5 Points à considérer avant de souscrire un prêt étudiant

5 Points à considérer avant de souscrire un prêt étudiant
À propos de 1 dans 10 Les emprunteurs sur prêts étudiants ne remboursent pas leurs prêts étudiants. pathdoc / Shutterstock.com

16.9 millions. C'est combien d'étudiants vont au collège au premier cycle cet automne. De ce nombre, environ la moitié - 46% - va contracter des prêts d'études fédéraux. C'est une décision qui pourrait apporter certaines récompenses - dont la moindre n'est pas un travail bien rémunéré - mais qui peut aussi avoir de graves conséquences économiques.

La dette moyenne pour la classe de 2017 était estimée à US $ 28,650. Et tout le monde n’est pas en mesure d’effectuer des versements réguliers sur ses prêts étudiants. Le gouvernement fédéral rapporte que 10.8% d’emprunteurs ayant contracté un prêt étudiant et ayant déclaré un remboursement en 2015 ont depuis fait défaut.

As des chercheurs qui se spécialisent dans la façon dont l'argent façonne la façon dont les gens prendre des décisions en matière d'éducation, voici cinq conseils pour les étudiants et les familles qui réfléchissent à la manière de payer leurs études.

1. Dépôt anticipé de l'aide fédérale en utilisant les anciennes déclarations

Même si cela semble être une chose habituelle à faire, plus de 2 millions les gens ne déposent pas une application gratuite pour Federal Student Aid, mieux connu sous le nom de FAFSA. Parfois, les parents et les élèves ne connaissent pas ce formulaire. Certains parents peuvent ne pas vouloir fournir leurs informations de déclaration de revenus, qui sont utilisées pour déterminer l'admissibilité à l'aide financière.

Le classement de la FAFSA peut être particulièrement important pour les étudiants dont les familles ont peu ou pas d'argent pour payer leurs études. Dans ces cas, les étudiants peuvent être éligibles au fédéral Programme Pell Grant, qui est attribué aux étudiants ayant des besoins financiers importants et n’a pas à être remboursé. Le dépôt de la FAFSA peut également être nécessaire pour toute autre aide financière que les étudiants obtiennent de l’État ou du collège où ils envisagent de fréquenter.

À partir de 2015, les étudiants peuvent utiliser leur Déclaration de revenus «année précédente» pour compléter leur FAFSA. Par exemple, un étudiant qui dépose une FAFSA dans 2019 peut utiliser les informations de sa déclaration de revenus fédérale 2017. Cela permet aux étudiants de compléter le FAFSA le plus tôt possible pour comprendre et comparer les programmes d'aide et les options financières, sans avoir à attendre des déclarations de revenus plus récentes. Les FAFSA pour l'année scolaire 2020-2021 peuvent être classées en octobre 2019, ce qui laisse plus de temps aux étudiants pour comprendre et comparer les programmes et options d'aide financière.

2. Comprendre les différents types de prêts

Les différentes options de prêt incluent prêts fédéraux, prêts privés auprès de banques ou de cartes de crédit.


Obtenez les dernières nouvelles d'InnerSelf


Prêts fédéraux sont généralement votre meilleure option. En effet, les prêts fédéraux ont souvent des taux fixes bas. Les prêts fédéraux ont également des dispositions pour ajournement, une période de temps où vos prêts ne rapportent aucun intérêt. Ils offrent une période de grâce avant le début de la période de remboursement et abstention, ce qui est une période de temps pendant laquelle vous pourriez être autorisé à différer le paiement si vous rencontrez des difficultés pour effectuer vos paiements. Toutefois, pendant l’abstention, le solde mensuel de votre prêt étudiant continue de générer des intérêts. Les prêts fédéraux viennent aussi avec divers programmes de remboursement, tel que le remboursement basé sur le revenu.

Vous pouvez voir des options pour les prêts subventionnés et non subventionnés. Les prêts subventionnés sont financés par le gouvernement et offrent de meilleures conditions. Ils sont basés sur les besoins et ne génèrent pas d’intérêt tant que vous êtes encore à l’école. Les prêts non subventionnés peuvent être disponibles indépendamment de vos besoins financiers, mais ils génèrent des intérêts dès que le prêt vous est distribué.

Les prêts privés ont tendance à avoir des taux d’intérêt plus élevés, bien que les taux de ces prêts et cartes de crédit puissent fluctuer. Les prêts privés ne permettent pas non plus de participer aux programmes de remboursement du gouvernement.

