisation préliminaire l'expansion de son industrie alimentaire locale de 5% rapporterait un million de dollars 15 et créerait presque des emplois dans 200.

C’est une invitation à tout politicien ou parti politique qui a le courage d’élargir cette pensée à l’échelle nationale et nationale. Ce ne doit pas être des exportations ou juste de la nourriture locale: ce peut être les deux. Si les États-Unis et le Canada peuvent le faire, nous le pouvons aussi.

Il n'y a jamais eu de meilleur moment.La Conversation

A propos de l'auteur

Nick Rose, chercheur, Université Deakin

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original.

Livres connexes

{amazonWS:searchindex=Books;keywords=local food;maxresults=3}

nourriture
enarzh-CNtlfrdehiidjaptrues

suivez InnerSelf sur

google-plus-iconfacebook-icontwitter-iconrss-icon

Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}

suivez InnerSelf sur

google-plus-iconfacebook-icontwitter-iconrss-icon

Recevez le dernier par courriel

{Emailcloak = off}