La recherche montre que le mariage rend les hommes plus gros

La recherche montre que le mariage rend les hommes plus gros

Les voeux de mariage tiennent traditionnellement compte de la possibilité de bosses dans la route à venir. Car plus riche pour plus pauvre est un sentiment admirable. Mais ils mentionnent rarement les fortunes changeantes d'un couple quand il s'agit de indice de masse corporelle (IMC). Il n'est pas rare que les jeunes mariés remarquent que leur tour de taille augmente. Et ma recherche a montré que le mariage fait effectivement grossir les hommes.

L'étude a trouvé un lien entre le fait d'être marié et les hommes prenant du poids - avec les premiers jours de la paternité ajoutant au problème. En moyenne, les hommes mariés avaient un IMC plus élevé que leurs homologues non mariés, ce qui équivaut à un 1.4kg supplémentaire (3lbs) sur les échelles. Il n'y avait aucun effet sur l'IMC masculin si une femme devenait enceinte, mais dans les premières années après l'accouchement, les hommes ont pris du poids. Il a fallu la période juste avant et après le divorce pour enregistrer une baisse de l'IMC masculin.

Les résultats éclaircissent finalement la confusion sur un lien possible entre l'IMC et l'état matrimonial des hommes. Il y a un certain nombre de théories concurrentes sur ce qui arrive au poids quand les gens se marient. Les résultats appuieraient l'idée - le soi-disant "théorie du marché du mariage"Que les personnes célibataires mais en quête de mariage ont plus d'incitation à rester en forme - qu'elles semblent faire plus d'efforts que les hommes qui sont mariés. Il soutient également une autre idée, le "théorie de l'obligation sociale"Le fait d'être marié conduit à ce que davantage d'hommes mangent des repas plus réguliers et assistent à des occasions plus sociales où des aliments plus riches sont servis.

théories concurrentes

Étant donné les problèmes de santé publique liés à l'obésité, il est important de mieux comprendre les facteurs sociaux pouvant entraîner une fluctuation du poids. Le lien entre le mariage et l'IMC a été beaucoup débattu, avec différentes théories offrant des prédictions contradictoires.

Par exemple, il y a certains éléments de preuve les personnes mariées sont généralement en meilleure santé, car elles bénéficient du soutien de la famille et sont moins susceptibles d'adopter un comportement à risque. Connu comme "théorie de la protection du mariage", Il serait normalement prédire un IMC plus bas chez les hommes mariés.

On pourrait aussi s'attendre à ce que les personnes mariées aient un IMC plus bas en raison de "théorie de la sélection". Nous choisissons tous un conjoint en fonction d'un ensemble de caractéristiques, y compris l'attractivité. Et les gens plus en forme sont plus susceptibles d'être choisis comme conjoints. Selon cette théorie, le mariage n'a aucun impact sur l'IMC individuel, mais il nous indique que les personnes ayant un IMC plus faible sont plus susceptibles de se marier.

Inversement, il y a des théories qui nous disent que les gens mariés «se laissent aller» et gagnent quelques livres une fois que l'anneau est sur leur doigt. La théorie du marché du mariage, par exemple, traite le monde des relations un peu comme une entreprise - il faut faire un peu de publicité. Il stipule que les personnes qui sont célibataires et à la recherche d'un futur conjoint ont plus d'incitations - et font plus d'efforts - pour rester en forme que ceux qui sont déjà mariés. Mais une fois mariés, les pressions du marché des célibataires ont disparu, ce qui se traduit par un IMC plus élevé chez les personnes mariées.


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


Les traditions d'obligation sociale suggèrent également que ceux qui sont dans les relations mangent des repas plus réguliers (et des aliments plus riches) en raison d'une vie sociale élargie qui vient avec le mariage.

Avec cette bague je suis nourri

Pour tenter de donner un sens à toutes ces théories concurrentes, j'ai analysé les informations sur les hommes hétérosexuels 8,700 aux États-Unis de 1999 à 2013, en utilisant des données de la Étude de panel sur la dynamique du revenu. En plus des variables socioéconomiques courantes telles que l'éducation, le revenu, le statut d'emploi et l'âge, j'ai été en mesure de tenir compte de l'évolution de l'IMC d'une personne au fil du temps.

J'ai trouvé que les hommes mariés avaient un IMC plus élevé (un demi-point) que leurs homologues non mariés, ce qui s'expliquait en grande partie par les fluctuations de poids avant et après le mariage. (L'IMC chez les hommes diminue également juste avant et après le divorce, car ils changent leur comportement conformément aux incitations de la «théorie du marché du mariage» à revoir leur poids.)

Mes résultats soutiennent la théorie que le mariage mène à plus d'occasions sociales impliquant des nourritures plus riches, ou des repas plus réguliers pour des hommes.

En ce qui concerne la parentalité, en général, les pères d'enfants sous 19 n'ont pas un IMC plus élevé que les non-pères ou les pères d'enfants plus âgés, bien qu'ils aient tendance à avoir un IMC plus élevé dans les premières périodes suivant l'accouchement. Les nouveaux pères peuvent avoir moins de temps à exercer. Avoir des enfants peut aussi diminue les chances de divorce, ce qui rend les incitations du marché matrimonial à rester en forme encore moins pertinentes.

Les effets du mariage sur l'IMC peuvent ne pas être importants, mais ils sont statistiquement significatifs. Il est utile de comprendre quels facteurs sociaux peuvent entraîner des fluctuations de poids, en particulier les plus courantes, comme le mariage et la parentalité.

La ConversationÊtre conscient des risques potentiels nous permet de prendre des décisions éclairées en matière de santé. Pour les hommes mariés qui veulent éviter l'augmentation de l'IMC, cela signifie être conscient de leur propre motivation, leur comportement et leurs habitudes alimentaires changeantes.

A propos de l'auteur

Joanna Syrda, chargée de cours en économie d'entreprise, Université de Bath

Cet article a été publié initialement le La Conversation. Lis le article original.

Livres connexes:

{amazonWS: searchindex = Livres; mots-clés = perte de poids chez les hommes; maxresults = 3}