3. Contactez votre conseiller en aide financière

Appelez le bureau d’aide financière pour savoir qui est votre conseiller en aide financière affecté à l’école que vous envisagez de fréquenter. Cette personne sera en mesure de vous aider à mieux comprendre votre programme d'aide institutionnelle.

5 Points à considérer avant de souscrire un prêt étudiant
Rencontrer un conseiller en aide financière est la clé. fizkes / Shutterstock.com

Passez en revue les différentes sources d’aide énumérées dans votre lettre d’attribution d’aide financière. Certaines sources d'aide peuvent être des subventions sous forme de subventions institutionnelles, qui sont essentiellement des aides financières offertes par le collège que vous envisagez d'assister.

Les autres sources comprennent les prêts fédéraux et les études et études fédérales. Les études et études fédérales ne sont ni une subvention ni un prêt. Au lieu, ce programme permet aux étudiants de payer les dépenses d'éducation en travaillant sur le campus.

Certaines écoles offrent des prêts à forfait, tels que les prêts Parent PLUS, directement dans la lettre d'attribution adressée à vous et à votre famille.

4. Comprendre l'impact de la dette

Prendre des prêts pour un collège peut être un investissement dans votre avenir, en particulier lorsque l’argent du prêt vous permet de travailler moins et de vous concentrer davantage sur les cours pour terminer votre diplôme dans les meilleurs délais. La recherche montre régulièrement qu’un diplôme universitaire est vaut le coût. En moyenne, diplômés universitaires gagner beaucoup plus au cours de leur carrière professionnelle que leurs pairs qui n’ont pas obtenu de diplôme universitaire.

Cependant, les étudiants qui contractent des emprunts doivent être conscients du montant qu’ils empruntent. Malheureusement, beaucoup d'étudiants ne savent pas combien ils doivent or comment fonctionne la dette d'études.

Accéder au Système national de données sur les prêts aux étudiants pour en savoir plus sur vos prêts personnels fédéraux. Plus de 1 millions d'emprunteurs aux États-Unis sont actuellement en défaut de leurs prêts étudiants après avoir omis de faire des paiements mensuels pendant une période d'environ neuf mois. Le non-remboursement des prêts étudiants peut avoir de graves conséquences, nuisant à votre crédit et vous empêchant de recevoir une aide financière dans le futur. Le gouvernement fédéral peut également saisir une partie de votre salaire ou retenir votre remboursement d'impôt. Vous pouvez également perdre l'admissibilité à un report de prêt et à une abstention et ruiner votre pointage de crédit.

De plus, contracter une dette importante peut avoir d’autres conséquences à long terme. Par exemple, une dette peut nuire à votre capacité de acheter une maison or quittez la maison de vos parents.

5. Connaissez vos options de remboursement

En réfléchissant à vos options de remboursement, de nombreux facteurs peuvent influer sur le montant des revenus que vous pourriez gagner après le collège. y compris votre majeur et votre cheminement de carrière. Depuis votre futur salaire peut influencer votre capacité à rembourser vos emprunts, il est important que les emprunteurs aient une idée des revenus dans différents domaines et industries. Pourtant, de nombreux étudiants ne pas avoir une idée précise combien d’argent ils peuvent s’attendre à gagner dans les carrières qu’ils envisagent, bien que cette information soit disponible dans les publications du gouvernement fédéral. Manuel de perspectives professionnelles.

Il existe plusieurs options conçues pour aider les emprunteurs à rembourser leurs emprunts, notamment des plans basés sur le niveau de revenu et des programmes d'exonération de crédit.

Pour rendre les paiements de prêt plus faciles à gérer en fonction de votre revenu, considérez un plan de remboursement basé sur le revenu en fonction de votre prêt et de votre situation financière. Les emprunteurs doivent appliquer pour les plans de remboursement axés sur le revenu. Plans de remboursement basés sur le revenu autoriser les emprunteurs à payer chaque mois entre 10% et 20% de leur revenu discrétionnaire pour leur prêt étudiant, plutôt que le paiement prédéterminé basé sur le montant du prêt.

Les emprunteurs peuvent également rechercher des programmes de remise de prêts offerts par leur État ou pour certaines professions. Ces types de programmes peuvent être disponibles pour fournir aux étudiants une aide financière pendant leurs études, ou pour annuler une partie des prêts si les diplômés occupent des emplois où des personnes qualifiées sont nécessaires, telles que: profession d'enseignant.

Une autre option pourrait être le programme de dispense de prêt de la fonction publique offert par le gouvernement fédéral aux étudiants occupant des emplois dans la fonction publique, tels que ceux d'enseignant ou d'organismes à but non lucratif. Cependant, le grande majorité des personnes qui demandent le pardon de prêt de la fonction publique ont été refusées.

À propos des auteurs

David J. Nguyen, professeur adjoint d’enseignement supérieur et d’étudiants, Université de l’Ohio, Université de l'Ohio; Katie N. Smith, professeure adjointe, Seton Hall Universityet Monnica Chan, Ph.D. Candidat, Université de Harvard

Cet article est republié de La Conversation sous une licence Creative Commons. Lis le article original.

Livres recommandés:

Le Capital au XXIe siècle
par Thomas Piketty. (Traduit par Arthur Goldhammer)

Capitale dans la couverture rigide du XXIe siècle par Thomas Piketty.In Capitale au XXIe siècle, Thomas Piketty analyse une collection unique de données provenant de vingt pays, qui remonte au XVIIIe siècle, pour mettre au jour les principaux modèles économiques et sociaux. Mais les tendances économiques ne sont pas des actes de Dieu. Selon Thomas Piketty, l'action politique a réduit les inégalités dangereuses dans le passé, et pourrait le faire à nouveau. Un travail d'ambition, d'originalité et de rigueur extraordinaire, Le Capital au XXIe siècle réoriente notre compréhension de l'histoire économique et nous confronte à des leçons qui donnent à réfléchir aujourd'hui. Ses découvertes vont transformer le débat et établir le programme de la prochaine génération de réflexion sur la richesse et l'inégalité.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature
par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.

Nature's Fortune: Comment les entreprises et la société prospèrent en investissant dans la nature par Mark R. Tercek et Jonathan S. Adams.Quelle est la nature vaut la peine? La réponse à cette question, qui a traditionnellement été encadrée dans l'environnement des termes est en train de révolutionner la façon dont nous faisons des affaires. Dans Fortune NatureMark Tercek, PDG de The Nature Conservancy et ancien banquier d'investissement, et l'écrivain scientifique Jonathan Adams soutiennent que la nature n'est pas seulement le fondement du bien-être humain, mais aussi l'investissement commercial le plus intelligent que puisse faire une entreprise ou un gouvernement. Les forêts, les plaines d'inondation et les récifs d'huîtres, souvent considérés simplement comme des matières premières ou comme des obstacles à franchir au nom du progrès, sont en fait aussi importants pour notre prospérité future que la technologie ou le droit ou l'innovation commerciale. Fortune Nature offre un guide essentiel pour le bien-être économique et environnemental du monde.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.


Au-delà Outrage: Qu'est-ce qui a mal tourné avec notre économie et de notre démocratie, et comment y remédier -- par Robert B. Reich

Au-delà de OutrageDans ce livre, en temps opportun, Robert B. Reich affirme que rien de bon ne se passe à Washington si les citoyens sont sous tension et organisé pour s'assurer que les actes de Washington dans l'intérêt public. La première étape consiste à voir la grande image. Au-delà Outrage relie les points, en montrant pourquoi la part croissante des revenus et des richesses allant vers le haut a entravé emplois et de croissance pour tout le monde, mine notre démocratie, provoquée Américains à devenir de plus en plus cynique de la vie publique, et se tourna de nombreux Américains contre l'autre. Il explique également pourquoi les propositions du «droit régressive» sont tout à fait tort et fournit une feuille de route claire de ce qui doit être fait à la place. Voici un plan d'action pour tous ceux qui se soucie de l'avenir de l'Amérique.

Cliquez ici pour plus d'information ou pour commander ce livre sur Amazon.


Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99%
par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.

Cela change tout: occupez Wall Street et le mouvement 99% par Sarah van Gelder et le personnel de YES! Magazine.Cela change tout montre comment le mouvement Occupy change la façon dont les gens se perçoivent eux-mêmes et le monde, le type de société qu'ils croient possible, et leur propre implication dans la création d'une société qui fonctionne pour le 99% plutôt que le 1%. Les tentatives pour classer ce mouvement décentralisé et en évolution rapide ont conduit à la confusion et à la perception erronée. Dans ce volume, les éditeurs de OUI! Magazine rassembler des voix de l'intérieur et de l'extérieur des manifestations pour transmettre les problèmes, les possibilités et les personnalités associées au mouvement Occupy Wall Street. Ce livre comprend des contributions de Naomi Klein, de David Korten, de Rebecca Solnit, de Ralph Nader et d'autres, ainsi que des militants d'Occupy qui étaient là depuis le début.

Cliquez ici pour plus d'information et / ou pour commander ce livre sur Amazon.